Gare de Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Narbonne
Image illustrative de l'article Gare de Narbonne
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare
Localisation
Pays France
Ville Narbonne
Adresse 1, boulevard Frédéric Mistral
11100 Narbonne
Coordonnées géographiques 43° 11′ 26″ N 3° 00′ 20″ E / 43.190609, 3.00566243° 11′ 26″ Nord 3° 00′ 20″ Est / 43.190609, 3.005662
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV, Intercités, Talgo
TER Languedoc-Roussillon
Service auto-train
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Bordeaux-St-Jean à Sète-Ville
Narbonne à Port-Bou (frontière)
Narbonne à Bize
Voies 6
Quais 3
Transit annuel 1,066 million de voyageurs par an (2009) [1]
Altitude 11 m
Historique
Mise en service 22 avril 1857
Correspondances
Bus Citibus (M(M)(M)(M)(M)(M)(M)(M)
(M)(M)(M)(M)(M)(M)(M)(M)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Narbonne

Géolocalisation sur la carte : Languedoc-Roussillon

(Voir situation sur carte : Languedoc-Roussillon)
Narbonne

Géolocalisation sur la carte : Aude

(Voir situation sur carte : Aude)
Narbonne

La gare de Narbonne est une gare ferroviaire française des lignes : de Bordeaux-St-Jean à Sète-Ville, de Narbonne à Port-Bou (frontière) et de Narbonne à Bize. Elle est située sur le territoire de la commune de Narbonne, à environ un kilomètre du centre ville, dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV, des trains grandes lignes, et des trains TER Languedoc-Roussillon.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de bifurcation de Narbonne est située au point kilométrique (PK) 406,117[2] de la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Sète-Ville, entre les gares ouvertes de Lézignan-Corbières et de Coursan. Elle est également l'origine de la ligne de Narbonne à Port-Bou (frontière), suivi de la gare de Port-la-Nouvelle, et de la ligne de Narbonne à Bize ouverte uniquement au service du fret.

La gare de Narbonne est établie à 11 mètres d'altitude.

Quais et marquises de la gare, vers le nord-est: Montpellier, Nîmes, Avignon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction de la gare de Narbonne remontent à l'année 1856[3] et son inauguration ainsi que son ouverture ont lieu le 22 avril 1857. Le bâtiment voyageurs est de style néo-Louis XIII.

La gare est électrifiée en 1935[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare Accès Plus disposant d'aménagements et services pour les personnes à la mobilité réduite[5].

Une marquise recouvre les trois premières voies (A à C). Ses piliers sont situés entre les voies C et D, l'écartement entre ces deux voies en est plus important que d'ordinaire. Elle possède 6 voies et 3 quais (1 latéral et deux centraux) ainsi que des voies de service. La voie H est une voie en impasse située à l'ouest de la gare, et servant uniquement aux convois allant et venant en direction de Toulouse ou de Perpignan.

TGV Perpignan-Lille/Bruxelles arrivant en gare.
Arrivée d'un TER Nîmes-Portbou.

Desserte[modifier | modifier le code]





  • TER PACA
    • Narbonne - Montpellier - Nîmes - Arles - Miramas - Marseille


Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des bus[5].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Convoi de minerai d'uranium à destination de l'usine de Malvési.

La gare de Narbonne est ouverte au trafic du fret[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Atelier desserte du territoire – Volet « Mobilité et Intermodalité », Colombiers – 14 novembre 2011, sur ligne-montpellier-perpignan.com.
  2. Gérard Blier, Nouvelle géographie ferroviaire de la France, tome 2, planche no 51
  3. Statue découverte durant la construction de la gare selon l'Ifremer
  4. Ligne de Toulouse à Narbonne
  5. a et b Site SNCF TER Languedoc-Roussillon, Informations pratiques sur les gares : Gare de Narbonne lire (consulté le 28 avril 2015).
  6. Site Fret SNCF : la gare de Narbonne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Marseille-Saint-Charles Béziers AVE Perpignan Madrid-Atocha
Lyon-Part-Dieu Béziers AVE Perpignan Barcelone-Sants
Paris-Gare-de-Lyon Montpellier-Saint-Roch
ou Béziers
TGV Perpignan Barcelone-Sants
Paris-Gare-de-Lyon Béziers TGV Perpignan Perpignan
Bruxelles-Midi Béziers TGV Perpignan Perpignan
Dijon-Ville
ou Lyon-Part-Dieu
Béziers TGV Carcassonne Toulouse-Matabiau
Lyon-Part-Dieu Béziers TGV Carcassonne Bordeaux-Saint-Jean
Paris-Austerlitz Carcassonne Intercités de nuit Perpignan Cerbère
ou Portbou
Luxembourg
ou Strasbourg-Ville
Béziers Intercités de nuit Perpignan Cerbère
Marseille-Saint-Charles Béziers Intercités Carcassonne Bordeaux-Saint-Jean
ou Toulouse-Matabiau
Marseille-Saint-Charles Béziers TER Languedoc-Roussillon /
PACA
Terminus
ou Port-la-Nouvelle
Terminus
ou Cerbère
Toulouse-Matabiau Lézignan-Corbières TER Languedoc-Roussillon /
Midi-Pyrénées
Terminus
ou Port-la-Nouvelle
Terminus
ou Perpignan
ou Cerbère
Toulouse-Matabiau
ou Carcassonne
Lézignan-Corbières TER Languedoc-Roussillon /
Midi-Pyrénées
Béziers Montpellier-Saint-Roch
ou Nîmes
ou Avignon-Centre
Avignon-Centre
ou Nîmes
ou Montpellier-Saint-Roch
Port-la-Nouvelle TER Languedoc-Roussillon Béziers Perpignan
ou Cerbère
Avignon-Centre
ou Nîmes
Béziers TER Languedoc-Roussillon Terminus Terminus
Castelnaudary Lézignan-Corbières TER Languedoc-Roussillon Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Languedoc-Roussillon Port-la-Nouvelle Perpignan