2C2 3100

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
MIDI E 3100
SNCF 2C2 3100
Description de cette image, également commentée ci-après
La locomotive Midi E 3101.
Identification
Exploitant(s) Midi puis SNCF
Désignation Midi E 3101-10
2C2 3101-3110
SNCF
Type locomotive électrique
Commande 1914
Constructeur(s) CEF
Nombre 10 locomotives
Mise en service 1923-1926
Retrait radiées en 1947
Affectation Dépôt de Bordeaux
Utilisation trains rapides
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2'Co2'
Écartement standard
Alimentation continu 1,5 kV
Pantographes 3
Moteurs de traction 3 moteurs DK xx
1500 V continu
Puissance continue 1360 kW
1850 ch
Ø roues motrices 1750 mm
Ø roues porteuses 900 mm
Masse en service 105,75 t
Masse adhérente 57 t
Longueur HT 14,500 m
Empattement du bogie 2,000 m
Vitesse maximale 120 km/h

Les 2C2 3100 sont une série d'anciennes locomotives électriques de la Compagnie du Midi.

Leur particularité principale était d'avoir des moteurs de traction doubles disposés verticalement dans la caisse, configuration très rare.


Historique[modifier | modifier le code]

Ces locomotives ont été commandées aux CEF de Tarbes en 1914 à la suite de la décision d'électrification du réseau du Midi en 12 kV 16 ⅔ Hz et de la commande de six prototypes de 1C1.

Leur réalisation a été retardée par la guerre de 1914-1918 puis par la décision gouvernementale de 1920 d'imposer le 1 500 V continu pour les nouvelles électrifications. La machine initialement conçue avec trois moteurs Westinghouse disposés horizontalement avec transmission par engrenages de type « cup drive » a dû être redéfinie avec des moteurs Dick-Kerr 1 500 V disposés verticalement (ce qui est inhabituel). Il faudra attendre 1923 pour que les deux premiers prototypes commencent leurs essais.

La livrée d'origine était bleue.

Carrière[modifier | modifier le code]

La 2C2 3109

Elles ont constitué la première série française de locomotives électriques de vitesse pouvant atteindre et même dépasser 120 km/h. Elle a détenu le ruban bleu mondial de vitesse avec une moyenne de 108 km/h sur la liaison Bordeaux - Bayonne. Mais avec l'alourdissement des trains (avec l'arrivée des voitures métalliques OCEM), elle a pâti d'une trop faible puissance et dut s'éclipser devant les 2D2 du PO.

Modélisme[modifier | modifier le code]

Les 2C2 3100 ont été reproduites à l'échelle HO par le fabricant anglais DJH/Model Loco, sous forme de kit (métal blanc et laiton) à monter et à peindre.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Luc Fournier, "Les 2C2 E3100 du Midi, ancêtres du TGV", article de la revue Rails d'Autrefois n°5, avril 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]