BB 80000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec CC 80000.
BB 80000 (SNCF)
Description de cette image, également commentée ci-après
Boulevard Masséna, une BB 80000 refoule une rame voyageurs Aqualys vers la gare de Paris-Austerlitz
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation BB 80001 à 80012
Type locomotive électrique
Couplage oui
Construction 12 locomotives de 1948 à 1955
Constructeur(s) Alsthom-Jeumont-Schneider-OC Oerlikon
Livraison 1948-1955
Transformation : 1995-1997
Transformation 12 locomotives de 1995 à 1997
Effectif 0 (au 1/06/2010)
Retrait 2002 - 2010
Affectation Remonte voyageurs
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux B'B'
Écartement standard
Alimentation 1,5 kV continu
Pantographes 2 pantographes G
Moteurs de traction 4 moteurs M1 TC
750 V ventil. forcée
Puissance continue 2 100 kW
Masse en service 92 t
Longueur 12,93 m
Largeur 2,988 m
Hauteur 3,700 m
Empattement 6,00 m
Empattement du bogie 2,950 m
Diamètre des roues Ø1400
Vitesse maximale 80 km/h

[1],[2],[3],[4]

Les BB 80000 sont une ancienne série de douze locomotives électriques de remonte de la SNCF, réalisées à la fin des années 1990 par modification de BB 8100 et radiées entre 2002 et 2010.

Elles ne doivent pas être confondues avec les CC 80000, locomotives thermiques prototypes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ces engins sont issus de la transformation de BB 8100 pour le service de la manœuvre aux ateliers de Béziers. Cette transformation s'est faite en utilisant des ensembles de BB 8100 en bon état (caisses, bogies) puis en les modernisant. Cela s'est fait par l'adjonction du contrôle de vitesse par balises (KVB) et une révision des crans de marche afin d'adapter ceux-ci au service de manœuvre. On notera aussi la suppression de la possibilité de fonctionnement en unité multiple. À l'origine, une dizaine de BB 80000 supplémentaire était prévue pour les manœuvres de Paris-Lyon, mais la SNCF décida en 1997 de transformer des BB 8500 en machines de remonte : les BB 88500. Le nombre de BB 80000 s'arrêta à 12.

Modifications[modifier | modifier le code]

Modifications apportés par rapport aux BB 8100[5].

  • Montage d'un pupitre unifié de commande intégrant le KVB
  • Installation de la radio-manœuvres et la radio sol-train
  • Pose d'un nouveau siège de conducteur
  • Remplacement de l'indicateur de vitesse "Tachro" par un "Teloc"
  • Report des échappements d'air du robinet H7A sous caisse
  • Renforcement du rhéostat pour la marche à basse vitesse
  • Modification de la vitesse des ventilateurs de refroidissement des moteurs de traction
  • Installation d'un équipement anti-enrayeur
  • Suppression de l'équipement UM pour marche en Unité Multiple
  • Limitation de la vitesse à 80 km/h
  • Livrée refaite à base de gris béton 804 et une large moustache orange TGV 435.
  • Pose de logos SNCF à casquette apposés sur les faces latérales.

Service[modifier | modifier le code]

Affectées au dépôt de Villeneuves Saint-Georges et de Paris Sud-Ouest (avant la fermeture de ce dernier).

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

BB 80000 : état du matériel au
Engin
Modification
N° d'origine
Mise en service[6]
Radiation Livrée Dépôts
BB 80001
BB 8241 (bogies 8189)
Béton Villeneuve St Georges
BB 80002
BB 8161
Béton Villeneuve St Georges
BB 80003
BB 8126
Béton Villeneuve St Georges
BB 80004
BB 8247 (bogies 8175)
Béton Villeneuve St Georges
BB 80005
BB 8139
Béton Villeneuve St Georges
BB 80006
BB 8166
Béton Paris Sud-Ouest
BB 80007
BB 8121
Béton Villeneuve St Georges
BB 80008
BB 8220
Béton Paris Sud-Ouest
BB 80009
BB 8162
Béton Villeneuve St Georges
BB 80010
BB 8188
Béton Villeneuve St Georges
BB 80011
BB 8185
Béton Villeneuve St Georges
BB 80012
BB 8193
Béton Villeneuve St Georges

Préservation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978
  2. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 125, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  3. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  4. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  5. Frédéric Didelot, "Portrait du rail BB 8100", Ferrovissime no 79, Janvier/Février 2016, page 47
  6. Denis Redoutey, "Le matériel moteur de la SNCF", La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 366

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978
  • Denis Redoutey, "Le matériel moteur de la SNCF", La Vie du Rail, (ISBN 978-2-915034-65-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]