2D2 5500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
2D2 5500
Description de cette image, également commentée ci-après
La 2D2 5516 à la Cité du train de Mulhouse.
Identification
Désignation E 500 au PO
2D2 500 puis
2D2 5500 SNCF
Type locomotive électrique
Motorisation électrique
Construction 50 locomotives
Constructeur(s) CEM[1] - Fives-Lille[1]
(Brevets Brown Boveri)
Livraison De 1933-1943 (1926 pour les prototypes)
Séries
Surnom Livraison Retrait
5503-5537
5538-5545
5546-5550
Nez de cochon
Femme enceinte
Waterman
05/1933
12/1937
04/1942
31/12/1980
19/04/1978
24/12/1979
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2'Do2'
Écartement standard (1 435 mm)
Alimentation 1,5 kV CC
Pantographes 2 (type PO)
Moteurs de traction 4 * HGLM 85
1 500 V CC
Transmission Buchli bilatérale
Puissance continue 2 878 kW
Ø roues motrices 1 750 mm
Ø roues porteuses 970 mm
Masse en service 132 à 141 t
Masse adhérente 80 t
Longueur 17,780 m
Empattement rigide 3 * 2,020 m
Empattement du bogie 2,400 m
Vitesse maximale 130 puis 140 km/h

2D2 5500 est une série de locomotives électriques françaises construite sur une conception Brown Boveri qui fut en service de 1933 à 1980[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • 4 essieux moteurs placés au centre entre les bogies de guidage
  • suspension : amortisseurs à lames et ressorts hélicoïdaux
  • un moteur hexapolaire par essieu, avec une puissance à l’arbre en régime unihoraire de 719,5 kW pour 560 A sous 1 500 V
  • refroidissement de chaque moteur par un groupe de ventilation à 120 m3/min fonctionnant sous 1 350 V et 4 A.
  • jeu latéral des essieux moteurs : 25 mm
  • transmission bilatérale de type Buchli[1] avec démultiplication de 61 puis 63 dents à 141 sur la couronne d'entraînement de diamètre 1 410 mm).
  • 2 bogies de guidage avec dispositif de rappel progressif par ressorts à volutes autorisant un débattement de 150 mm (effort de rappel env. 60 kN).
  • vitesse portée de 130 à 140 km/h[1] par l'installation de boîtes à rouleaux sur les essieux porteurs.
  • freinage : quatre sabots par roue motrice et un par roue porteuse.
  • pantographes : 2 de type PO (avec disjoncteur N10 à 2 000 A)
  • couplages possibles : en série, en série-parallèle ou en parallèle.
  • contrôleur/manipulateur avec 48 contacteurs à cames à commande électro-pneumatique permettant de sélectionner une position parmi : la position zéro, 12 crans intermédiaires, un cran plein champ et 5 crans de shuntage.
  • compresseurs d'air : 2 groupes à 7 bars et 1 205 L/min, situés sous les capots d'extrémité.
  • batteries : 48 éléments (72 V 80 A·h) chargés par les groupes compresseurs et ventilateurs.

Sous-séries[modifier | modifier le code]

  • Prototypes : 2D2 5501 et 5502 « Nez de cochon » mais dites « Grand-Mère » (E 501 et 502 PO devenues 2D2 501 et 502 (SNCF)
  • 1re série : 2D2 5503 à 5537 « Nez de cochon » (E 503 à 537 PO puis PO-Midi devenues 2D2 503 à 537 (SNCF) livrées de à .
  • 2e série : 2D2 5538 à 5545 « Femmes enceintes » (E 538 à 545 PO-Midi devenues 2D2 538 à 545 (SNCF) livrées de à .
  • 3e série : 2D2 5546 à 5550 « Waterman » (SNCF) livrées d' à directement avec boites à rouleaux.

Les surnoms sont donnés en raison de l'aspect des faces avant des locomotives[1].

Conservation[modifier | modifier le code]

La 2D2 5525 préservée par l'association « E 525 ».

Deux engins sont préservés :

Cinéma[modifier | modifier le code]

L'une d'elles fut utilisée au cinéma dans le film Les Chinois à Paris.

La 2D2 5550 est en vedette dans un film de la Section centrale cinématographique de la SNCF en 1946 dans "Un film sur la locomotive électrique 2D2", disponible en ligne au Open archives de la SNCF [3].

Modélisme[modifier | modifier le code]

Cette locomotive a été reproduite en HO par les firmes suivantes (hors kit à monter) :

  • 2D2 5503 à 5537 : Jouef (1970), France-Trains (197x), Fulgurex (197x), et Jouef (2009),
  • 2D2 5538 à 5544 : RMA (198x),
  • 2D2 5545 à 5550 : RMA (197x), Jouef (2014 et 2015)
  • 2D2 5504, 5516, 5525 : Jouef (2009)

La firme Jouef a reproduit depuis 2009 toutes les 2D2 5500. Les premières versions furent produites avec une motorisation souvent considérée comme d'une qualité peu satisfaisante, ce qui a entraîné une modification de la motorisation. Les 2D2 Waterman en ont profité et sont donc considérées comme une vraie réussite. Le dernier modèle sorti est la 2D2 5547 (2015). Elle respecte les particularités de la machine réelle des années 1950. Une version sonorisée est également commercialisée[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Les 100 plus belles locomotives, hors série La Vie du Rail, avril 1996.
  2. Notice no PM92000167, base Palissy, ministère français de la Culture
  3.  Un film sur la locomotive électrique 2D2 (http://openarchives.sncf.com/archive/3002) Section centrale cinématographique de la SNCF. Consulté le .
  4. Aurélien Prévot, "Une 2D2 "Waterman" année 1950, Loco-Revue, n°815, Auray, LR Presse, Juin 2015, page 11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]