BB 25500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
BB 25500
Description de cette image, également commentée ci-après
La BB 25594 en gare de Strasbourg-Ville.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation BB 25501 à 25694
Surnom Danseuse
Type locomotive
Motorisation électrique
Couplage oui (UM2)
Construction 194 locomotives
Constructeur(s) Alsthom
Livraison de 1964 à 1976
Effectif 9 au
Retrait en cours
Affectation Intercités, TER
sous séries
1 2 3 4
BB 25501 à BB 25514
BB 25515 à BB 25544 BB 25545 à BB 25587 BB 25588 à BB 25694
caractéristiques techniques sous séries
sous séries BB 25501 à BB 25514
BB 25515 à BB 25544
BB 25545 à BB 25587 BB 25588 à BB 25694
Cabines:
Persiennes latérales:

Longueur:
Largeur:
Hauteur:
Masse:
petites
2*25 petites carrées

14,7 m
3,03 m
4,19 m
77 t
petites
2*25 petites carrées

14,94 m
3,038 m
4,19 m
78 t
grandes
2*1 verticales inox

15,57 m
3,026 m
4,28 m
80 t
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux B'B'
Écartement standard
Alimentation bicourant
1,5 kV CC
25 kV 50 Hz
Pantographes 2
Moteurs de traction 2 moteurs TAB 660 B1
1500 V ventilation forcée
Puissance continue 2 940 kW
Masse en service 78,6/80,7 t
Diamètre des roues Ø1100
Vitesse maximale 90/140 km/h

[1],[2],[3],[4]

Les BB 25500 sont des locomotives électriques de la SNCF livrées du au .

Description[modifier | modifier le code]

Ces locomotives font partie d'une très importante série, les « BB Alsthom » : il y a eu en effet (en diverses commandes) 194 locomotives BB 25500, mais aussi des « cousines » nombreuses : 146 BB 8500 (dont certaines transformées en BB 88500 ou BB 8700), 294 BB 16500, 105 BB 17000 et 13 BB 20200.

Locomotives bicourant de puissance moyenne, ce sont des machines polyvalentes par excellence. Elles peuvent atteindre la vitesse de 140 km/h pour les trains de grandes lignes comme les Corail ou TER. Mais leur suspension médiocre, qui leur a valu leur surnom de « danseuses », commun aux BB Alsthom, les cantonne aujourd'hui sur des trajets courts.

Toutes les BB 25500 utilisées en service voyageurs (uniquement des TER) sont réversibles.

La série des BB 25500 est divisée en deux parties, les petits numéros, de la 25500 à la 25588 et les grands numéros, supérieurs à 25588 parfois appelés « 25600 », qui comportent une cabine plus grande et une seule grande grille d'aération au lieu de plusieurs petites grilles carrées.

Services effectués[modifier | modifier le code]

La mise en service des BB 25500 a permis de gommer les effets négatifs des diverses frontières électriques entre le 1,5 kV continu et le 25 kV 50 Hz : en région parisienne, notamment à l'Ouest et à l'Est de la ligne de Grande Ceinture, dans le Sud-Est (notamment autour de Dijon, Lyon et Marseille), puis dans l'Ouest (électrification de la Bretagne). Tous les types des trains sont concernés (voyageurs, notamment régionaux et Transilien, marchandises).

À la répartition par activités le 1er janvier 1999, les BB 25500 sont réparties entre Fret, TER et Transilien.

En 2006, la radiation de la série est commencée, notamment pour les machines fret, du fait de leur âge et de la concurrence des nouvelles BB 27000 notamment. L'activité de la série se concentre sur :

Depuis le changement d'horaire du 10 décembre 2006, des BB 25500 (dont la BB 25553) tractant deux rames inox omnibus (RIO) roulent en service international Franco - Suisse grâce à la desserte transfrontalière Genève - La Plaine - Bellegarde. En décembre 2008, ce service a été renforcé pour passer de deux à quatre rames RIO avec une BB 25500 supplémentaire. Ce sont des agents de conduite des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) qui assurent ces prestations, formés par l'entreprise Login.

De plus, une locomotive de ce type est louée par CFF Cargo pour la desserte marchandises de l'antenne entre Genève La Praille et Vernier-Meyrin (- La Plaine) (1,5 kV courant continu). La conduite est assurée par du personnel suisse de CFF Cargo, formé par l'entreprise Login.

Le parc fret de BB 25500 a été dissous à cette même date.

Depuis l'application du service hiver 2009/2010, les BB 25500 sont mises en service sur le TER Nord-Pas-de-Calais. Elles remplacent les BB 16500 sur cette région. Les dernières BB 16500 étaient toutes employées sur le TER Picardie

En Bretagne, les BB 25500, remplacées progressivement par des Regio 2N, voient leurs jours comptés : quatre d'entre elles ont été radiées le . Elles en sont réduites à tracter des rames réversibles régionales (RRR), notamment de Rennes à Redon et de Rennes à Saint-Malo.

Les quatre dernières BB 25500 bretonnes ont été radiées des effectifs au .

Remarques particulières[modifier | modifier le code]

  • Des locomotives BB 25500 ont été vendues en Roumanie dont la BB 25518 qui circule sur la ligne Brasov - Bucarest - Constanta.
  • BB 25547 : elle apparaît au cinéma dans le film Le Cercle rouge.
  • À l'origine, la commande était de 195 locomotives, mais la 25695 n'a jamais été construite, son châssis ayant servi à la reconstruction de la BB 17005[5]

Lignes desservies[modifier | modifier le code]

BB 25500 et RRR à Besançon en 2015.

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

Répartition des 9 locomotives au 17 juin 2018

STF Désignation Ville Nombre de machines
STA STF Alsace Strasbourg 9 machines
  • BB 25539 : radiée, à la suite d'un incendie (car renversée par un train transportant de l'essence) le , en gare de Bréauté - Beuzeville.
  • BB 25588 : victime d'un incendie en gare de Sélestat, le [6],[7].
  • BB 25627 : victime d'un incendie en 2012[réf. nécessaire].
  • BB 25649 : radiée, à la suite d'un incendie à Templeuve le .
  • BB 25650 : victime d'un incendie en gare de Laval, le [8].
  • BB 25666 : victime d'un incendie près d'un passage à niveau à Lillers, le [9].
  • BB 25672 et BB 25687 : radiées, à la suite d'un rattrapage à la gare de Lyon-Saint-Clair le .
  • BB 25691 : victime d'un incendie propagé sur 1,5 km le long de la voie ferrée à Combourg, le .

Superviseurs techniques de flottes[modifier | modifier le code]

Liste au 17 décembre 2016 des STF ayant des BB 25500

  • STF Alsace : superviseur technique de flotte Alsace. Organisme interne SNCF qui gère le matériel moteur de SNCF Proximités (TER et TET) en région Alsace, voire la région limitrophe (Lorraine), basé au dépôt de Strasbourg.
  • STF Bretagne : superviseur technique de flotte Bretagne. Organisme interne SNCF qui gère le matériel moteur de SNCF Proximités (TER et TET) en région Bretagne, voire la région limitrophe (Pays de la Loire), basé au dépôt de Rennes.
  • STF Bour. - F.C. : superviseur technique de flotte Bourgogne Franche-Comté. Organisme créé en 2011 par la SNCF qui gère le matériel moteur de SNCF Proximités (TER et TET) en Bourgogne et en Franche-Comté, basé au dépôt de Dijon-Perrigny.
  • STF Lorraine : superviseur technique de flotte Lorraine. Organisme interne SNCF qui gère le matériel de SNCF Proximités (TER et TET) en région Lorraine, basé à Metz.

Préservation[modifier | modifier le code]

  • BB 25609 préservée à la Cité du train.
  • BB 25639 préservée au dépôt d'Avignon où elle est entretenue par l'APCC 6570[10].
  • BB 25660 préservée au dépôt d'Avignon où elle est entretenue par l'APCC 6570[11].

Modélisme[modifier | modifier le code]

Cette locomotive a été reproduite à l'échelle HO par la firme Lima comme BB 25503 verte, BB 25554 verte, BB 25525 béton, BB 25545 béton, ainsi que par Jouef comme BB 25531 verte et par Piko comme BB 25559 verte et comme BB 25561 en livrée béton, pour les cabines courtes.

Piko reproduit à l'échelle N des BB 25500 à cabines longues, différentes par leurs livrées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978
  2. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 107, 109, 111
  3. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  4. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  5. Olivier Constant, Encyclopédie du matériel moteur de la SNCF, tome 8, Le Train, 2010 (ISSN 1296-5537), page 54
  6. Thierry Martel (L'Alsace), « Une locomotive en feu à la gare », (consulté le 2 septembre 2016).
  7. Dernières Nouvelles d'Alsace, « Une motrice en feu en gare de Sélestat, trafic toujours bloqué à 21h15, incertitude sur la situation samedi », (consulté le 2 septembre 2016).
  8. Ouest-France, « TER en feu à Laval: l'incendie éteint, trafic encore interrompu » (consulté le 23 avril 2016).
  9. La Voix du Nord, « Une locomotive en feu après un passage à niveau à Lillers » (consulté le 3 septembre 2013).
  10. « BB 25639 : galerie photos de la locomotive, désormais préservée par l'APCC 6570 » (consulté le 23 avril 2018).
  11. « BB 25660 : galerie photos de la locomotive, désormais préservée par l'APCC 6570 » (consulté le 23 avril 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978
  • Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, (ISBN 978-2-915034-65-3)
  • Olivier Constant, « Encyclopédie du matériel moteur SNCF, Tome 8 : Les locomotives bicourant, bifréquence et polytension (1re partie) », Le train, Publitrains,‎ (ISSN 1296-5537)