2D2 5400

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2D2 5400 (État / SNCF)
La 2D2 5413 avec sa face avant d'origine
La 2D2 5413 avec sa face avant d'origine
Identification
Désignation 2D2 501-523 État puis
2D2 5401-5423 SNCF
Surnom Cyclope
(avant GRG avec 2 phares).
Type locomotive électrique
Motorisation électrique
Construction 23 locomotives
Constructeur(s) CEM - Fives-Lille
(Brevets Brown Boveri)
Livraison de 1936 à 1938
Retrait (n° 5418)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 2'Do2'
Écartement standard
Alimentation 1,5 kV CC
Pantographes 2 (type PO)
Moteurs de traction 4 * HGLM 85/6,43
1 500 V CC
Transmission Büchli bilatérale
Puissance continue 3 060[1] kW
Ø roues motrices 1 750 mm
Ø roues porteuses 970 mm
Masse en service 129,5 t
Masse adhérente 80 t
Longueur 17,780 m
Empattement rigide 3 * 2,020 m
Empattement du bogie 2,400 m
Vitesse maximale 130 puis 140 km/h

Les 2D2 5400 sont des locomotives électriques commandées par l'État en 1935 et livrées de à début 1938. Elles sont très voisines des E 503 à 537 du Paris-Orléans dont elles partagent la plupart des spécifications.

Elles doivent leur ligne plus moderne (comparer avec les 2D2 9100) à l'architecte industriel Henri Pacon. Elles avaient un phare et un feu central unique, ce qui leur valut le surnom de Cyclope. Mais à l'occasion des Grandes Révisions Générales des années 1962 à 1965, elles reçurent une face avant à 2 feux surmontés d'une moustache en aluminium et prirent une robe bleu turquoise.

Comme pour les 2D2 5500, leur vitesse a été portée de 130 à 140 km/h par l'adoption de boites à rouleaux.

Elles assuraient la traction de voitures Saucisson.

La 2D2 5411, livrée le 01/05/1937, a été retirée du service le 12/12/1977) après avoir parcouru 6 162 089 km.

Modélisme[modifier | modifier le code]

Les 2D2 5400 ont été reproduites en HO par :

  • RMA
  • ApocopA, sous forme de transkit (caisse en résine à monter sur un châssis de son choix).
  • Locoset Loisir (Artmetal LSL), sous forme de kit (laiton essentiellement) à monter.
  • Jouef (2012).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :