BB 800

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
État Z 6000
SNCF BB 800
Locomoteur État de la série 6000, futures BB 800
Locomoteur État de la série 6000, futures BB 800
Identification
Exploitant(s) État puis SNCF
Désignation Z 6001-6030 État
BB 011-040 État
BB 811 à 840 SNCF
Surnom Libellules
Type Locomotive
Motorisation électrique
Construction 30 locomotives
Constructeur(s) SEECF
Livraison 1924-1937
Effectif 0
Retrait radiées en 1972
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard
Alimentation continu 1,5 kV
continu 750 V (814-822)
Pantographes 2
Moteurs de traction 4 moteurs T-IX
675 V 1500 V, ventilés
Puissance continue 682 kW
Masse en service 64 t
Longueur HT 12,140 m
Vitesse maximale 90 km/h

Les BB 800 de la SNCF étaient à l'origine les locomoteurs État Z 6000 dits de 2e série (en référence à la 1re série des Z 5000).

Ces locomotives bi-tension 750 V - 1 500 V ont été construites par la Société d'Études pour l'Électrification des Chemins de Fer pour le réseau de l'État.

Elles étaient surnommées les « libellules ».

Description[modifier | modifier le code]

Bien que prévues dès l'origine comme locomotives bi-tension 750 V - 1 500 V, le fonctionnement en 1 500 V n'a été pratiqué qu'à partir de 1937 sur la ligne Paris - Le Mans.

À la fin des années 1950, des rames composées de 800 + 4 voitures État à 2 niveaux + 800 ont servi au départ de Paris-Montparnasse.

Machines particulières[modifier | modifier le code]

  • Les BB 814 et BB 822 ont gardé leur équipement pour circulation sous 750 V par 3e rail
  • Les BB 812, BB 813, BB 817, BB 824, BB 827, BB 830, BB 833, BB 834, BB 835, BB 836, BB 837 et BB 840 ont été vendues à la RATP pour servir de tracteurs de travaux.
Plan de la Z 6000.
Z 6000 d'origine avec ses 2 types de pantographe.

Modélisme[modifier | modifier le code]

A l'échelle HO, les BB 800 ont fait l'objet d'une reproduction sous forme de transkit (caisse en résine, sans châssis) à monter par l'artisan Apocopa.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]