CC 6001

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CC et 6001.
CC 6001 (SNCF)
Description de cette image, également commentée ci-après
La CC 6001.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation CC 6001
Type locomotive électrique
Motorisation électrique
Construction 1 locomotive
Constructeur(s) MTE
Livraison
Effectif 0
Retrait
Affectation France
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Co'Co'
Écartement standard
Alimentation continu 1,5 kV
Pantographes 2
Puissance continue 2750 kW
Masse en service 120 t
Longueur HT 18,6 m
Vitesse maximale 105 km/h

La CC 6001 est une locomotive prototype de la SNCF ayant circulé entre 1946 et 1966.

Description[modifier | modifier le code]

La locomotive, construite entre 1943 et 1946, à une période ou certains métaux comme le cuivre sont rares pour cause de guerre, est câblée en aluminium et ses résistance sont en tôle[1].

Il s'agit de la première application sur une locomotive française de l'équipement de traction "JH" (contacteurs commandés par un servomoteur à arbre à cames), équipement encore délicat à manier[1].

Le dessin de la locomotive est très semblable à celui des 2D2 5546 à 5550 surnommées « Waterman », notamment en ce qui concerne l'esthétique des faces frontales.

Service[modifier | modifier le code]

Le prototype est commandé avec la BBB 6002 lors de l'électrification de la ligne Brive - Montauban. La commande est passé auprès du groupement MTE le  ; la locomotive est mise en service le et affectée au dépôt de Limoges[2].

La locomotive est conçue pour la remorque des trains de fret lourds sans machine de renfort sur des lignes à profil en dents de scie (rampes et pentes à 10 ‰), là où une locomotive BB serait insuffisante mais une unité double de BB surpuissante[3].

Elle aurait dû servir à la définition des machines prévues pour la ligne de Paris - Lyon.

Au début des années 1960, la conduite de la locomotive n'est plus réservée à quelques conducteurs du dépôts de Limoge qui la connaissent bien. À partir de ce moment, les pannes et les immobilisations s'accumulent[3].

Elle assure ses derniers parcours en service commercial en avant d'être radiée des inventaires le [1].

Modélisme[modifier | modifier le code]

La CC 6001 a été reproduite en HO par l'artisan ApocopA sous forme de transkit (caisse en résine à monter sur un châssis de son choix).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Constant 2006, p. 93.
  2. Constant 2006, p. 92-93.
  3. a et b Constant 2006, p. 92.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Constant, « Encyclopédie du matériel moteur SNCF », Le Train, Publitrains, t. 1 « Les locomotives à courant continu 1 500 V »,‎ (ISSN 1296-5537)

Article connexe[modifier | modifier le code]