Jimmy Eat World

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jimmy Eat World

Description de cette image, également commentée ci-après

Jimmy Eat World en concert, le 20 avril 2005, à Washington DC

Informations générales
Pays d'origine Mesa, Arizona
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock alternatif, rock indépendant, emo[1], pop punk
Années actives Depuis 1993
Labels Interscope Records
DreamWorks Records
Capitol Records
Site officiel jimmyeatworld.com
Composition du groupe
Membres Jim Adkins
Tom Linton
Rick Burch
Zach Lind
Anciens membres Mitch Porter

Jimmy Eat World est un groupe de rock alternatif américain originaire de Mesa (Arizona), formé en 1993.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation et origine du nom[modifier | modifier le code]

Jimmy Eat World a été formé en 1993 à Mesa en Arizona. Le chanteur/guitariste Jim Adkins et le batteur Zach Lind, amis depuis le jardin d'enfants, ont rejoint le guitariste Tom Linton et le bassiste Mitch Porter pour s'essayer à la musique. À leurs tout premiers débuts, le groupe imitait le style de certains groupes punk-rocks et enregistra trois singles et un album sur le label local Wooden Blue Records.

Le nom Jimmy Eat World n'est pas en référence au chanteur Jim Adkins. Les jeunes frères de Tom Linton, Ed et Jimmy, se battaient constamment enfants. Jimmy qui était plus fort, gagnait toujours. Un jour, Ed fit un dessin de Jimmy avalant le monde entier avec la légende "Jimmy eat world."[2] Le dessin et donc le nom du groupe a pu être inspiré par un épisode des Tiny Toons où le personnage principal dessine un cartoon appelé "Dizzy Eat World" dans lequel il avale la Terre.

Static Prevails[modifier | modifier le code]

Par la suite, inspirés par des groupes comme Fugazi et Sunny Day Real Estate, ils commencèrent à expérimenter un sous-genre de punk hardcore, l'"Emocore". Alors qu'ils commençaient à écrire des chansons et se produire parmi la scène indie, ils furent surpris de trouver d'autres groupes comme Christie Front Drive, Sense Field, et Seven Storey Mountain au style similaire. Habituellement un nouveau style musical apparaît localement, comme le grunge à Seattle, mais à cette époque l'emo-core renaissait en se diffusant dans le pays tout entier.

Le groupe continuait ses tournées et commençait à attirer l'attention dans le milieu indie. En 1995, le président du label (et ancien producteur de Nirvana) Gary Gersh les fit signer chez Capitol Records. C'est à cette époque que le bassiste Mitch Porter quitta le groupe pour être remplacé par l'ami de Tom Linton Rick Burch. Mark Trombino, le batteur de Drive Like Jehu se chargea de l'enregistrement de Static Prevails, leur premier "vrai" album. Static Prevails reflétait précisément la scène emo-core du moment, un équilibre entre une influence punk et des passages calmes et introspectifs.

Plutôt que de pousser le groupe dans la machine de promotion des majors, Gersh opta pour une approche plus subtile, leur permettant de se développer parmi la scène indie underground. Les années suivantes, le groupe put sortir quelques singles sur des labels indépendants, dont des split EP avec Christie Front Drive, Jejune, Sense Field, et Mineral. Alors que la plupart des groupes signés chez une major étaient bannis de la scène underground, considérés comme "commerciaux", Jimmy Eat World se trouva dans une position unique où ils avaient le support d'un gros label tout en étant intégrés à la communauté indie.

Clarity[modifier | modifier le code]

En 1998, le groupe retourna en studio (toujours avec Mark Trombino) pour enregistrer leur second album Clarity. Cependant, Gersh fut renvoyé de Capitol à la même période. Le groupe délivra l'album complet au label au milieu de l'année, mais se retrouva en défaveur avec les nouveaux patrons, qui attendaient un album plus "mainstream". Pour aider la promotion de l'album déjà enregistré, le groupe négocia avec Capitol pour sortir un EP éponyme sur le label indie Fueled by Ramen (dirigé par Less than Jake, d'autres membres du label) incluant deux chansons de Clarity et trois b-sides. Le groupe envoya le disque à plusieurs fameuses station de radio de rock alternatif (dont KROQ à Los Angeles) dans l'espoir que quelques chansons puissent être diffusées. Ils furent surpris de voir que de nombreuses stations ajoutèrent le single "Lucky Denver Mint" à leur programmation. Capitol réagit en programmant la sortie de l'album pour février 1999.

Pendant la tournée suivant la sortie de Clarity, le groupe joua devant un public de plus en plus important. Alors qu'ils jouèrent pour une foule de 50 à 100 personnes, le nombre passa en quelques semaines à 500 ou 1 000, dans des salles de plus en plus grandes comme au Boston's Middle East (où leur concert fut retransmis en direct sur les radios locales) et au festival South by Southwest à Austin (Texas). De ce fait, le groupe reçu une bien plus grande attention de la part de leur maison de disques, qui réalisa un clip pour "Lucky Denver Mint". La chanson apparut également dans la bande originale du film "Never Been Kissed" mais dans la version finale la démo de leur chanson "Seventeen" de l'album Static Prevails fut utilisée à la place. Mais l'enthousiasme du label fut de courte durée. Le projet de sortir en single "Blister" fut abandonné, et le groupe se retrouva mis à la porte avant la fin de l'année.

Bleed American[modifier | modifier le code]

Ayant l'habitude du circuit indie et bénéficiant d'un large support de la communauté underground, Jimmy Eat World vit ce renvoi comme une opportunité. Le groupe sortit une compilation de la plupart de leur singles indies, simplement intitulé Singles, sur le label indie Big Wheel Recreation. Leur communauté grandissante de fans se rua sur ce disque, rapportant suffisamment d'argent au groupe pour financer l'enregistrement de leur prochain album. Ils eurent alors une liberté totale pour faire l'album qu'il voulaient sans aucune contrainte extérieure.

Travaillant une troisième fois avec Trombino, le groupe enregistra l'album Bleed American. Aidés de la nouvelle société de Gersh, GAS Entertainment, ils cherchèrent un nouveau label, signant finalement chez DreamWorks. L'album Bleed American sortit en juillet 2001 avec la chanson du même nom comme premier single (à la suite des évènements du 11 septembre 2001, le groupe décida de renommer l'album Jimmy Eat World pour éviter une mauvaise interprétation, "Bleed American" signifiant "Saigne Américain".)

Avec Bleed American et le succès énorme du second single "The Middle", le groupe se retrouva au centre d'une toute nouvelle attention autour du style "Emo". Pendant les années 1990, l'emo a été un mouvement underground qui échappa presque entièrement aux majors et aux contraintes mainstream. Presque tous les groupes emo de la fin des années 1990 qui signèrent chez une major se séparèrent avant la sortie de leur album. Mais alors que Clarity fut considéré comme l'album emo de référence, véritable définition de ce style, Bleed American était très loin de ce son, se rapprochant du rock mainstream. Même si certaines chansons laissaient apercevoir une influence emo, la plupart comme "A Praise Chorus", "The Middle", ou "The Authority Song" n'avaient plus rien à voir avec ce genre. Mais comme quasiment tous les groupes emo avaient disparus avant 2000, les medias mainstream n'avait pas d'autres références dans ce style et Jimmy Eat World continua à être décrit comme "emo". Ceci fut l'origine de la dérive du terme "emo" qui commença à décrire quelque chose de complètement différent et plus mainstream que ce qui existait dans les années 1990. Les majors sautèrent sur l'occasion et se mirent à signer des groupes étiquetés sous cette nouvelle version de l'"emo".

Futures[modifier | modifier le code]

Après une longue tournée consécutive à la sortie de Bleed American, le groupe se remit au travail pour composer un nouvel album début 2004. Une fois encore, ils retrouvèrent Mark Trombino, mais la collaboration pris rapidement fin. Le groupe décida de se séparer de son producteur, le remplaçant par Gil Norton, reconnu pour son travail avec les Pixies et les Foo Fighters. Futures sortit en octobre 2004, avec le single "Pain" immédiatement programmé avec succès sur des radios de rock alternatif. À cette période, Dreamworks fut racheté par le plus gros label Interscope Records.

Les mois suivants virent la sortie de "Work" et "Futures" en single. Le groupe partit en tournée aux États-Unis avec Taking Back Sunday, puis dans le monde avec Green Day pendant l'été et l'automne 2005. En septembre 2005, ils sortirent l'EP Stay on My Side Tonight, contenant des nouvelles versions de demos enregistrées avec Mark Trombino qui ne furent pas utilisées pour l'album.

Chase This Light[modifier | modifier le code]

Après leur tournée avec Green Day, Jimmy Eat World retourna à la maison à Tempe pour commencer à travailler sur le sixième album, produit par Butch Vig (Nirvana, The Smashing Pumpkins, Sonic Youth). Ce nouvel album intitulé Chase This Light est sorti le 16 octobre 2007. Le premier single étant "Big Casino".

Invented[modifier | modifier le code]

Le 13 juillet 2008, le groupé a révélé qu'il voulait commencer à travailler sur son septième album plus tard dans l'année[3]. Chose qu'a aussi tôt commencé une fois son contrat actuel avec Interscope terminé. Jimmy Eat World a réalisé une tournée de 10 dates aux États-Unis, début 2009 pour commémorer le dixième anniversaire de l'album clarity[4]. D'après la page twitter du groupe, ils travaillent avec leur ancien producteur Mark Trombino sur une série de nouvelles chansons. Le groupe a également affirmé travailler dur sur de nouvelles musiques et prévoient la sortie de leur nouvel album en 2010. Le 22 mars, le groupe a déclaré qu'il était en train de mixer l'album[5]. Le 19 avril, le groupe poste sur twitter en annonçant qu'il avait pratiquement terminé le mixage du nouvel album et qu'il était impatient que tout le monde puisse l'écouter. Dans un article récent, le groupe a annoncé que pour la première fois depuis clarity, le prochain album contiendra une chanson dont le chant sera assuré par le chanteur d'origine du groupe à savoir Tom Linton[6]. Le 5 juin, le groupe a publié sur twitter : "Le nouvel album est pratiquement terminé, à un peu de choses près. Nous ne pouvons attendre de sortir ces nouvelles chansons en dehors du nid"[7]. Le 7 juin 2010, tard dans la soirée, Jimmy Eat World publie sur twitter "Notre nouvel album est officiellement terminé. Maintenant nous attendons une date de sortie. Nous vous tiendrons au courant."[8] Le 14 juillet 2010, Jimmy Eat World a annoncé via twitter que l'album "Invented" sera disponible le 28 septembre 2010[9].

Le 1er single issu de ce nouvel album s'intitule 'My Best Theory' et est sorti le 10 août sur Internet.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Ancien membre[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

  • Jimmy Eat World est impliqué comme plusieurs autres groupes dans l'organisation "To Write Love on Her Arms", aidant les jeunes ayant des problèmes d'auto-mutilation, d'addiction et de dépression.
  • Jim Adkins a aussi brièvement monté le groupe Go Big Casino dont plusieurs chansons ont été réutilisées par Jimmy Eat World.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Splits[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • "Lucky Denver Mint" (1999)
  • "Bleed American" (2001)
  • "The Middle" (2002)
  • "Sweetness" (2002)
  • "A Praise Chorus" (2003)
  • "Pain" (2004)
  • "Work" (2005)
  • "Futures" (2005)
  • "Big Casino" (2007)
  • "Always Be" (2007)
  • "My Best Theory" (2010)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Leahey, « Biography - Jimmy Eat World », Allmusic (consulté le 24 octobre 2007)
  2. (en)Chris Blackburn, « Interview: Tom Linton of Jimmy Eat World », ChrisBlackburn.com,‎ April 1999 (consulté le 3 mars 2007)
  3. (en) Exclusive: Jimmy Eat World Announce New Album Details - GIGWISE
  4. (en) Ambrose, Anthony, « inTuneMusic Online: Jimmy Eat World Clarity Tour »,‎ 2009-03-24 (consulté le 2009-03-24)
  5. (en) « Jimmy Eat Mix », AbsolutePunk (consulté le 2010-03-23)
  6. (en)http://www.altpress.com/news/8789.htm
  7. (en) « Jimmy Eat World Twitter post »,‎ 2010-06-05
  8. (en) « Jimmy Eat World Twitter post »,‎ 2010-06-05
  9. (en)http://twitter.com/jimmyeatworld/status/18535643397

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :