Lynyrd Skynyrd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lynyrd Skynyrd

Description de cette image, également commentée ci-après

Lynyrd Skynyrd en concert en 2010 à Cardiff.

Informations générales
Pays d'origine Jacksonville, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock sudiste
Country rock
Blues rock
Hard rock
Années actives 1964 - 1977, 1987 - aujourd'hui
Labels MCA Records
Atlantic Records
Universal Records
Capricorn Records
SPV Records
CMC International
Sanctuary Records
Site officiel www.lynyrdskynyrd.com
Composition du groupe
Membres Gary Rossington
Rickey Medlocke
Johnny Van Zant
Michael Cartellone
Dale Krantz Rossington
Carol Chase
Mark « Sparky » Matejka
Anciens membres Robert Burns
Allen Collins
Ronnie Van Zant
Leon Wilkeson
Ed King
Steve Gaines
Billy Powell
Ean Evans

Lynyrd Skynyrd est un groupe de rock américain créé en 1964 à Jacksonville en Floride (États-Unis). C'est l'un des fondateurs du rock sudiste, un style de rock influencé par le country provenant du Sud des États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été fondé en 1964 par Robert Burns, Allen Collins, Gary Rossington et Ronnie Van Zant, quoique le nom actuel du groupe n'ait été adopté qu'en 1970, à partir du nom de leur professeur de gymnastique au lycée Robert E. Lee High School de Jacksonville : Leonard Skinner[1] qui était connu pour être spécialement strict avec les garçons aux cheveux longs.

Gary Rossington se souvient : « On jouait Free Bird depuis 1969. C'est Allen Collins qui a trouvé le riff et l'a développé un peu partout, en répètes, en bagnole, dans sa chambre... Mais Ronnie Van Zant trouvait que c'était trop compliqué comme chanson. Au bout de trois mois, il a redemandé à Allen de lui rejouer le titre, puis a écrit le texte en 20 minutes. C'était une chanson comme une autre, juste l'histoire d'un gars qui quitte sa vieille ville. [...] Au début, le titre durait beaucoup moins longtemps que ça. Puis à force de jammer en club, on a rallongé la fin. Faut dire qu'on manquait de chansons à l'époque. »

Simple roadie, Billy Powell imagine une partie de piano qui lui vaut une place dans le groupe[réf. nécessaire]. C'est à la mort de Duane Allman (Allman Brothers) que Free Bird prend des allures d'hymne.

C'est à Jacksonville que Ronnie Van Zant fait jouer et rejouer Psycho Daisies à ses deux guitaristes. Parfois il exige des solos qui se répondent, parfois il force Gary Rossington et Allen Collins à jouer les mêmes notes, ensemble. Finalement, de frustration, il incorpore Edward King, guitariste professionnel du groupe Strawberry Alarm Clock. Sous sa direction le groupe répète douze heures par jour et enregistre de nombreuses démos à Muscle Shoals. La première maquette de Free Bird est refusée par neuf maisons de disques (Atlantic, Columbia, Warner, A&M, RCA Records, Epic, Elektra, Polydor et Capricorn). C'est là qu'Al Kooper repère le groupe : « Je les ai vus quatre soirs de suite. Chaque soir j'ai aimé une nouvelle chanson... Finalement j'ai plongé. »

Lynyrd Skynyrd signe sur le label Sound of the South (étiquette jaune, distribution MCA) pour seulement 9 000 $[réf. nécessaire]. Le choix du Studio One de Doraville (Georgie). Les relations entre les deux camps sont tendues. Selon Ronnie Van Zant : « En studio, on fait comme Al Kooper a dit ou on fait pas. » Une bagarre oppose les musiciens au producteur et met un terme aux séances. Le groupe revient tout de même et enregistre Simple Man et Things Goin' On. Le 30 avril, le disque est terminé.

Johnny Van Zant en 2007.

Free Bird divise les distributeurs. Long de plus de neuf minutes, le titre ne plaît pas à la MCA, qui tente d'obtenir une version courte de trois minutes, « pour les radios ». En réaction, Ronnie Van Zant écrit à l'intention de la maison de disques une chanson intitulée Workin' For MCA (que l'on trouve sur le second album et qui ouvrira souvent les concerts du groupe jusqu'à l'accident d'avion de 1977).

Sorti en août 1973, le premier Lynyrd est un succès[2]. Dans le magazine Creem, on compare Lynyrd Skynyrd aux Rolling Stones et à The Allman Brothers Band. Une longue tournée en première partie des Who (tournée Quadrophenia) fera le reste : (pronounced 'lĕh-'nérd 'skin-'nérd) trouvera rapidement 100 000 acheteurs[3].

La tragédie du jeudi 20 octobre 1977[modifier | modifier le code]

L'encadrement de Lynyrd Skynyrd a planifié pour l'automne 1977 une tournée américaine d'une importance cruciale pour promouvoir le nouvel album Street Survivors mais aussi pour enfin faire du groupe le leader incontestable du rock américain devant le trio composé de Ted Nugent, Aerosmith et Kiss. 45 dates sont officiellement planifiées d'octobre 1977 jusqu'au premier février 1978 à Honolulu, mais l'encadrement espère convaincre de nombreux promoteurs à travers tous les États-Unis et le Canada pour atteindre au minimum les 60 concerts vendus. À moyen terme, le groupe espère effectuer une tournée européenne en 1978 pour asseoir son statut de groupe phare du rock américain, en espérant s'imposer en tête d'affiche des plus grands festivals de l'été 1978. Pour une tournée d'une telle importance, il est hors de question en raison de contraintes géographiques et logistiques de se déplacer en bus comme c'est l'usage. Un recours à l'avion s'impose pour se déplacer facilement entre deux villes souvent éloignées de plusieurs centaines de kilomètres, mais aussi pour limiter la fatigue des musiciens et de leur encadrement technique de premier niveau. C'est ainsi que l'encadrement fait appel aux services de la société L&J Company basée à Addison qui met à la disposition de Lynyrd Skynyrd un bimoteur de type Convair 240 portant l'immatriculation civile N55VM[4], troisième exemplaire du type à être sorti d'usine en 1947. L'équipage de l'avion est formé par le pilote Walter McCreary et son copilote William Gray, tous les deux employés par la société Falcon Aviation basée elle aussi à Addison.

La tournée commence officiellement le samedi 15 octobre 1977 au Sportatorium de Miami. Le lendemain 16 octobre 1977, le groupe joue à St. Petersburg puis fait relâche le lundi 17 octobre 1977, journée de la publication officielle de l'album Street Survivors en Amérique du Nord. La tournée reprend le mardi 18 octobre 1977 au Civic Centre de Lakeland et se poursuit le mercredi 19 octobre 1977 à Greenville, avec un nouveau concert programmé le vendredi 21 octobre 1977 à Baton Rouge.

Le jeudi 20 octobre 1977, peu après 16 heures, le Convair 240 N55VM décolle de l'aéroport de Greenville à destination de l'aéroport Ryan de Baton Rouge, avec à son bord 26 personnes, dont deux membres d'équipage. Le temps de vol est estimé à 2 heures 43' avec une quantité de carburant embarqué pour 5 heures de vol. À 18 heures 42, l'équipage contacte le contrôle aérien de Houston et demande à être dérouté en urgence vers l'aéroport le plus proche.

L'accident qui s'ensuit coûte la vie à plusieurs membres du groupe, dont le chanteur Ronnie Van Zant, le guitariste Steve Gaines et sa sœur Cassie mais également à leur manager Dean Kilpatrick, au pilote Walter McCreary et au copilote William Gray. Les autres membres du groupe s'en sortent vivants, malgré de graves blessures.

Depuis 1987[modifier | modifier le code]

Reformé avec les survivants en 1987 (avec Johnny Van Zant, le frère de Ronnie, comme chanteur et Randall Hall comme remplaçant d'Allen Collins, paralysé par un accident de voiture, Ed King reprenant la place occupée en 1976-1977 par Steve Gaines, décédé), Lynyrd Skynyrd poursuit encore aujourd'hui une carrière estimable, enchaînant tournées et albums malgré de nombreux changements de personnel (instabilité des batteurs jusqu'à l'arrivée de Michael Cartellone, décès de Leon Wilkeson, brouille avec Ed King, etc.). En 2006, Lynyrd Skynyrd connaît la consécration en faisant son entrée au Rock and Roll Hall of Fame.

Le pianiste du groupe, Billy Powell, décède le 28 janvier 2009 d'une crise cardiaque, à l'âge de 56 ans, rejoignant ainsi Hughie Thomasson (décédé le 9 septembre 2007). La malédiction continue pour ce groupe puisqu'Ean Evans, le bassiste, meurt le 6 mai 2009 d'un cancer fulgurant[5].

Chansons célèbres[modifier | modifier le code]

  • Free Bird est la seconde chanson la plus connue[réf. nécessaire], notamment grâce à son solo. Elle est notamment citée dans le film Le Premier Jour du reste de ta vie par Robert Duval, joué par Jacques Gamblin : « Lynyrd Skynyrd, Free Bird, Allen Collins sur sa guitare Explorer blanche et or, ça c'est du solo qui dépote. Cinq minutes de folie, t'as plus qu'à serrer les dents et prier pour que tes doigts ne fondent pas. » On peut l'entendre dans la dernière séquence du film The Devil's Rejects de Rob Zombie ou dans une scène de Forrest Gump de Robert Zemeckis et récemment dans l'épisode 4 de la saison 2 de Californication.On peut également l'entendre dans la série Freaks and geeks. On peut aussi l'entendre dans Rencontres à Elizabethtown, jouée par un groupe rock lors des funérailles de Mitch, ou encore dans un épisode de la série Gossip Girl. Elle est aussi une des plus difficiles chansons du jeu vidéo Guitar Hero II. On peut aussi l'entendre en écoutant la chaîne K-DST dans le jeu vidéo Grand Theft Auto: San Andreas et la jouer dans l'un des packs optionnels de Guitar Rock II sur smartphone. Dans la série Buffy contre les vampires, l'observateur de Buffy, Rupert Giles (Anthony Stewart Head) fait une reprise acoustique du premier couplet dans l'épisode 20 de la saison 4 intitulé Facteur Yoko. La chanson apparaît dans le jeu Rock Band 3. Elle a aussi été reprise dans un épisode de la série Earl en tant que berceuse de little Chubby par sa tendre mère. On peut entendre Free Bird lors de la campagne solo Terran du jeu vidéo StarCraft 2 : Wings of Liberty, dans la cantina de l'Hypérion, pendant une cinématique montrant Jim Raynor devant un verre d'alcool, sermonné par son ami le commandant Matt Horner.
  • Simple Man est la troisième chanson la plus connue[réf. nécessaire]. On peut l'entendre dans le film Presque célèbre de Cameron Crowe. Elle a eu les honneurs de la publicité en étant utilisée pour la marque Décathlon Créations au début du XXIe siècle. Elle est apparue dans Rock Band 2 (CD Bonus de rajout de chansons vendus séparément) et Rock Band sur smartphone. Elle a aussi été reprise par les groupes Deftones et Shinedown. Elle apparait aussi dans la bande originale du film Renegade (1987) de Enzo Barboni avec Terence Hill. Elle est utilisée dans la saison 5 de la série télévisée Supernatural.
  • La chanson I Never Dreamed a été reprise par Black Label Society comme piste bonus de l'album Mafia.

Formation[modifier | modifier le code]

Période Formation Événements
The Noble Five

(1964)

My Backyard

(1965-1970)

My Backyard

(1970)

Leonard Skinnerd

(1970-1971)

Leonard Skinnerd

(1971)

Leonard Skinnerd

(1971-1972)

Leonard Skinnerd

(1972)

Leonard Skinnerd

(1972)

Leonard Skinnerd

(1972)

Lynyrd Skynyrd

(1972-1974)

Lynyrd Skynyrd

(1974-1975)

  • Nuthin' Fancy (1975)
Lynyrd Skynyrd

(1976)

+

  • Gimme Back My Bullets (1976)
Lynyrd Skynyrd

(1976-1977)

+

  • One More From the Road (Live, 1976)
  • Street Survivors (1977)
Inactivité
(1977-1987)

20 octobre 1977 : Décès de Ronnie Van Zant, Steve Gaines, Cassie Gaines et de l'assistant road manager du groupe Dean Kilpatrick dans un accident d'avion. Les survivants sont tous assez gravement blessés. Leon Wilkeson est déclaré mort à trois reprises et on est tout près de lui amputer le bras gauche. Finalement, on lui insère une barre de métal et on lui bloque le bras dans une position lui permettant de jouer.

Au début des années 1980, Rossington, Collins, Wilkeson et Powell se réunissent avec le guitariste-chanteur Barry Harwood, le batteur Derek Hess et la chanteuse Dale Krantz dans le Rossington-Collins Band. On retrouve ensuite Collins, Wilkeson, Powell, Harwood et Hess dans l'Allen Collins Band et Rossington et Krantz, devenue Dale Krantz-Rossington, dans le Rossington Band.

Lynyrd Skynyrd

(1987-1990)

  • Southern By The Grace Of God (Live, 1988)
  • Allen Collins, 23 janvier 1990 à 38 ans
Lynyrd Skynyrd

(1990-1991)

  • Lynyrd Skynyrd 1991 (1991)
Lynyrd Skynyrd

(1991-1993)

  • The Last Rebel (1993)
Lynyrd Skynyrd

(1993-1994)

Lynyrd Skynyrd

(1994-1996)

Lynyrd Skynyrd

(1996-1998)

  • Twenty (1997)
Lynyrd Skynyrd

(1998-1999)

Lynyrd Skynyrd

(1999)

  • Edge of Forever (1999)
Lynyrd Skynyrd

(1999-2001)

  • Christmas Time Again (2000)
  • † Leon Wilkeson, 27 juillet 2001 à 49 ans
Lynyrd Skynyrd

(2001-2005)

  • Vicious Cycle (2003)
  • Lynyrd Skynyrd Lyve: The Vicious Cycle Tour (Live, 2004)
Lynyrd Skynyrd

(2005-mai 2006)

Lynyrd Skynyrd

(13 mars 2006 : Hall of Fame)

Lynyrd Skynyrd

(mai 2006 à janvier 2009)

  • † Hughie Thomasson, 9 septembre 2007 à 55 ans
  • Lyve from Steel Town (Live, 2007)
  • † Billy Powell, 28 janvier 2009 à 56 ans
  • † Ean Evans, 6 mai 2009 à 48 ans
Lynyrd Skynyrd

(janvier 2009 à aujourd'hui)

Membres Lynyrd Skynyrd[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Lynyrd Skynyrd.

Albums studio[modifier | modifier le code]

Live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gilles Verlant, Je me souviens du rock, Actes Sud, 1999, p. 23
  2. Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, Flammarion, 2006, p. 184
  3. Texte extrait de la discothèque idéale de Philippe Manœuvre
  4. http://www.check-six.com/images/LynyrdSkynyrd/N55VM-side.jpg
  5. Le décès d'Ean Evans

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]