New Jersey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jersey (homonymie) et NJ.

40° 00′ 00″ N 74° 30′ 00″ O / 40, -74.5

New Jersey
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le New Jersey en rouge.SurnomThe Garden StateEn français : « L'État-Jardin »DeviseLiberty and prosperity« La liberté et la prospérité »
Carte des États-Unis avec le New Jersey en rouge.

Surnom
The Garden State
En français : « L'État-Jardin »

Devise
Liberty and prosperity
« La liberté et la prospérité »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Trenton
Adhésion à l’Union 18 décembre 1787 (3e État)
Gouverneur Christopher Christie (R)
Sénateurs Cory Booker (D)
Robert Menendez (D)
Nombre de représentants 13
ISO 3166-2 US-NJ
Fuseau horaire -5
Démographie
Gentilé New-Jersiais/New-Jersiaise
Population 8 791 894 hab. (2010[1])
Densité 389 hab./km2
Rang 11e
Ville la plus peuplée Newark
Géographie
Altitude 75 m (min. : 0 m) (max. : High Point 550 m)
Superficie 22 608 km2
Rang 47e
– Terre 19 231 km2
– Eau (%) 3 378 km2 (14,9 %)
Coordonnées 38°55' N à 41°21'23" N (110 km)
73°53'39" W à 75°35' W (240 km)
Divers
Langues officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais
Liens
Site web www.nj.gov

Le New Jersey est un État du nord-est des États-Unis, bordé à l'ouest par la Pennsylvanie et le Delaware, au nord par l'État de New York, et au sud-est par l'océan Atlantique. L'État du New Jersey comprend les banlieues ouest et sud de New York.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom New Jersey provient de l'île anglo-normande de Jersey. Ce nom a été donné en l'honneur de Sir George Carteret, natif de Jersey, qui est l'un des deux hommes à qui la terre a été donnée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du New Jersey.

XVIIe et XVIIIe siècles[modifier | modifier le code]

Bataille de Springfield, pendant la guerre d'indépendance américaine

Avant l'arrivée des premiers Européens dans les années 1630, le territoire du New Jersey était occupé par les amérindiens Lenape. Les Néerlandais s'installèrent sur le site de l'actuelle Jersey City. Ces établissements étaient partie intégrante de la colonie de la Nouvelle-Néerlande, qui incluait également la Nouvelle-Amsterdam, c'est-à-dire New York.

Puis la région fut contrôlée par les Britanniques à partir de 1664. Ils rencontrèrent peu de résistance, sans doute à cause de l'incapacité de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales à pourvoir aux défenses de la colonie. Le roi Charles II d'Angleterre donna une partie de la région à son frère (le futur Jacques II). Ce dernier distribua les terres situées entre les fleuves Hudson et Delaware à deux amis qui lui étaient restés fidèles pendant la guerre civile : Sir George Carteret et lord John Berkeley de Stratton. Le 18 mars 1673, Berkeley vendit la moitié du New Jersey aux quakers qui en firent leur colonie. La province du New Jersey fut elle-même divisée en deux provinces : West Jersey et East Jersey, entre 1674 et 1702.

Le New Jersey participa à la fin du XVIIIe siècle à la guerre d'indépendance. Il fut le lieu de passage des troupes à plusieurs reprises.

En décembre 1776, l'armée continentale dirigée par George Washington traversa la Delaware River et engagea la bataille de Trenton. Cet épisode fut immortalisé par le peintre Emanuel Gottlieb Leutze. Il figure même sur le revers des pièces de monnaie de l'État. Le 3 janvier 1777, la bataille de Princeton est une victoire américaine sur les troupes de Charles Cornwallis. Pendant l'été 1783, le congrès continental se réunit à l'université de Princeton qui devint ainsi la capitale du pays pendant quatre mois. C'est dans ce lieu que la nouvelle de la signature du traité de Paris, en 1783, arriva aux responsables politiques.

Le 20 novembre 1789, le New Jersey fut le premier État à ratifier le Bill of Rights. Enfin, l'esclavage fut aboli le 15 février 1804.

Carte du New Jersey

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 20 168 km², le New Jersey était peuplé de 8 414 350 habitants au recensement de 2000. Sa capitale est Trenton. L'État est situé au centre de la mégalopole américaine BosWash. Le New Jersey peut être divisé en trois régions géographiques. North Jersey est située en grande partie dans l'aire d'influence de New York, et certains habitants travaillent dans cette ville. La région de Central Jersey est surtout composée de banlieues. Le South Jersey se trouve dans la région de la vallée du Delaware, l'aire urbaine de Philadelphie.

Liste de lieux remarquables :

Climat[modifier | modifier le code]

Selon la classification de Köppen, le Sud, le Centre et le Nord-Est de l'État jouissent d'un climat subtropical humide tandis que le Nord-Ouest jouit d'un climat continental humide, avec des températures plus fraîches en raison de l'altitude.

L'amplitude annuelle des températures est importante. Le New Jersey a en effet un climat continental de façade orientale. Malgré la proximité de l'océan et sa latitude assez basse, les hivers y sont froids avec des minimales inférieures à °C à cette saison.

La moyenne des précipitations annuelles est comprise entre 1 000 mm et 1 300 mm. Celles-ci sont réparties de manière assez uniforme sur l'ensemble de l'année. Il tombe en une année entre 40 et 80 cm de neige sur le New Jersey, voire 1 mètre sur le relief dans le nord-ouest.

En hiver et au début du printemps, le New Jersey est exposé à de violentes tempêtes dites tempêtes du Cap Hatteras car elles se forment ou s'intensifient au-dessus de ce cap avant de longer la côte Est des États-Unis en direction du Nord. Celles-ci sont capables d'engendrer des blizzards et des inondations. Des épisodes de sécheresse ou de pluie ininterrompue peuvent perdurer pendant plusieurs semaines. Par contre, les cyclones tropicaux sont rares. L'ouragan Floyd frappa les côtes du New Jersey en 1999 mais il avait déjà nettement perdu en intensité au moment où il aborda le littoral de l'État.

Relevé météorologique de Atlantic City
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −5,9 −4,7 −0,4 4,1 9,8 14,8 18,2 17,5 13,1 6,5 2,1 −3,2 6
Température maximale moyenne (°C) 4,7 5,8 10,9 15,9 21,8 26,7 29,2 28,5 24,8 18,9 13,2 7,4 17,3
Précipitations (mm) 87,9 77,7 91,9 90,4 84,6 67,1 97,3 105,2 74,4 71,6 90,9 84,3 1 023
dont neige (cm) 16 17,3 5,3 1 0 0 0 0 0 0 1,3 5,8 46,7
Source : World Climate[2]


Comtés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État de New Jersey.

L'État du New Jersey est divisé en 21 comtés.

New Jersey counties map.png
Estimation des populations des comtés du New Jersey en 2012
Rang Comté Population Rang Comté Population
1 Bergen 918 888 12 Mercer 368 303
2 Middlesex 823 041 13 Somerset 327 707
3 Essex 787 744 14 Gloucester 289 586
4 Hudson 652 302 15 Atlantic 275 422
5 Monmouth 629 384 16 Cumberland 157 785
6 Ocean 580 470 17 Sussex 147 442
7 Union 543 976 18 Hunterdon 127 050
8 Camden 513 539 19 Warren 107 653
9 Passaic 502 885 20 Cape May 96 304
10 Morris 497 999 21 Salem 65 774
11 Burlington 451 336 Total New Jersey 8 864 590

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État du New Jersey compte 565 municipalités. L'État est constitué de 5 types de municipalités, dont 250 boroughs, 52 cities, 15 towns, 245 townships et 3 villages.

Principales villes[modifier | modifier le code]

La densité de population du New Jersey est la plus élevée de tous les États-Unis (438 habitants au kilomètre carré). Les quatre principales villes (cities) du New Jersey sont des banlieues de New York (État de New York).

Villes principales :

Agglomérations[modifier | modifier le code]

• Le Bureau du recensement des États-Unis a défini sept aires métropolitaines dans ou en partie dans l'État du New Jersey.

Zones urbaines
Zone urbaine Déclinaison Population (2010) Population (2011) Variation (2010-2011)
New York-Northern New Jersey-Long Island, NY-NJ-PA Aire métropolitaine 6 471 215

(18 897 107)

6 499 896

(19 015 900)

0,44 %

(0,63 %)

Philadelphie-Camden-Wilmington, PA-NJ-DE-MD Aire métropolitaine 1 316 762

(5 965 343)

1 317 823

(5 992 414)

0,08 %

(0,45 %)

Trenton-Ewing, NJ Aire métropolitaine 366 511 367 063 0,15 %
Atlantic City-Hammonton, NJ Aire métropolitaine 274 549 274 338 -0,08 %
Vineland-Millville-Bridgeton, NJ Aire métropolitaine 156 898 157 095 0,13 %
Allentown-Bethlehem-Easton, PA-NJ Aire métropolitaine 108 692

(821 173)

108 339

(824 916)

-0,32 %

(0,46 %)

Ocean City, NJ Aire métropolitaine 97 265 96 601 -0,68 %

En 2010, tous les New-Jersiais résidaient dans une zone à caractère urbain. Les aires métropolitaines de New York-Northern New Jersey-Long Island et Philadelphie-Camden-Wilmington concentraient respectivement 73,6 % et 15,0 % de la population de l'État.

L'aire métropolitaine de New York-Northern New Jersey-Long Island (19 015 900 habitants) était l'aire métropolitaine la plus peuplée des États-Unis en 2011. Aussi l'aire métropolitaine de Philadelphie-Camden-Wilmington (5 992 414 habitants) était la 6e aire métropolitaine la plus peuplée des États-Unis en 2011.

• Le Bureau du recensement des États-Unis a également défini deux aires métropolitaines combinées dans l'État du New Jersey.

Zones urbaines
Zone urbaine Déclinaison Population (2010) Population (2011) Variation (2010-2011)
New York-Newark-Bridgeport, NY-NJ-CT-PA Aire métropolitaine combinée 6 837 726

(22 085 650)

6 866 959

(22 214 083)

0,43 %

(0,58 %)

Philadelphie-Camden-Vineland, PA-NJ-DE-MD Aire métropolitaine combinée 1 473 660

(6 533 680)

1 474 918

(6 562 287)

0,09 %

(0,44 %)

En 2010, les aires métropolitaines combinées de New York-Newark-Bridgeport et Philadelphie-Camden-Vineland concentraient respectivement 77,8 % et 16,8 % de la population de l'État.

L'aire métropolitaine combinée de New York-Newark-Bridgeport (22 214 083 habitants) était l'aire métropolitaine combinée la plus peuplée des États-Unis en 2011. Aussi l'aire métropolitaine combinée de Philadelphie-Camden-Vineland (6 562 287 habitants) était la 8e aire métropolitaine combinée la plus peuplée des États-Unis en 2011.

L'État est traversé en partie par le BosWash, une mégalopole s'étendant sur plusieurs États du Nord-Est des États-Unis entre Boston et Washington D.C.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré)
Historique des recensements
Année Population Variation

1790 184 139 ——
1800 211 149 14,7 %
1810 245 562 16,3 %
1820 277 575 13,0 %
1830 320 823 15,6 %
1840 373 306 16,4 %
1850 489 555 31,1 %
1860 672 035 37,3 %
1870 906 096 34,8 %
1880 1 131 116 24,8 %
1890 1 444 933 27,7 %
1900 1 883 669 30,4 %
1910 2 537 167 34,7 %
1920 3 155 900 24,4 %
1930 4 041 334 28,1 %
1940 4 160 165 2,9 %
1950 4 835 329 16,2 %
1960 6 066 782 25,5 %
1970 7 168 164 18,2 %
1980 7 364 823 2,7 %
1990 7 730 188 5,0 %
2000 8 414 350 8,9 %
2010 8 791 894 4,5 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population du New Jersey à 8 899 339 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 1,2 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tabalit la population à 8 791 894 habitants[3].

Avec 8 791 894 habitants en 2010, le New Jersey était le 11e État le plus peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 2,85 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le comté de Middlesex dans la ville de New Brunswick.

Avec 461,58 hab./Km2 en 2010, le New Jersey était l'État le plus dense des États-Unis.

Le taux d'urbains était de 94,7 % et celui de ruraux de 5,3 %[4]. L'État compte le 2e plus fort taux d'urbains du pays après la Californie (95,0 %).

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 12,2 ‰ (12,0 ‰ en 2011) et le taux de mortalité à 7,9 ‰ (8,0 ‰ en 2011). L'indice de fécondité était de 1,90 enfants par femme[5] (1,88 en 2011). La population était composée de 23,49 % de personnes de moins de 18 ans, 8,73 % de personnes entre 18 et 24 ans, 26,71 % de personnes entre 25 et 44 ans, 27,59 % de personnes entre 45 et 64 ans et 13,49 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 39,0 ans[6].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 107 430) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 114 688) avec un excédent des naissances (343 341) sur les décès (228 653), et d'autre part d'un solde migratoire négatif (- 2 776) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 145 374) et un déficit des flux migratoires intérieurs (- 148 150)[7].

Selon des estimations de 2012, 76,5 % des New-Jersiais étaient nés dans un État fédéré, dont 52,6 % dans l'État du New Jersey et 23,8 % dans un autre État (17,4 % dans le Nord-Est, 3,8 % dans le Sud, 1,6 % dans le Mid-Ouest, 1,1 % dans l'Ouest), 2,3 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 21,2 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (45,7 % en Amérique latine, 32,1 % en Asie, 15,9 % en Europe, 5,4 % en Afrique, 0,8 % en Amérique du Nord, 0,2 % en Océanie). Parmi ces derniers, 51,7 % étaient naturalisés américain et 48,3 % étaient étrangers.

Selon des estimations de 2008, les immigrés illégaux représentaient 6,4 % de la population, soit la 4e proportion du pays après le Nevada, l'Arizona et la Californie[8].

Composition ethnique et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 68,58 % de Blancs, 13,70 % de Noirs, 8,25 % d'Asiatiques (3,32 % d'Indiens, 1,53 % de Chinois, 1,26 % de Philippins, 1,07 % de Coréens), 2,73 % de Métis, 0,33 % d'Amérindiens, 0,03 % d'Océaniens et 6,37 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les non hispaniques représentaient 82,31 % de la population avec 59,31 % de Blancs, 12,80 % de Noirs, 8,19 % d'Asiatiques, 1,53 % de Métis, 0,14 % d'Amérindiens, 0,02 % d'Océaniens et 0,31 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 17,69 % de la population, principalement des personnes originaires de Porto Rico (4,94 %), du Mexique (2,48 %), de la République dominicaine (2,25 %), de la Colombie (1,16 %), de l'Équateur (1,14 %), de Cuba (0,95 %), du Pérou (0,86 %), du Salvador (0,64 %) et du Guatemala (0,56 %).

En 2010, l'État du New Jersey avait la 3e plus forte proportion d'Asiatiques après Hawaï (38,60 %) et la Californie (13,05 %) ainsi que la 8e plus forte proportion d'Hispaniques des États-Unis.

L'État comptait également le 4e plus grand nombre d'Asiatiques (725 726) après la Californie (4 861 007), l'État de New York (1 420 244) et le Texas (964 596), le 7e plus grand nombre d'Hispaniques et le 10e plus grand nombre de Blancs des États-Unis.

Historique récent de la composition ethnique du New Jersey (en %)
Ethnies 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 94,49 93,30 91,30 88,58 83,20 79,31 72,55 68,58
———Non hispaniques 79,10 73,98 66,04 59,31
Noirs 5,46 6,59 8,49 10,75 12,56 13,41 13,57 13,70
———Non hispaniques 12,74 13,03 12,80
Asiatiques (et Océaniens jusqu'en 1990) 0,05 0,09 0,14 0,33 1,41 3,53 5,71 8,25
———Non hispaniques 5,67 8,19
Autres 0,01 0,02 0,07 0,34 2,83 3,75 8,17 9,47
———Non hispaniques 1,98 2,01
Hispaniques (toutes ethnies confondues) 6,68 9,57 13,28 17,69

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des Blancs non hispaniques à 57,6 %, celle des Hispaniques à 18,9 % et celle des autres groupes non hispaniques à 23,5 %.

En 2000, les New-Jersiais s'identifiaient principalement comme étant d'origine italienne (17,9 %), irlandaise (15,9 %), allemande (12,6 %), polonaise (6,9 %), anglaise (6,2 %), portoricaine (4,4 %) et américaine (3,1 %)[9].

À l'instar des autres États du Nord-Est des États-Unis, l'État du New Jersey abrite une large population d'origine italienne et irlandaise. En 2000, l'État comptait le 2e plus grand nombre de personnes s'identifiant comme étant d'origine italienne après l'État de New York et la 3e plus forte proportion de personnes s'identifiant comme tel après Rhode Island (19,0 %) et le Connecticut (18,6 %).

L'État abrite la 4e communauté juive des États-Unis après l'État de New York, la Californie et la Floride. Selon le North American Jewish Data Bank, les Juifs représentaient 5,7 % de la population de l'État en 2011, soit la 2e proportion du pays après l'État de New York (9,1 %). Ils se concentrent principalement dans les aires métropolitaines de New-York-Northern New Jersey-Long Island (85,4 %) et Philadelphie-Camden-Wilmington (9,9 %). On observe de fortes proportions de Juifs dans les comtés de l'agglomération new-yorkaise tels que les comtés de Ocean (10,6 %), Bergen (10,2 %), Monmouth (10,1 %), Middlesex (6,4 %), Essex (6,2 %), Morris (6,0 %) et Somerset (5,8 %) ainsi que dans le comté de Camden (6,3 %) dans la Vallée du Delaware.

Les Hispaniques étaient essentiellement originaires de Porto Rico (27,9 %), du Mexique (14,0 %), de la République dominicaine (12,7 %), de la Colombie (6,5 %), de l'Équateur (6,5 %), de Cuba (5,4 %), du Pérou (4,9 %), du Salvador (3,6 %) et du Guatemala (3,1 %). Composée à 52,4 % de Blancs, 6,8 % de Métis, 5,1 % de Noirs, 1,1 % d'Amérindiens, 0,4 % d'Asiatiques, 0,1 % d'Océaniens et 34,2 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 57,9 % des Amérindiens, 43,9 % des Métis, 35,5 % des Océaniens, 13,5 % des Blancs, 6,6 % des Noirs, 0,8 % des Asiatiques et 95,1 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Indiens (40,3 %), Chinois (17,2 %), Philippins (15,2 %), Coréens (12,9 %) et Pakistanais (3,6 %).

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (93,1 %), principalement blanche et autre (25,0 %), blanche et noire (20,6 %) et blanche et asiatique (16,9 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (6,9 %).

Concentrations communautaires[modifier | modifier le code]

L'État du New Jersey abrite une importante communauté afro-américaine. Cette population se concentre principalement dans les aires métropolitaines de New York-Northern New Jersey-Long Island (69,1 %), Philadelphie-Camden-Wilmington (17,7 %) et Trenton-Ewing (6,2 %). On observe de fortes proportions d'Afro-américains dans les comtés de l'agglomération new-yorkaise tels que les comtés de Essex (40,9 %) et Union (22,1 %), dans les comtés de la Vallée du Delaware tels que les comtés de Camden (19,6 %) et Burlington (16,6 %) ainsi que dans le comté de Mercer (20,3 %) dans le centre de l'État et dans les comtés de Cumberland (20,2 %) et Atlantic (16,1 %) dans le Sud de l'État.

L'État du New Jersey connaît depuis les années 1950 une croissance soutenue de la population hispanique. Entre 1980 et 2010, le nombre d'Hispaniques dans l'État s'est accru de 216,2 % et leur part dans la population totale est passée de 6,68 % à 17,69 %. Ils constituent le 2e groupe ethnique de l'État depuis le début des années 2000 devant les Afro-américains. Cette population se concentre principalement dans les aires métropolitaines de New York-Northern New Jersey-Long Island (82,1 %) et Philadelphie-Camden-Wilmington (7,7 %). On observe de fortes proportions d'Hispaniques dans les comtés de l'agglomération new-yorkaise tels que les comtés de Hudson (42,2 %), Passaic (37,0 %), Union (27,3 %), Essex (20,3 %), Middlesex (18,4 %) et Bergen (16,1 %) ainsi que dans les comtés de Cumberland (27,1 %) et Atlantic (16,8 %) dans le Sud de l'État et dans le comté de Mercer (15,1 %) dans le centre de l'État.

L’État abrite la 3e communauté portoricaine du pays après l’État de New York et la Floride et la 3e proportion après le Connecticut (7,1 %) et l’État de New York (5,5 %). En 2010, 27,9 % des Hispaniques de l’État étaient d’origine portoricaine. Cette communauté s’est constituée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Entre 1945 et la fin des années 1960, des milliers de portoricains ont émigré vers les grandes métropoles du Nord-Est des États-Unis, exode connu sous le nom de « Grande Migration ».

L’État abrite également la 1re communauté péruvienne, la 2e communauté dominicaine, la 2e communauté équatorienne, la 3e communauté cubaine et la 3e communauté colombienne des États-Unis.

L'État du New Jersey connaît également depuis les années 1970 une croissance importante de la population asiatique. Entre 1980 et 2010, le nombre d'Asiatiques dans l'État s'est accru de 598,8 % et leur part dans la population totale est passée de 1,41 % à 8,25 %. L'État abrite le 4e plus grand nombre d'Asiatiques du pays après la Californie, l'État de New York et le Texas ainsi que la 3e plus forte proportion d'Asiatiques après Hawaii (38,6 %) et la Californie (13,0 %). Cette population se concentre principalement dans les aires métropolitaines de New York-Northern New Jersey-Long Island (84,5 %) et Philadelphie-Camden-Wilmington (7,4 %). On observe de fortes proportions d'Asiatiques dans les comtés de l'agglomération new-yorkaise tels que les comtés de Middlesex (21,4 %), Bergen (14,5 %), Somerset (14,1 %) et Hudson (13,4 %).

L’État abrite la 3e communauté indienne des États-Unis après la Californie et l'État de New York. En 2010, 40,5 % des Asiatiques de l'État étaient d'origine indienne et ceux-ci constituaient le 1er groupe asiatique dans la quasi-totalité des comtés de l'État.

L'État abrite aussi la 3e communauté coréenne des États-Unis après la Californie et l'État de New York. En 2010, 60,6 % des Coréens de l'État résidaient dans le comté de Bergen où ils constituaient le 1er groupe asiatique. Ce comté compte la plus forte proportion de Coréens parmi tous les comtés des États-Unis (6,3 %). Ceux-ci se concentrent principalement dans les municipalités bordant le fleuve Hudson, notamment celle de Palisades Park connue sous le nom de Koreatown où ils représentaient 51,5 % de la population en 2010.

Religion[modifier | modifier le code]

Selon une enquête annuelle effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2012[10], 34,7 % des New-Jersiais se considéraient comme "très religieux", soit 5,4 points de moins que la moyenne nationale (40,1 %), 30,8 % comme "modérément religieux" et 34,6 % comme "non religieux", soit 3,5 points de plus que la moyenne nationale (31,1 %). Par ailleurs, 42,3 % des New-Jersiais s'identifiaient comme catholiques, 33 % comme protestants, 12,4 % sans appartenance religieuse et 12,3 % avec une autre religion.

Selon des estimations effectuées par le Docteur en Géographie John R. Weeks de l'Université d'État de San Diego, les Musulmans représentaient 2,5 % de la population de l'État en 2000[11], soit la 2e proportion du pays après l'État de New York (2,6 %).

Politique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gouverneur du New Jersey.

Le New Jersey est un État industriel de la côte est, ancien bastion républicain devenu démocrate dans les années 1980-90. Il est considéré comme l'un des États les plus progressistes des États-Unis.

Un ancien bastion républicain[modifier | modifier le code]

Politiquement, le New Jersey penche nettement vers le parti démocrate comme la plupart des autres États du nord-est. Il était cependant autrefois un bastion républicain qui avait soutenu fortement ses candidats aux élections présidentielles très disputées de 1948, 1968 ou encore de 1976. Ce fut même un État pivot en 1960 et 1992.

À partir des années 1980, l'État a commencé à pencher vers les démocrates à mesure que le parti républicain s'orientait plus à droite vers une politique plus axée vers les électeurs du sud et de l'ouest. Le dernier républicain à avoir emporté l'État est George H. W. Bush en 1988.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, les sondages redonnèrent au New Jersey ce rôle d'État pivot car le président George W. Bush y était devenu populaire et semblait pouvoir y créer la surprise. Mais au soir du 2 novembre 2004, le candidat démocrate John Kerry y obtenait 52,92 % des suffrages contre 46,24 % au président George W. Bush, réélu au plan national. Il s'agissait pourtant du meilleur score républicain depuis 1988.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

2004-2007 : en rouge des républicains en bleu les démocrates

Les bastions du parti démocrate sont le comté de Mercer comprenant la capitale Trenton et Princeton, le comté urbain d'Essex et celui de Hudson comprenant les villes de Newark et Jersey City, le comté de Camden, les comtés urbains proches des villes de Philadelphie et de la ville de New York, les comtés de Union et Middlesex ainsi que la ville d'Atlantic City.

Les banlieues nord-ouest et sud-est de l'État comme Somerset ou Hunterdon sont par contre des bastions républicains ainsi que le long de l'océan Atlantique ou dans les comtés montagneux de Sussex, Morris et Warren.

La plupart des comtés du New Jersey sont cependant considérés comme également partagés entre démocrates et républicains si bien qu'ils peuvent pencher d'un côté comme de l'autre à chaque élection. C'est le cas du comté de Bergen, très républicain dans le nord rural et très démocrate dans la partie plus urbaine et plus dense du comté. Le comté de Passaic (plus proche des démocrates) et celui de Cape May (plus républicain) sont aussi des comtés politiquement partagés.

La domination locale des démocrates[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2010, le gouverneur de l'État est le républicain Christopher Christie. Il a été élu en l'emportant sur le gouverneur démocrate sortant Jon Corzine (49 % contre 45 %) le 3 novembre 2009[12].

La constitution actuelle du New Jersey date de 1947. Elle institue un congrès bicaméral comprenant un sénat de 40 membres et une assemblée de 80 membres. Lors de la session 2007-2008, la chambre des représentants est contrôlée par 49 démocrates (contre 31 républicains) et le sénat par 22 démocrates (contre 18 républicains).

Une représentation nationale majoritairement démocrate[modifier | modifier le code]

Au niveau fédéral, en 2006, les deux sénateurs de l'État au Congrès des États-Unis sont les démocrates Frank Lautenberg et Robert Menendez alors que six républicains et sept démocrates représentent le New Jersey à la Chambre des représentants des États-Unis.

Le dernier sénateur républicain de l'État au Congrès des États-Unis fut Clifford Case élu en 1979 (nonobstant les huit mois du sénateur Nicholas Brady nommé par le gouverneur Thomas Kean en 1982 à la suite de la démission du sénateur titulaire Harrison Williams).

La reconnaissance des droits des gays en matière d'union civile[modifier | modifier le code]

En octobre 2006, la Cour suprême du New Jersey donnait six mois au législateur de l'État pour modifier la législation sur le mariage[13] afin de reconnaître le droit des couples gays à bénéficier de tous les avantages offerts aux couples mariés hétérosexuels. La cour laissa la liberté au législateur de choisir entre le mariage gay (comme le Massachusetts depuis 2004) et un nouveau système d'union civile (comme dans le Vermont et le Connecticut). En février 2007, les législateurs choisirent d'aligner le contrat d'union civile pour les gays et lesbiens sur le mariage civil hétérosexuel sans pour autant utiliser le terme de mariage gay.

La peine de mort[modifier | modifier le code]

Le New Jersey n'a plus appliqué la peine de mort depuis 1963. Pourtant la peine de mort a été rétablie en 1982 avant que les parlementaires de l'État ne votent un moratoire en 2006 puis son abolition en 2007.

Économie[modifier | modifier le code]

Récolte des canneberges

L'agriculture du New Jersey est intensive et offre des productions périurbaines (airelles, cultures maraîchères, etc.). C'est le premier État américain pour la production de produits chimiques et pharmaceutiques[14]. Les autres activités industrielles sont le raffinage du pétrole et la métallurgie. Les industries de haute technologie reposent sur un réseau de PME liées aux universités (Princeton ...). Le secteur tertiaire s'est développé grâce aux activités récréatives dans les stations balnéaires de la côte. Les casinos d'Atlantic City attirent la population de l'agglomération new-yorkaise toute proche.

Culture[modifier | modifier le code]

Rutgers Church, New Jersey

L'actrice oscarisée, Meryl Streep, est née dans le new Jersey, à Summit.

Le pianiste Count Basie, le chanteur et acteur Frank Sinatra et le pianiste Bill Evans sont nés dans le New Jersey.

Le footballeur italien Giuseppe Rossi est né et a grandi dans le New Jersey.

La chanteuse Dionne Warwick et sa cousine Whitney Houston sont nées dans le New Jersey.

Le groupe Kool and the gang est originaire du New Jersey, ainsi que le légendaire groupe Bon Jovi, Richie Sambora, Bruce Springsteen ou My Chemical Romance.

Le groupe Thursday (Emo, post-hardcore, screamo, Post-Punk, Rock expérimental) formé en 1997 est également originaire de New Brunswick dans le New Jersey.

Les artistes hip hop et RNB Queen Latifah, Lauryn Hill, Redman, Just Blaze, le groupe Naughty by Nature sont nés dans le New Jersey.

C'est dans le New Jersey que se situe l'action des séries télévisées Les Soprano, Earl et Dr House. L'acteur Zach Braff a réalisé le film Garden State dont l'action se situe au New Jersey (« Garden State » est le surnom de l'État du New Jersey).

Zakk Wylde est né à Bayonne dans le New Jersey.

C'est à Passaic, que se déroule l'action du film de Michel Gondry, Soyez sympas, rembobinez.

L'écrivain Harlan Coben (Ne le dis à personne) est né dans le New Jersey, où il situe l'essentiel de l'action de ses romans.

Le cinéaste Kevin Smith est né dans le New Jersey, où se déroule la plupart de ses films (Clerks 1 et 2, notamment). Beaucoup de ses comédiens le sont aussi.

Jon Hurwitz et Hayden Schlossberg, auteurs des films Harold et Kumar sont nés dans le New Jersey. Dans le premier film de la série, les personnages sillonnent le New Jersey. Kal Penn, l'acteur qui joue Kumar (et que l'on voit aussi dans Dr House) est né dans le New Jersey.

Une partie du film La Fiancée de Chucky se déroule dans le New Jersey.[réf. nécessaire]

Le New Jersey est notamment cité dans les séries Futurama, Les Simpson, South Park, How I Met Your Mother; d'une façon ironique et comique (à l'aide de plaisanteries) afin de le rabaisser. Comme par exemple cette citation présente dans South Park : "Il ne faut jamais inviter une femme du New Jersey dans sa maison !" ou celle-ci présente dans Futurama (dans l'épisode "Un gros tas d'ordures") : "Les poubelles étaient pleines, le New Jersey était plein !".

Universités[modifier | modifier le code]

New Jersey College

Sport[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maxine N. Lurie et Marc Mappen, Encyclopedia of New Jersey, Rutgers University Press,‎ 2004, 927 p. (ISBN 9780813533254)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]