Harper Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee.

Harper Lee

Description de cette image, également commentée ci-après

Harper Lee en 2007.

Nom de naissance Nelle Harper Lee
Naissance 28 avril 1926 (88 ans)
Monroeville (Alabama)
Activité principale
Romancière
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture anglais

Œuvres principales

Nelle Harper Lee dite Harper Lee, née le 28 avril 1926 à Monroeville dans l'Alabama, est une écrivaine américaine particulièrement connue pour son roman To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur), prix Pulitzer en 1961. Vendu à 30 millions d'exemplaires, ce livre est un classique de la littérature américaine, étudié à ce titre dans de nombreux collèges et lycées des États-Unis, et régulièrement cité en tête des classements des critiques et libraires.

Elle reçoit en 2007 la médaille présidentielle de la liberté du président américain George W. Bush pour sa contribution à la littérature[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Années d'études[modifier | modifier le code]

Nelle Harper Lee naît le 28 avril 1926 à Monroeville, dans l'Alabama. Son père, Amasa Lee, est avocat et éditeur du Monroe Journal ; il présente de nombreuses ressemblances avec Atticus Finch, le père de la narratrice dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur. Enfant, Lee était un garçon manqué et une lectrice précoce. Elle était amie avec son voisin et camarade d'école Truman Capote.

Après ses études secondaires au lycée de Monroeville, elle fait de 1945 à 1949 des études de droit à l'université d'Alabama, qu'elle décide d'arrêter pour aller vivre a New York avec l'intention de devenir écrivain. Sans diplôme, elle part pour Oxford, puis revient s'installer à New York en 1950.

Son apport à De sang-froid[modifier | modifier le code]

Harper Lee travaille quelque temps à New York comme employée de bureau dans une compagnie aérienne où elle se charge des réservations. Mais bientôt elle décide de se lancer dans une carrière d'écrivain, avec le soutien moral et financier de ses amis. Truman Capote l'entraîne en 1959 dans l'écriture d'un roman sur un quadruple meurtre, qui va devenir De sang-froid (In Cold Blood). Elle l'accompagne à Holcomb (Kansas) pour l'aider dans ses recherches. Elle l'assiste pendant les entretiens, jouant notamment un rôle apaisant auprès de ceux qui étaient surpris de la personnalité excentrique de Capote. Elle est toujours là pour encourager l'écrivain lorsqu'il menace d'abandonner un projet aussi ample et épuisant. Capote la cite en la remerciant pour son « travail de secrétaire » et lui dédie le roman, ainsi qu'à son compagnon Jack Dunphy.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Manifestation raciste à Little Rock, 1959

Premier roman[modifier | modifier le code]

En 1957, elle présente un premier manuscrit plus proche du recueil de nouvelles que du roman à son agent. Sur les conseils de ce dernier, elle développe, durant deux ans et demi, l'une de ces nouvelles pour en faire un roman intitulé To Kill a Mockingbird (traduction française sous le titre Ne tirez pas sur l'oiseau-moqueur), qui paraît en 1960 et reste son seul livre publié. Le succès est immédiat. Couronné du prix Pulitzer en 1961, To Kill a Mockingbird est vendu à cinq cents mille exemplaires la première année[3]. Plaidoyer pour la justice, le roman paraît à l'époque de la reconnaissance des droits civiques des afro-américains, et notamment de l'abolition de la discrimination de facto dans les établissements d'enseignement qui donne lieu à des manifestations conservatrices violentes.

Découverte d'un inédit[modifier | modifier le code]

Harper Lee ne publiera pas d'autres romans avant 2015. Quelques articles et essais paraissent sous sa signature, entre autres dans Vogue. Son silence et sa très grande discrétion depuis la parution de son unique livre ont alimenté les rumeurs, d'autant qu'elle a déclaré s'être mise à la rédaction d'un second roman, peu après Ne tirez pas sur l'oiseau-moqueur. Les bruits ont couru parmi ses admirateurs qu'elle aurait écrit plusieurs romans, sans en publier aucun, ou qu'elle aurait continué à publier sous un pseudonyme.

Finalement, la sortie d'un nouveau roman, qui a pour titre Go set a watchman, est annoncé en janvier 2015 pour l'été de la même année[4].

Il s'agit d'un roman jamais publié, écrit dans les années 1950 par l'écrivaine aujourd'hui âgée de 88 ans, qu'elle avait redécouvert à l'automne dernier. Selon le site Livres Hebdo, le roman « raconte l'histoire d'un avocat défendant un Noir accusé de viol pendant la Grande Dépression des années 30, dans une ville fictive et raciste d'Alabama. Go set a Watchman reprend beaucoup des personnages déjà présents dans Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, mais 20 ans plus tard »[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur a fait l'objet d'une adaptation cinématographique en 1962 (en français Du silence et des ombres), réalisée par Robert Mulligan, avec Gregory Peck dans le rôle principal. Le film récolta trois Oscars, dont celui du meilleur acteur et de la meilleure adaptation, ainsi qu'un prix au Festival de Cannes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • To Kill a Mockingbird
    • Quand meurt le rossignol / texte abrégé ; trad. Germaine Béraud
      • Paris : Le Livre contemporain, 1961, 316 p.
      • Paris : Seghers, coll. "Nouveaux horizons", 1964, 223 p.
    • Alouette, je te plumerai / trad. Isabelle Stoïanov
    • Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur / trad. Isabelle Stoïanov, revue et actualisée par Isabelle Hausser. Postf. Isabelle Hausser

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]