North Charleston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charleston.
North Charleston
Image illustrative de l'article North Charleston
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Caroline du Sud Caroline du Sud
Comtés Charleston et Dorchester
Maire R. Keith Summey
Démographie
Population 86 313 hab. (2005)
Densité 537 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 53′ 07″ N 80° 01′ 01″ O / 32.885278, -80.01694432° 53′ 07″ Nord 80° 01′ 01″ Ouest / 32.885278, -80.016944  
Superficie 16 080 ha = 160,8 km2
· dont terre 151,6 km2 (94,28 %)
· dont eau 9,2 km2 (5,72 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 1972
Surnom « South Carolina’s Largest Shopping City », « North Chuck »
Localisation
Carte des comtés de Charleston et Dorchester
Carte des comtés de Charleston et Dorchester

Géolocalisation sur la carte : Caroline du Sud

Voir sur la carte administrative de Caroline du Sud
City locator 14.svg
North Charleston

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
North Charleston

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
North Charleston
Liens
Site web http://www.northcharleston.org

La ville de North Charleston est située dans le comté de Charleston, dans l’État de Caroline du Sud, aux États-Unis. Une partie se trouve dans le comté de Dorchester. En 2005, sa population a été estimée à 86 313 habitants.

North Charleston fait partie de l’agglomération de Charleston. Elle est la troisième plus grande ville de l'État.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plantations (1680-1901)[modifier | modifier le code]

Du XVIIe siècle à la Guerre de Sécession, la région était occupée initialement par des plantations.

Les grandes plantations ont été constamment subdivisées en petites exploitations tandis que la population a commencé à déplacer vers le nord. Après la guerre civile, les usines d'engrais phosphatés ont commencé à apparaître, avec l'exploitation à ciel ouvert près de la rivière Ashley. La principale voie pour le transport de ces phosphates a fini par être connue comme la « Ashley phosphate Road ».

La naissance d'une ville[modifier | modifier le code]

Depuis le début du XXe siècle, la section du comté de Charleston qui devint plus tard la ville de North Charleston avait été désigné comme un lieu de développement de l'industrie, des sites commerciaux et militaires.

En 1901, le chantier naval de Charleston a été construit suite aux accords entre le gouvernement fédéral et les dirigeants locaux de la ville de Charleston. Peu de temps après, la "General Asbestos and Rubber Company" construisit la plus grande usine d'amiante du monde.

En 1912, un groupe d'hommes d'affaires de la ville de Charleston a formé une société de développement. La zone de « Park Circle » a été l'un des premières à être conçues et développées, pour un usage industriel, commercial et résidentiel. Quelques-unes des rues du quartier portent encore les noms de ces développeurs originaux: Durant, Buist, Mixon, Hyde, et O'Hear. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, un développement substantiel s'est produit grâce aux bases militaires et des industries associées qui ont attiré de nouveaux habitants.

De la Seconde Guerre mondiale aux années 1960, beaucoup de gens qui vivaient dans cette région étaient mécontents de la façon dont leur communauté était gérée. Ils voulaient avoir un contrôle direct sur le développement futur. Beaucoup de leurs tentatives de créer une ville indépendante ont été rejetées par décisions de justice. Pour rapprocher le gouvernement local du peuple, un référendum a eu lieu le 27 avril 1971. Le 12 juin 1972, après une série de batailles juridiques, la Cour suprême de la Caroline du Sud a confirmé les résultats du référendum et North Charleston est devenue une ville avec John E. Jr. Bourne comme premier maire.

Les dix premières années[modifier | modifier le code]

Lorsque North Charleston s'est constituée, elle se composait de plusieurs domaines. Tout au long de sa première année d'existence, elle s'est agrandie, en Décembre, North Charleston était devenue la 4e plus grande ville de l'État après l'annexion de la base navale, l'Air Force Base et de l'aéroport international de Charleston.

En Février 1973, North Charleston avait doublé sa superficie et s'était élargi dans le comté de Berkeley. En mai 1973, la ville a lancé son service de police, qui comprenait 21 officiers et six voitures. À la fin de la première année, la population était passée de 22 000 à 53 000 habitants.

Grâce à une croissance continue, elle comprenait 20 églises, un centre commercial de 62 magasins et de grandes étendues de quartiers résidentiels, la ville est devenue le 3e plus grande ville de Caroline du Sud sur le 3 juillet 1976.

Le 12 juin 1982, North Charleston avait une population de 65 000. En dix ans, le taux de croissance était de 250 %.

Elle avait investi 15 millions de dollars en capital ; 1,95 million de dollars investi dans les parcs et installations récréatives, et 2,28 millions de dollars dans le développement économique.

Une croissance douloureuse[modifier | modifier le code]

En 1983, North Charleston est devenue la première ville en Caroline du Sud à mettre en œuvre un système de gestion assistée par ordinateur. L'hôpital Baker a ouvert une nouvelle installation sur les rives de la rivière Ashley.

En 1986, la population du Nord de Charleston avait atteint 78 000 habitants s'étendant sur 120 km2. Un monument en l'honneur des anciens combattants du Vietnam a été érigé et dédié en face de l'hôtel de ville, où il est resté pendant plus de 20 ans avant d'être déplacé vers Patriots Point en 2008. La ville a célébré son 15e anniversaire l'année suivante, marquée par des événements tels que l'ouverture du complexe commercial « Northwoods » et l'apparition d'une plage au milieu de la ville avec l'ouverture de « Treasure Lake ».

En septembre 1989, l'ouragan Hugo a dévasté la région, provoquant plus de 2,8 milliards de dollars de dommages.

En 1991, John E. Bourne, Jr. a perdu l'élection pour un sixième mandat de maire au profit de Bobby Kinard, qui est devenu le deuxième maire de la ville. la magistrature de Kinard a été tumultueuse et a été marquée par des conflits répétés avec le conseil municipal, qui est allé jusqu'à se destituer Kinard de ses pouvoirs au cours d'une réunion du conseil. Kinard a démissionné en 1994.

La région a connu une nouvelle expansion en 1993, quand un escadron de McDonnell Douglas C-17 Globemaster III s'y est établi à la base Air Force. Le « North Charleston Coliseum » a ouvert et l'équipe des Stingrays de la Caroline du Sud a commencé à y jouer.

Après la démission de Bobby Kinard en 1994, R. Keith Summey a été élu maire pour pourvoir le siège vacant.

1996 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La base navale de Charleston est resté le plus gros employeur de civils en Caroline du Sud dans les années 1990. L'influence des élus et la menace d'une attaque nucléaire ont joué un rôle important dans le maintien des bases de North Charleston.

Toutefois, dans le début des années 1990, avec la fin de la guerre froide et l'imminence des compressions budgétaires de la défense, la base navale de Charleston a été une nouvelle fois menacée. En 1993, la décision de fermeture de la base navale de Charleston fut prise pour le 1er avril 1996. Avec un budget annuel d'environ 1,4 milliards de dollars, la fermeture de la base a été un coup dur pour l'économie tout entière. Au fil des ans, des milliards de dollars avait coulé dans l'économie de la région et des centaines de milliers d'emplois ont été fournis au personnel militaire et civil. De nombreux militaires qui ont travaillé ou passé à la base s'en allèrent. Des parties de la base ont été louées à diverses entreprises publiques et privées.

Un projet pour l'ancienne base navale a été finalisé dans un accord contractuel au début de 2004. Ce plan visait à préserver les styles architecturaux, la diversité du quartier et unique de la région et son tissu social. Il vise également à rétablir la stabilité de l'environnement et sa beauté, pour attirer des emplois, améliorer les services comme l'éducation et la santé, réduire la dépendance sur à la voiture, promouvoir les activités récréatives, éliminer les fondements de la criminalité et de la pauvreté, et renforcer le sentiment de fierté des habitants.

Dans les années suivantes, cependant, le plan a échoué à se concrétiser. Des discussion entre les représentants de la ville et de l'État en ce qui concerne le développement industriel des parties restantes de l'ancienne base ont décroché en 2009, principalement en raison d'un différend sur l'accès à un terminal ferroviaire intermodal qui occupe la partie centrale de la zone. Les représentants du gouvernement de l'État ont cherché à avoir accès ferroviaire à la fois du Nord et du Sud. Cette notion a été directement contredite par le maire Summey, qui a insisté pour que l'accès ferroviaire du nord soit abandonné pour éviter la circulation de trains lourds à travers le quartier de Park Circle.

En Octobre 2009, Boeing a annoncé la sélection de North Charleston pour le montage de son nouveau 787 Dreamliner. Cette position de North Charleston comme l'un des centres majeurs de l'aéronautique mondiale a ouvert la voie à des milliers de nouveaux emplois pour fournir un travail de qualité pour les résidents de la ville et toute la région.

À la suite d'événements tragiques en juin 2010, l'ancien maire Bobby Kinard s'est suicidé après avoir face à la dépression à la suite de ses expériences dans la guerre du Viêt Nam. En décembre de cette année, une société du Delaware ayant des liens avec l'ancien secrétaire d'État au Commerce Bob Faith a acheté la plus grande parcelle de l'ancienne base. La société a ensuite transféré l'acte, donnant l'élan nécessaire pour leur projet de gare de triage d'accès nord et sud en dépit des objections du maire Summey. Le maire de North Charleston a annoncé son intention de déposer une plainte contre l'État, au motif que leur plan viole l'accord de la ville avec l'Autorité portuaire d'État pour que le rail ne passe pas à travers l'extrémité nord de l'ancienne base.

Source[modifier | modifier le code]