Sheryl Crow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sheryl Crow

Description de cette image, également commentée ci-après

Crossroads 2007

Informations générales
Nom de naissance Sheryl Suzanne Crow
Naissance 11 février 1962 (52 ans)
Kennett, Missouri, États-Unis
Activité principale Chanteuse, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock, pop rock, country rock, folk rock
Instruments Guitare, basse, piano, accordéon, harmonica, autoharpe
Années actives 1979 - Présent
Labels A&M Records
Site officiel www.sherylcrow.com (en)

Sheryl Suzanne Crow (née le 11 février 1962) est une chanteuse américaine originaire de Kennett dans l’État du Missouri. Sa musique est un mélange de rock, de pop, de folk et de country. Elle a remporté depuis le début de sa carrière neuf Grammy Awards entre 1995 et 2007 tout en vendant plus de 30 millions d’albums[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow

Sheryl Suzanne Crow est née à Kennett dans le Missouri[1]. Ses parents étaient membres d’un groupe local de big band. Son père, Wendell Crow, y jouait de la trompette avant de devenir avocat alors que sa mère enseignait le piano. Troisième enfant de la famille, elle a deux sœurs plus âgées et un frère plus jeune. Sheryl Crow eut son premier cours de piano dès l’âge de cinq ans. Elle composa sa première chanson à treize ans[2].

Pendant ses études secondaires à Kennett, elle fut pom-pom girl et majorette. Elle fut également athlète et elle participa à des compétitions de courses de haies. Elle suivit ensuite des études pour devenir enseignante[1] à l’université du Missouri où elle fit partie de la sororité Kappa Alpha Theta[3]. Une fois diplômée, elle travailla durant deux ans comme professeur de musique dans une école primaire dans la localité de Fenton près de Saint-Louis[2].

Débuts difficiles[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow - The Grove (2002)

Sa carrière dans la chanson débuta lentement. En 1986, elle partit à Los Angeles pour essayer de se faire connaître. Elle occupa un emploi de serveuse tout en essayant de décrocher des contrats en passant des auditions. Elle travailla également à la réalisation de plusieurs jingles publicitaires. Elle auditionna pour être chanteuse back up de Michael Jackson et fut ainsi engagée sur le Bad World Tour du chanteur durant deux ans. À la fin de la tournée en 1989, elle continua à faire du back up pour des chanteurs comme Sting, Stevie Wonder et Rod Stewart[2]. En même temps, elle écrivit des chansons qui furent interprétées par Céline Dion et Eric Clapton. Au tout début des années 1990, le producteur Hugh Padgham fut impressionné en découvrant le talent de la chanteuse et il présenta une démo de Sheryl à la société A&M Records. Sheryl signa rapidement sous ce label sans pour autant sortir un album immédiatement.

Succès international 1993-1997[modifier | modifier le code]

Tuesday Night Music Club[modifier | modifier le code]

Sa carrière solo débuta un peu après sa rencontre avec le producteur Bill Bottrell. Tout en continuant à écrire des chansons et après avoir participé grâce à Bottrell à plusieurs concerts dans des clubs musicaux locaux les mardis soirs (« Tuesday night » en anglais), elle sortit son tout premier album en automne 1993. Celui-ci portait le nom de Tuesday Night Music Club en souvenir des concerts[2]. La même année, elle fut mise en avant dans la section « New Face (Nouvelle tête) » du magazine musical Rolling Stone.

Ce premier album comprenait le single Leaving Las Vegas qui fit connaître la chanteuse à grande échelle pour la première fois. Le tube se basait sur un roman de John O’Brien dont l’histoire fut ensuite reprise pour réaliser le film du même nom, interprété par Nicolas Cage et Elisabeth Shue[2]. C’est au début 1994 que l’album commença son ascension dans les charts américains poussé par cette chanson. Son tube All I Wanna Do (dont l'air de la musique ressemble en partie au titre phare du groupe Stealers Wheel « Stuck In The Middle With You ») acheva le travail de reconnaissance de la chanteuse et en 1995, elle reçut pour ce titre son premier Grammy Award du meilleur titre de l’année. Sheryl remporta également le titre de la meilleure chanteuse pop et le titre du meilleur nouvel artiste de l’année[4]. L’album est certifié 7× disque de platine aux États-Unis[5].

Sheryl Crow[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow

Après plusieurs concerts, Sheryl et Bottrell recommencèrent à travailler sur un nouvel album dès 1995. Mais ils décidèrent d’arrêter leur collaboration et Sheryl termina seule son second album intitulé Sheryl Crow. Celui-ci sortit fin 1996 et le succès fut immédiat grâce au tube If It Makes You Happy[1].

Plus sombre et politiquement engagé, il permet à Sheryl Crow d’aborder des sujets comme l’avortement, les sans-abris ou les armes nucléaires. L’album comprend entre autres les titres If it makes you happy, A change, Everyday is a winding road, Home[6].

Une controverse apparut à cause des paroles de sa chanson Love Is A Good Thing. Dans celle-ci, elle mettait en garde les enfants et leurs parents contre les armes à feu vendues dans la plus grande chaîne américaine d’hypermarché : Wal-Mart[7]. L’album fut rapidement retiré de tous les magasins du groupe. Une estimation indique que le retrait aurait diminué les ventes d’environ 500 000 albums. Mais A&M Records décida de ne pas modifier la phrase litigieuse. Sheryl Crow souhaitait ainsi militer contre la vente d’armes aux États-Unis. En 1997, la chanteuse fut également récompensée pour son second album aux Grammy Awards. Elle reçut le titre de la meilleure performance vocale féminine de rock et celui du meilleur album de rock[4].

Succès commercial 1998 - 2004[modifier | modifier le code]

The Globe Sessions[modifier | modifier le code]

C’est en 1998 que le troisième album The Globe Sessions[1] sortit. Sa chanson My favorite Mistake en propulsa les ventes. Son single Mississippi est une reprise d’une chanson de Bob Dylan. Il fut sélectionné en 1999 pour les Grammys du meilleur album et du meilleur album de rock. Sheryl fut également sélectionnée pour les Grammys de la meilleure productrice de l’année, de la meilleure performance vocale féminine de rock pour son titre There Goes the Neighborhood et de la meilleure performance vocale féminine pop pour son titre My Favorite Mistake. Elle ne remporta finalement que le titre de meilleur album rock de l’année[4]. La chanteuse réalisa également une tournée mondiale pour cet album.

Sheryl Crow and Friends: Live in Central Park[modifier | modifier le code]

En 1999 sortit l’album Sheryl Crow and Friends: Live from Central Park. Dans cet album, Sheryl Crow joue en duo avec beaucoup d’autres musiciens dont Stevie Nicks, Chrissie Hynde, Sarah McLachlan, Keith Richards, les Dixie Chicks et Eric Clapton. Le concert se déroula en plein air à Central Park dans la ville de New York[1].

C’mon, C’mon[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow lors d’un concert à Memphis (2007)

Militante, Sheryl s’impliqua également dès la fin des années 1990 dans la promotion d’une fondation de recherche contre la sclérose en plaques. En 2002, elle arrêta de travailler sur un album en préparation après le décès d’un de ses amis causé par cette maladie. Elle composa la chanson Be Still My Soul en hommage à cet ami et le single fut ensuite mis en vente dans le but de collecter des fonds pour la fondation de recherche sur la sclérose en plaques[8].

Elle sortit ensuite en 2002 son quatrième album intitulé C’mon C’mon[1]. L’album engrangea un Grammy Award[4] la même année (meilleure performance vocale rock féminine pour la chanson Steve McQueen). L’album parle en partie de déboires sentimentaux et de pertes de repères causés par l’éloignement d'avec sa famille durant ses années passées sur les scènes du monde entier[9].

The Very Best of Sheryl Crow[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow milita également contre l’invasion américaine de l’Irak en 2003. Elle porta par exemple lors d’une émission télévisée un T-shirt sur lequel était mentionné I don’t believe in your war, Mr. Bush (« Je ne crois pas en votre guerre, Monsieur Bush »). Elle expliqua son point de vue sur son site Internet[10].

Toujours en 2003, elle sortit une compilation de ses meilleurs chansons intitulée The Very Best of Sheryl Crow. Elle y ajouta néanmoins quelques reprises comme la ballade romantique The First Cut is the Deepest qui avait été créée par le chanteur Cat Stevens[1]. Cette reprise devint l’un de ses plus gros succès et Sheryl reçut pour ce titre deux American Music Awards.

La fin du succès international[modifier | modifier le code]

Wildflower[modifier | modifier le code]

Son album Wildflower est sorti en septembre 2005[1]. Bien qu’ayant débuté très haut dans les charts américains, il ne fut pas un aussi grand succès que les précédents, mais fut néanmoins récompensé aux Grammy Awards comme meilleur album vocal de musique pop. Sheryl reçut la récompense de la meilleure performance vocale féminine pop pour son tube Good Is Good[4]. L’album remonta dans les charts en 2006 à la sortie de Always on Your Side retravaillé avec la participation du chanteur anglais Sting. Pour ce titre, elle fut à nouveau sélectionnée pour la meilleure collaboration vocale pop.

Detours[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow au concert de Bloomington dans l’Illinois

Sheryl Crow sortira le 5 février 2008 son sixième album nommé Detours. Le premier titre Shine Over Babylon est disponible depuis fin 2007 sur iTunes et sur le site Internet de la chanteuse. Sheryl Crow raconte dans le magazine Billboard de l’été 2007 que l’album se nourrit du style de Bob Dylan.

Detours fut enregistré à Nashville et comporte 14 titres. L’album coïncide avec le retour du producteur Bill Bottrell. Wyatt, le bébé de Sheryl Crow adopté en 2007, inspire le titre d’une chanson (Lullaby to Wyatt) qui fait par ailleurs partie de la bande musicale du film Grace Is Gone. Selon Sheryl Crow, l’album s’inspire de ses trois dernières années où elle a été confrontée au cancer du sein et à sa séparation avec le coureur cycliste Lance Armstrong[11].

Le premier titre de l’album Shine Over Babylon est disponible gratuitement sur le site de la chanteuse tandis que la vidéo de l’album peut être visionnée sur le site Youtube. Le premier titre à sortir officiellement est Love Is Free qui parle des victimes de l'ouragan Katrina à La Nouvelle-Orléans[11].

Le 20 septembre 2011, le crooner Tony Bennett sort Duets II, un album de duos comprenant le titre The Girl I Love co-interprété avec Sheryl Crow.

Engagement[modifier | modifier le code]

Sheryl qui pratique la méditation transcendantale depuis de nombreuses années, s'engage avec David Lynch et Donovan dans la David Lynch Foundation[12] pour récolter des fonds pour permettre d'enseigner cette technique aux enfants défavorisés, dans les écoles des quartiers difficiles[13]. Elle participe avec Paul McCartney, Ringo Starr, Mike Love des Beach Boys, Moby, Eddie Vedder de Pearl Jam, au concert de bienfaisance donné le 4 avril 2009 au Radio City Hall de New York[14] où elle interprète avec Ben Harper la chanson My Sweet Lord de George Harrison[15].

Style et influences[modifier | modifier le code]

La culture musicale de Sheryl Crow a été influencée dès sa plus tendre enfance par un environnement familial empreint de musique. Son père participa ainsi à la chanson We do what we can de son premier album en y jouant de la trompette[16]. Ses influences musicales sont assez éclectiques de Fleetwood Mac en passant par Bessie Smith, Bob Dylan, Elton John, Eric Clapton et les Rolling Stones[7],[17]. Outre sa voix, Sheryl Crow est surtout connue pour son talent à la guitare (basse, classique, électrique). Néanmoins, elle utilise bien d’autres instruments pour la réalisation de ses albums. Elle a ainsi joué pour ses albums de l’orgue Hammond, de l’harmonium, du piano, du clavinet, du wurlitzer, du mellotron, de l’accordéon, de l’harmonica et du tambourin[18],[19],[20].

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Œuvre musicale de Sheryl Crow.
Sheryl Crow, mannequin à l'occasion d'une œuvre caritative.

Studio[modifier | modifier le code]

Live & Best-Of[modifier | modifier le code]

Singles et singles promos[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Sheryl Crow et Mick Jagger (The Rolling Stones) sur le Licks Tour (2003)

Sheryl Crow a interprété un grand nombre de titres avec d’autres chanteurs comme Eric Clapton, Pavarotti, Willie Nelson, Tony Bennett et les The Rolling Stones. Citons également :

Sheryl Crow et le cinéma[modifier | modifier le code]

La carrière cinématographique de Sheryl Crow est actuellement assez limitée. Elle ne participa qu’à des épisodes de séries, généralement peu connues, pour la télévision. Elle participa également au film 54 en 1998 mais dans un rôle secondaire. Elle interpréta également en 1999 le rôle d’une droguée dans le film The Minus Man où elle fut la première victime de l’empoisonneur[21].

Le lien principal entre Sheryl et le cinéma se retrouve dans les musiques qu’elle a composées pour différents films. En 1997, Sheryl Crow contribua à la bande-son du film James Bond intitulé Demain ne meurt jamais (Tomorrow never dies). Elle participa également aux bandes annonces d’autres films comme The Faculty (avec Josh Hartnett), Ainsi va la vie (avec Sandra Bullock), Les Ensorceleuses (Sandra Bullock et Nicole Kidman), Une bouteille à la mer (Kevin Costner)[2]. En 2006, elle contribua à la bande-son du film Cars de Pixar avec son titre Real Gone, et en 2007, sa chanson Here Comes the Sun est également utilisée pour le film d'animation Bee Movie: Drôle d'Abeille de DreamWorks SKG. Sheryl Crow fut aussi récompensée lors de la remise des Golden Globe pour les bandes originales des films Demain ne meurt jamais (Tomorrow never dies) (1998) et Home of the Brave (2006)[22].

Sheryl Crow lors d'un concert à Montréal en 2008.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Live in London (1996)
  • Rockin’ The Globe (1999)
  • C’mon America 2003 (2003)
  • The Very Best Of Sheryl Crow - The Videos (2003)
  • Wildflower Tour - Live From New York (2006)
  • Miles From Memphis - Live At The Pantages Theatre (2011)

Divers[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Buskin, Sheryl Crow: no fool to this game, Billboard,‎ 2003, 288 p. (ISBN 9780823084319)
  • (en) Kris Carr (préf. Sheryl Crow), Crazy Sexy Cancer Tips, skirt!,‎ 2007, 208 p. (ISBN 1599212315 et 9781599212319)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Biographie », sherylcrow.com,‎ 2007 (consulté le 29-09-2007)
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Biographie », sing365.com,‎ 2007 (consulté le 29-09-2007)
  3. (en) Kappa Alpha Theta, « Kappa Alpha Theta – Membres célèbres » (consulté le 25-09-2007)
  4. a, b, c, d et e (en) « Récompenses Grammy Award: », grammy.com (consulté le 29-09-2007)
  5. (en) « Disques en platine par artiste », riaa.com (consulté le 05-02-2008)
  6. (en) « Discographie », sherylcrow.com,‎ 2007 (consulté le 29-09-2007)
  7. a et b Isabelle R., « Sheryl Crow ou la naissance d’une Pop Star », ambfrance.fr (consulté le 2-10-2007)
  8. (en) « Be Still My Soul », News.mywebpal.com,‎ 2002 (consulté le 29-09-2007)
  9. (en) Elizabeth Weitzman, « Interview », findarticles.com,‎ 1998 (consulté le 2-10-2007)
  10. (en) « Sheryl Crow vs War on American Music Awards », Artistnetwork.org,‎ 2003 (consulté le 29-09-2007)
  11. a et b (en) « Detours », rollingstone.com,‎ 2008 (consulté le 8-02-2008)
  12. (en) La Fondation David Lynch
  13. (fr) « Cet évènement est pour moi, un des événements les plus importants de notre histoire actuelle. La paix commence à l'intérieur de chacun de nous tous. C'est pour cela que ça devrait être dans le système éducatif, mais aussi faire partie de notre vie quotidienne. »
  14. (fr) Annonce et affiche du Concert du Radio City Hall de New York le 4 avril 2009
  15. (en) Moments culminants du concert « Change Begins Within/ le Changement Commence de l'Intérieur »
  16. Informations relevées dans le feuillet de son album Tuesday Night Music Club - A&M Records - 1993 - Polygram Company
  17. « Sheryl Crow :Fiche artiste », europe2tv.fr (consulté le 2-10-2007)
  18. Informations relevées dans le feuillet de son Album Sheryl Crow - A&M Records - 1996 - Polygram Company
  19. Informations relevées dans le feuillet de son Album The Globe Sessions - A&M Records - 1998 - Polygram Company
  20. Informations relevées dans le feuillet de son Album C’Mon C’Mon - A&M Records - 2002
  21. (en) « Sheryl Crow et le film The Minus Man », Imdb,‎ 1999 (consulté le 2-10-2007)
  22. (en) « Sheryl Crow dans le milieu du cinéma », Imdb (consulté le 29-09-2007)
  23. (en) « Sheryl Crow dans la série Cougar Town », allocine.fr,‎ 2010 (consulté le 10-03-2011)
  24. (en) « Sheryl Crow Awards », allmovieportal.com (consulté le 2-10-2007)
  25. « Sheryl Crow et Lance Amstrong », mcm.net (consulté le 29-09-2007)
  26. a et b (en) Sheryl Crow, « Sheryl Crow adopte », sherylcrow.com,‎ 2007 (consulté le 29-09-2007)
  27. (en) « Sheryl Crow Adopts a Second Son! », sur http://celebritybabies.people.com,‎ 4 juin 2010
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 16 octobre 2007 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.