Université Stanford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université Stanford
Image illustrative de l'article Université Stanford
Devise Die Luft der Freiheit weht (allemand)
(Le vent de la liberté souffle)
Nom original Leland Stanford Junior University
Informations
Fondation 1er octobre 1891
Fondateur Leland et Jane Stanford
Type Université privée
Régime linguistique Anglais américain
Localisation
Coordonnées 37° 26′ N 122° 10′ O / 37.43, -122.1737° 26′ Nord 122° 10′ Ouest / 37.43, -122.17  
Ville Palo Alto
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Californie Californie
Direction
Président John L. Hennessy
Chiffres clés
Personnel 1 771[1]
Undergraduates 6 689
Postgraduates 8 201
Divers
Mascotte Cardinal / Tree
Site web www.stanford.edu/

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Université Stanford

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Université Stanford

La Leland Stanford Junior University, plus connue sous le nom d'université Stanford, est une université américaine privée, située au cœur de la Silicon Valley au sud de San Francisco, séparée de Palo Alto par l'avenue El Camino Real. Elle a notamment participé à l'élaboration d'Internet. Elle tire son nom du fils de ses fondateurs, Leland et Jane Stanford : Leland Stanford Junior était un homme d'affaires et homme politique américain du XIXe siècle.

Parmi ses professeurs et chercheurs, on compte actuellement 18 prix Nobel. Dans le domaine sportif, le club du Stanford Cardinal défend les couleurs de l'université Stanford. Deux membres de l’Académie française sont actuellement professeurs à Stanford : René Girard (professeur émérite) et Michel Serres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Leland Stanford.

L'université a été fondée à la fin du XIXe siècle par le magnat des chemins de fer, gouverneur et sénateur de Californie Leland Stanford et sa femme, Jane Stanford. Elle doit son nom à leur enfant unique, Leland Stanford Junior, mort de la typhoïde en 1884 juste avant son seizième anniversaire. Le jour de la mort de son fils, Leland Stanford aurait déclaré à sa femme « Les enfants de Californie seront nos enfants » (The children of California shall be our children), phrase qui est généralement considérée comme l’acte fondateur symbolique de l’université.

Le campus est parfois surnommé The Farm par les étudiants en référence au fait qu'il a été fondé sur l'ancien site de la ferme des Stanford, la Palo Alto Stock Farm qui accueillait des chevaux[2]. L'acte de fondation est daté du 11 novembre 1885 et l'université ouvre officiellement ses portes le 1er octobre 1891 à 559 étudiants en tant qu'établissement mixte.

Le tremblement de terre de 1906 à San Francisco détruit des parties du Main Quad, la bibliothèque, et la Stanford Memorial Church, ainsi que le portail qui marquait l'entrée de l'université. Les bâtiments sont rapidement rénovés mais certains ne retrouvent pas leur aspect d'origine, comme l'église, dont le clocher n'est pas reconstruit. Le tremblement de terre de Loma Prieta en 1989 inflige de nouveaux dégâts au campus.

Campus[modifier | modifier le code]

L'université Stanford s'étend sur 32 km2. Son principal campus est bordé par El Camino Real, Stanford Avenue, Junipero Serra Boulevard et Sand Hill Road, dans la région nord-ouest de la vallée de Santa Clara, dans la péninsule de San Francisco.

C'est durant l'été 1886 que Stanford consulte le président du Massachusetts Institute of Technology, Francis Amasa Walker, et l'architecte-paysagiste Frederick Law Olmsted de Boston pour décider des plans du campus. Olmsted est à l'origine de l'idée générale du campus, de ses bâtiments et du lieu adapté à la construction. Charles Allerton Coolidge choisit le style romanesque richardsonien et l'allie au style Mission Revival (inspiré du style colonial des missions espagnoles de Californie) pour les édifices. Cependant ce campus originel est grandement atteint par le séisme de 1906, qui n'épargne que le Quad, le vieux Chemistry Building et Encina Hall.

L'université comprend également un second campus, Jasper Ridge Biological Preserve, un terrain de 5 km2 situé à Portola Valley, et la Hopkins Marine Station située à Pacific Grove.

Les principaux édifices du campus principal sont le Main Quad et Memorial Church, le Cantor Center for Visual Arts et art gallery, le Stanford Mausoleum et le Angel of Grief, Hoover Tower, le Rodin sculpture garden[3], le Papua New Guinea Sculpture Garden, le Arizona Cactus Garden, le Stanford University Arboretum, la Green Library et the Dish. La Hanna-Honeycomb House de Frank Lloyd Wright (1937) et la Lou Henry and Herbert Hoover House (1919) sont toutes deux des National Historic Landmarks.

Panorama du Main Quad, situé au cœur du campus.

Stanford Memorial Church[modifier | modifier le code]

Façade de l'église

Située au milieu du campus, la Stanford Memorial Church, aussi connue sous le nom de MemChu, a été construite par Jane Stanford à la mémoire de son mari Leland Stanford. Construite au début des années 1900 en grès rose, dans un style « roman-byzantin », l'église a accueilli approximativement 7 500 mariages depuis son achèvement en 1903. Elle possède quatre orgues et une façade décorée de mosaïques, les plus grandes d'Amérique à l'époque, qui nécessitèrent le travail de douze hommes durant deux ans pour être achevées[4]. Le coût de la construction s'éleva à 1 000 000 de dollars de 1900, dont 97 000 dollars pour les mosaïques à elles seules. Trois architectes participèrent au projet : Charles A. Coolidge, Clinton Day et Charles Hodges. La façade mesure plus de 62 mètres de long et 28 mètres de haut. L'intérieur de l'église est long d'environ 50 mètres et 1 250 places assises y sont disponibles.

L'église n'est pas vouée à un culte particulier, mais les services quotidiens et du dimanche sont généralement protestants. Des messes catholiques ont également lieu. Le Reverend Scotty McLennan supervise la vie religieuse à Stanford à la tête de l'Office for Religious Life.

Hoover Tower[modifier | modifier le code]

Hoover Tower

Hoover Tower (appelée HooTow par les étudiants) est une tour d'environ 86 mètres de haut située dans le campus. Elle fait partie de la Hoover Institution, un centre de recherche fondé par l'ancien président des États-Unis Herbert Hoover sous le nom de Hoover Institution on War, Revolution and Peace. Achevée en 1941, l'année du 50e anniversaire de l'université, la tour possède un carillon de 48 cloches. Ses neuf premiers étages sont dédiés à des rayonnages de bibliothèque et ses trois derniers étages à des bureaux. Une plateforme d'observation panoramique se trouve à 76 mètres au-dessus du sol et offre une vue sur tout le campus et la région environnante[5]. La bibliothèque abrite des documents d'un intérêt exceptionnel: des collections complètes de journaux de la Révolution française (Le Père Duchesne, Le Vieux Cordelier), des ordres du jour de Mao Zedong pendant la Longue Marche, ainsi qu'un des exemplaires originaux du traité de Versailles de 1919. Le centre de recherches, en particulier du fait de l'intérêt qu'il a porté depuis 1945 aux phénomènes révolutionnaires (et, par voie de conséquence, à la recherche sur les techniques de contre-révolution), a acquis, notamment à l'époque de la guerre du Viêt Nam, la réputation d'être une « officine réactionnaire », dénoncée lors des nombreuses manifestations qui se sont déroulées sur le campus à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

Vue du campus

La Cecil Howard Green Library est la bibliothèque principale du campus. Elle fait partie du Stanford University Libraries and Academic Information Resources (SULAIR). On y compte plus de deux millions de volumes, dont la plupart concernent les humanités et les sciences sociales. Construite dans les années 1910, dotée d'une annexe en 1980, elle est nommée en l'honneur du géophysicien Cecil Howard Green qui a contribué à sa construction. Elle rend aussi hommage à Peter Bing qui a permis la rénovation de l'édifice après le tremblement de terre de Loma Prieta, en 1989.

Au total, les dix-neuf bibliothèques de l'université possèdent une collection de plus de huit millions d'ouvrages. Meyer Library possède de nombreux documents concernant l'Asie de l'Est. Les autres bibliothèques sont Lane Medical Library, Jackson Business Library, Falconer Biology Library, Cubberley Education Library, Branner Earth Sciences Library, Swain Chemistry and Chemical Engineering Library, Jonsson Government Documents collection, Crown Law Library, la Stanford Auxiliary Library (SAL), la SLAC Library, la Hoover library, la Miller Marine Biology Library à Hopkins Marine Station, la Music Library, et les collections spécialisées de l'université.

Parcs[modifier | modifier le code]

Le Stanford Mausoleum

Le Stanford University Arboretum est un arboretum où l'on peut trouver plus de 350 espèces de plantes, dont des eucalyptus, des Washingtonia filifera, des dattiers des Canaries, des Quercus agrifolia, des cèdres de l'Himalaya, sapins de Sainte-Lucie. Il comprend également le Arizona Cactus Garden, un jardin botanique spécialisé dans les cactus et les plantes succulentes. Il a été planté à l'origine entre 1880 et 1883 par les Stanford et organisé par l'architecte paysagiste Rudolph Ulrich. On peut y trouver des arbres de Jade et des aloès.

Le Stanford Mausoleum est situé dans cet ensemble, au Nord-Est du campus. Leland Stanford, Jr. et ses parents Leland and Jane Stanford y reposent. À l'origine, les Stanford désirent construire sur le site une résidence, mais ils changent d'avis après le décès de leur fils et font ériger le mausolée actuel, ainsi qu'un mémorial, lequel est une copie de 1908 de la statue de 1894 du sculpteur américain William Wetmore Story, Angel of Grief; dédié au frère de Jane, Henry Clay Lathrop.

Musée d'art[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

L’université Stanford figure dans le peloton de tête des classements des meilleures universités dans le monde. Le classement académique des universités mondiales par l'université Jiao Tong de Shanghai classe ainsi l’université Stanford à la 2e place mondiale pour l’année 2011.

L’université Stanford est classée 2e dans le classement des universités les plus globales (The Top 100 Global Universities) réalisé par le magazine américain Newsweek en 2006[6].

Le classement de référence américain US News classe également, depuis de nombreuses années, l’université Stanford et ses différentes écoles dans le peloton de tête des universités américaines.

Classement US News des meilleures universités américaines[7] Rang 2008
Stanford Graduate School of Business 2e
Stanford Law School 2e
Stanford School of Engineering 2e
Stanford University School of Education 2e
Stanford University School of Medicine 7e

Innovations et découvertes[modifier | modifier le code]

  • L'agence de recherches avancées du département américain de la Défense (DARPA) finance des projets technologiques tels que le DARPA Grand Challenge, une course dans le désert du Nevada qui a lieu tous les ans. En octobre 2005, c'est l'engin conçu par l'université Stanford, baptisé Stanley, qui a remporté le prix de deux millions de dollars. Stanley est un véhicule automatique, conduit par sept ordinateurs en réseaux et guidé par un radar et des rayons laser.
  • Le professeur Vijay S. Pande y dirige Folding@home, un projet de calcul distribué à l'échelle mondiale portant sur la recherche sur le repliement des protéines.

Personnes ayant fréquenté ou fréquentant l'université Stanford[modifier | modifier le code]

David Starr Jordan, premier président de Stanford

Présidents de l'université[modifier | modifier le code]

  1. David Starr Jordan (1891–1913)
  2. John Casper Branner (1913–1915)
  3. Ray Lyman Wilbur (1916–1943)
  4. Donald Bertrand Tresidder (1943–1948)
  5. J. E. Wallace Sterling (1949–1968)
  6. Kenneth Sanborn Pitzer (1968–1970)
  7. Richard Wall Lyman (1970–1980)
  8. Donald Kennedy (1980–1992)
  9. Gerhard Casper (1992–2000)
  10. John L. Hennessy (2000–présent)

Professeurs[modifier | modifier le code]

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Arches du Main Quad

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stanford Facts 2007
  2. Stanford University History, The Founding of the University - consulté le 23 avril 2007
  3. Y figure deux exemplaires de bronze de Rodin : les Bourgeois de Calais et la Porte de l'Enfer
  4. Memorial Church History sur le site du Stanford University Office for Religious Life - accès le 23 avril 2007
  5. Hoover Tower sur le site de Stanford
  6. Newsweek, The Top 100 Global Universities - consulté le 9 mai 2007
  7. US News and World Report, America's Best Graduate Schools 2008 - consulté le 9 mai 2007
  8. Fiche sur le prince Philippe sur le site officiel de la monarchie belge

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]