Janis Ian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ian.

Janis Ian

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Janis Ian au National Stadium de Dublin le 14 mai 1981

Informations générales
Nom de naissance Janis Eddy Fink
Naissance 7 avril 1951 (63 ans)
New York City, New York
États-Unis
Genre musical Folk
Instruments Chant, guitare
Années actives Depuis 1965
Labels Columbia
Verve Records
Windham Hill Records
Site officiel www.janisian.com

Janis Ian (née le 7 avril 1951 à New York dans le Bronx) est une chanteuse américaine, de son vrai nom Janis Eddy Fink. Auteur-compositeur-interprète[1], elle joue de plusieurs instruments, dont la guitare, son instrument de prédilection.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans un hôpital du Bronx, elle passe son enfance dans le sud New Jersey, dans la ferme de ses parents. Ce sont eux qui l'initient à la musique, et dès son plus jeune âge elle baigne dans un mélange de classique, de folk et de jazz et commence le piano à l'âge de deux ans. Elle écrit sa première chanson a 12 ans et perce à 15 ans avec Society's Child (1965), une chanson sur une histoire d'amour interraciale interdite par les parents de l'un des protagonistes, qui connaît un grand succès au hit parade, lui vaut les honneurs des médias et sera reprise en 1968 par le groupe britannique Spooky Tooth. Elle fait une apparition au Tonight's Show et est remarquée par Times et Newsweek. La carrière de Janis Ian atteint son sommet dans les années 1970, notamment avec sa chanson At Seventeen et l'album Between the Lines. La chanson se vend à plus d'un million d'exemplaire et Janis Ian remporte deux Grammy Awards pour l'album. Cette chanson sera reprise en 1975 par Claude François sous le titre 17 ans puis en 1977 par Mireille Mathieu sous le titre A dix-sept ans dans l'album Sentimentalement Vôtre. Deux ans plus tard, sa chanson Star sera reprise par Françoise Hardy et par Marie Laforêt.

Sa carrière prend alors un tour international, Love Is Blind, chanson tirée de son album Aftertones est numéro un au Japon pendant près de six mois. Au début des années 1980, elle travaille en particulier pour le cinéma, signant des chansons pour la bande originale de plusieurs films, dont Fly Too High, composé et produit par Giorgio Moroder pour le film Foxes avec Jodie Foster. Elle travaille aussi pour la télévision (Les Simpson, Hôpital central...). Elle quitte le devant de la scène en 1983. En 1993, son album Breaking Silence (Rompre le silence) la voit revenir sur la scène musicale. Ne voulant pas se soumettre aux politiques des majors, dont elle estime qu'elles font perdre à l'auteur toute liberté, elle produit elle-même son album qui est nommé aux Grammy Awards dans la catégorie meilleur album Folk. Elle continue depuis à produire ses albums.

Janis Ian se fait remarquer dans les années 2000 par sa critique acerbe de la politique des majors du disque, en s'engageant en particulier contre la RIAA, organisation qui défend les intérêts de l'industrie du disque aux États-Unis et dont elle soutient qu'elle agit contre les artistes et les consommateurs. Elle a mis en téléchargement libre sur son site les chansons dont elle est propriétaire et soutient que cette action lui a gagné plus de public qu'elle n'en a perdu et que ses ventes de CD ont augmenté grâce à la notoriété ainsi acquise.

Janis Ian

Elle a épousé le 27 août 2003 Patricia Snyder, sa partenaire de longue date.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Society's Child - The Verve Recordings (coffret sorti en 1995, qui reprend les quatre premiers albums, devenus introuvables)
  • 1967 : Janis Ian
  • 1968 : For All the Seasons of Your Mind
  • 1968 : The Secret Life of J. Eddy Fink
  • 1969 : Who Really Cares
  • 1971 : Present Company
  • 1974 : Stars
  • 1975 : Between The Lines
  • 1976 : Aftertones
  • 1977 : Miracle Row
  • 1978 : Janis Ian
  • 1979 : Night Rains
  • 1981 : Restless Eyes
  • 1983 : Uncle Wonderful
  • 1993 : Breaking Silence
  • 1994 : Simon Renshaw Presents: Janis Ian Shares Your Pain
  • 1995 : Revenge
  • 1995 : Live on the Test 1976
  • 1997 : Hunger
  • 1998 : Unreleased 1: Mary's Eyes
  • 2000 : Unreleased 2: Take No Prisoners
  • 2000 : god & the fbi
  • 2001 : Unreleased 3: Society's Child
  • 2002 : Lost Cuts 1 (EP)
  • 2003 : Janis Ian Live: Working Without A Net
  • 2004 : Billie's Bones
  • 2006 : Folk is the New Black
Janis Ian

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Janis Ian: A Life in Song » [PDF], Janis Ian Website,‎ 2006 (consulté le 9 juin 2007)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ses commentaires sur l'industrie du disque (en anglais) :