Darius Rucker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Darius Rucker

Description de cette image, également commentée ci-après

Darius Rucker en 2004

Informations générales
Naissance (47 ans)
Charleston, Caroline du Sud
Genre musical Rock, R'n'B, musique country
Instruments Guitare rythmique
Années actives Depuis 1986
Labels Atlantic
Hidden Beach
Capitol Records Nashville

Darius Rucker, né le à Charleston (Caroline du Sud), s'est fait connaître en tant que chanteur principal et guitariste du groupe Hootie & The Blowfish à partir de 1986. Il sortit un premier album solo en 2002 mais ne connaîtra le succès que 6 ans plus tard à la sortie de son deuxième album solo chez Capitol Records. Son premier single se classe numéro 1. S'en suivront trois autres singles qui atteindront la plus haute place du classement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Darius Rucker est né et a grandi à Charleston, en Caroline du Sud, où son histoire familiale remonte générations[1]. Sa mère célibataire, Carolyn, qui était infirmière, l'a élevé avec ses cinq frères et sœurs[2]. Selon Rucker, son père était très absent[3]. Il faisait partie d'un groupe de gospel[3].

Étudiant à l'Université de Caroline du Sud, il fonde avec Mark Bryan le groupe Hootie & the Blowfish en 1986. En 1989, ils seront rejoint par Jim "Soni" Sonefeld et Dean Felber. Avec ce groupe, il enregistrera cinq albums studio.

En 2001, il débute sa carrière solo en sortant un premier album dans un style R'n'B ; The Return of Mongo Slade chez Atlantic Records. En raison de modifications contractuelles, l'album ne sera jamais publié par le label[4] et c'est Hidden Beach Recordings, un label indépendant, qui acquis les droits et sorti l'album en juillet 2002[4].

En 2008, il signe chez Capitol Records Nashville et débute sa carrière de chanteur country. Son premier single en solo, Don't Think I Don't Think About It (qu'il a coécrit avec Clay Mills) fait ses débuts à la 51e place sur le Billboard Hot Country Songs pour la semaine du 3 mai 2008. Le titre atteindra finalement la première place du classement country en septembre[5]. La chanson est extraite de son deuxième album studio Learn to Live. Pour cet album, Rucker travaille avec Frank Rogers, un producteur de disques qui a également produit Brad Paisley et Trace Adkins[6]. Rucker fait ses premiers pas sur la scène du Grand Ole Opry en juillet 2008[7].

L'album Learn to Live devient un succès et est certifié disque d'or par la Recording Industry Association of America (RIAA) le 6 février 2009. Il deviendra finalement disque de platine le 7 août 2009[8]. Le deuxième single, It Won't Be Like This for Long, passe trois semaines au top des charts country en 2009. Son single suivant, Alright, deviendra le troisième titre de Rucker à se classer numéro un. Le quatrième single , History in the Making sort en septembre 2009 et atteint la troisième place du classement country. Le 11 novembre 2009, Rucker remporte le prix de la meilleure révélation masculine de l'année de la Country Music Association[9].

Rucker sorti son album deuxième country, intitulé Charleston, SC 1966, le 12 octobre 2010. Le titre de l'album est inspiré par celui du premier album de Radney Foster ; Del Rio, TX 1959[10]. Son premier single Come Back Song, a été coécrit avec Chris Stapleton et Casey Beathard[11]. Il se classera lui aussi à la première place du classement country ainsi qu'à la 37e place du Hot 100. Le deuxième single de l'album This a été diffusé en radio à partir de novembre 2010[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Back to Then (2002)
  • Learn to Live (2008)
  • Charleston, SC 1966 (2010)
  • True Beleviers (2013)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Don't Think I Don't Think About It (2008)
  • It Won't Be Like This for Long (2008)
  • Alright (2009)
  • History in the Making (2009)
  • Come Back Song (2010)
  • This (2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Puterbaugh, Parke (15 juin 1995), "Fish out of water". Rolling Stone. (710):74
  2. Gray, Kevin; Dampier, Cindy (10 avril 1995), "Fish out of water". People. 43 (14):77
  3. a et b Farley, Christopher Joh; Thigpen, David E.. (29 avril 1996), "Can 13 million Hootie fans really be wrong?" Time, Vol. 147 Issue 18, p74
  4. a et b (en) MacKenzie Wilson, « Biographie de Darius Rucker », Allmusic (consulté en 2008-05-07)
  5. Caulfield, Keith. "Metallica Holds At No. 1, Ne-Yo Arrives In Second ". Billboard. 24 septembre 2008. Retrieved 23 novembre 2010.
  6. (en) Otis R. Taylor Jr., « Hootie's Darius Rucker not just a rocker gone country », PopMatters,‎ 19 septembre 2008 (consulté le 22 novembre 2010)
  7. (en) « Darius Rucker Basking in Country Success », GAC,‎ 2008-07-23 (consulté en 2008-08-24)
  8. (en) « RIAA – Gold & Platinum », Recording Industry Association of America (consulté en 2009-09-18)
  9. (en) Issie Lapowsky, « CMA's underdog: Darius Rucker of Hootie and the Blowfish, first black to win best new artist », NY Daily News,‎ 12 novembre 2009 (consulté le 21 novembre 2010)
  10. (en) « Darius Rucker Schedules New Album, Charleston, SC 1966, for Oct. 12 », CMT,‎ 16 juillet 2010 (consulté le 22 août 2010)
  11. (en) Craig Shelburne, « Darius Rucker Sings a Groovy "Come Back Song" », CMT,‎ 8 juin 2010 (consulté le 22 août 2010)
  12. (en) Nadine Cheung, « Darius Rucker — "This" », AOL Radio Blog,‎ 8 novembre 2010 (consulté le 21 novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :