Ryman Auditorium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ryman Auditorium

Description de cette image, également commentée ci-après

Le Ryman Auditorium à Nashville

Type Salle de concert
Lieu Nashville Tennessee Tennessee
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 36° 09′ 41″ Nord 86° 46′ 43″ Ouest / 36.16127778, -86.7785 ()
Architecte(s) Thomas Ryman
Inauguration 1892
Fermeture 1974 à 1992
Nb. de salles 1
Capacité 2362
Anciens noms Union Gospel Tabernacle
Direction Gaylord Entertainment Company (en)
Site web ryman.com

Le Ryman Auditorium est une salle de concert de Nashville (Tennessee), devenue un haut-lieu de la musique country. Situé au 116, Cinquième Avenue Nord, cette salle circulaire a une capacité de 2362 places assises, popularisée aux États-Unis grâce à l'émission radiophonique Grand Ole Opry sur les ondes de la radio WSM (AM) (en) qui s'y tenait de 1943 à 1974.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit en 1892 par Thomas Ryman (1843-1904), capitaine de rivières et homme d'affaires fortuné de Nashville où il possédait plusieurs saloons, l'auditorium fût inauguré sous le nom de Union Gospel Tabernacle. Avec l'architecte Mark Ludwig, Ryman avait imaginé ce bâtiment comme un tabernacle pour l'influent prédicateur revivaliste Samuel Porter Jones (en)[1]. C'est après la mort de Ryman que le tabernacle fut rebaptisé à son nom. Sa capacité actuelle est de 2 362 places.

Du au , le Ryman Auditorium était la scène de diffusion de la célèbre émission de country music Grand Ole Opry, jusqu'à la construction d'un studio spécifique à l'extérieur de la ville, la Grand Ole Opry House. À partir de 1974, le Ryman est de moins en moins utilisé et tombe progressivement à l'abandon, jusqu'à ce qu'en 1992 Emmylou Harris y produise une série de concerts avec son nouveau groupe The Nash Ramblers. Le succès de ces représentations relance alors l'intérêt des investisseurs, et le groupe Gaylord Entertainment Company (en) engage plus de huit millions de dollars dans sa rénovation en 1993. Le Ryman Auditorium rouvre ses portes en juin 1994 comme salle de concerts et musée. Les concerts, même s'ils donnent une large place à la musique country, sont ouverts à d'autres styles de musique comme le jazz, le bluegrass, le blues, la musique classique, le gospel, la pop, le folk, et le rock, ainsi qu'à des pièces de théâtre et des comédies musicales.

Le public est assis sur des bancs en bois, rénovés comme à l'origine de ce lieu de culte, d'où le surnom du Ryman Auditorium : Mother Church of Country Music.

Le Ryman Auditorium est classé depuis 1971 au Registre national des sites historiques, et depuis 2001 comme National Historic Landmark (« point d'intérêt historique »).

Artistes[modifier | modifier le code]

La plupart des grands noms de la musique country se sont produits au Ryman au fil des ans, incluant les légendaires Hank Williams, Jim Reeves, Roy Acuff, Johnny Cash, Tammy Wynette, Garth Brooks, Patsy Cline, Tennessee Ernie Ford, Emmylou Harris, George Jones, Loretta Lynn, Glen Campbell, Reba McEntire, Conway Twitty, Dolly Parton, Marty Robbins, Ernest Tubb, Dottie West, Crystal Gayle, The Raconteurs, Pokey LaFarge et The Judds.

Parmi les nombreux artistes hors du circuit country à s'être produits au Ryman Auditorium, on compte 70 Volt Parade, Seal, Bruce Springsteen, Elvis Presley, The Black Crowes, Tallulah Bankhead, Ethel Barrymore, Sarah Bernhardt, Victor Borge, Jackson Browne, Ryan Adams, Damien Rice, Bright Eyes, Fanny Brice, James Brown, The Byrds, Neil Young, Enrico Caruso, Carol Channing, Charlie Chaplin, Kelly Clarkson, Neil Diamond, Ani DiFranco, Bob Dylan, Wilco, Elvis Costello, Oasis, R.E.M., The String Cheese Incident, O.A.R., Hootie & the Blowfish, W.C. Fields, Judy Garland, Betty Grable, Erasure, Helen Hayes, Interpol, Katharine Hepburn, Bob Hope, Anna Pavlova, Norah Jones, Garbage, Tori Amos, Alanis Morissette, Van Morrison, Robert Plant, Smashing Pumpkins, The Strokes, Kings of Leon, Trans-Siberian Orchestra, Modest Mouse, Belle and Sebastian, Sigur Rós, The New Pornographers, Regina Spektor, The Shins, Sufjan Stevens, Wayne Newton, Coldplay, Patty Griffin, Jonny Lang, Eddie Vedder, Noel Gallagher et Jake Bugg

Vue panoramique du Ryman Auditorium depuis le balcon supérieur

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Williams, Peter W. (2000). Houses of God : Region, Religion, and Architecture in the United States, p. 123. University of Illinois Press. ISBN 0-252-06917-X.
  2. (en) Will The Circle Be Unbroken? sur le site de Opry House.

Liens externes[modifier | modifier le code]