Netflix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Netflix

alt=Description de l'image Netflix_2014_logo.svg.
Création 1997[1]
Fondateurs Reed Hastings et Marc Randolph
Forme juridique publique
Action NFLX
Siège social Drapeau des États-Unis Los Gatos (États-Unis)
Direction Reed Hastings
Activité Vidéo à la demande par abonnement
Filiales Netflix USA, Netflix Canada, Netflix UK, Netflix France, Netflix Belgique-Luxembourg, Netflix Pays-Bas, Netflix Suisse, Netflix Allemagne, Netflix Autriche, Netflix Danemark, Netflix Irlande, Netflix Norvège, Netflix Suède, Netflix Finlande et 43 autres en Amérique Latine.
Effectif 2 045 (Temps complets 2013)[2]
Site web www.netflix.com
Dette 900 million de dollars (2014).
Chiffre d’affaires 4,37 milliards de dollars (2013)[1]
Résultat net 112 millions de dollars (2013)[3]

Netflix est une entreprise américaine proposant des films et séries télévisées en flux continu sur Internet et implantée en Amérique du Nord et du Sud, dans les Caraïbes, et dans certaines parties de l'Europe (Danemark, Finlande, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Suède, Royaume-Uni, France, Belgique et Luxembourg). Elle a été fondée en 1997 et son siège est situé à Los Gatos en Californie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le siège Netflix à Los Gatos.

Reed Hastings, qui a obtenu un diplôme d'intelligence artificielle à l'Université Stanford, fonde en octobre 1991 Pure Software, une application pour Unix. Rachetée quelques années plus tard, il se retrouve avec 75 millions de dollars en poche, grâce auxquels il crée Netflix en 1997, avec l'aide du développeur Marc Randolph.

Le site internet de Netflix a été lancé le 29 août 1997, avec 30 employés. Il a ensuite été disponible en abonnement mensuel en septembre 1999.

Le service est officiellement lancé en 1998[4]. Il consiste en un système de location illimitée de DVD par internet. L'idée lui est venue d'une contrariété après avoir dû verser 40 dollars suite à un film loué, qu'il avait rendu trop tard[1].

En 2000, Netflix a été proposé à Blockbuster pour 50 millions de dollars mais la vente a été déclinée.

La société fut introduite en bourse au Nasdaq le 22 mai 2002, pour la vente de 5.500.000 parts d'actions ordinaires au prix de 15 $ par action[5].

En 2009, Netflix offrait une collection de 100 000 titres et dépassait les 11 millions d'abonnés. En 2013, le service compte 40 millions d'abonnés dans 40 pays[3].

En Europe, l'opérateur a choisi le Luxembourg en 2011 pour y installer son siège social[6].

Le 15 février 2014, Disney-ABC accorde un contrat d'exclusivité à Netflix pour la série The Clone Wars de Lucasfilm Animation et une sixième saison avant le lancement en 2015 des productions Marvel Television et en 2016 de la diffusion en streaming des studios Disney[7]. Le 26 février 2014, Disney annonce un budget de 200 millions d'USD sur trois ans pour produire dans la région de New York quatre séries Marvel destinées à Netflix et coproduites par Marvel Television et ABC Studios[8].

En mars 2014, le service passe la barre des 50 millions d'abonnés dont 35,7 aux États-Unis[9]. Le 24 juillet 2014, Netflix annonce que le siège social européen sera transféré aux Pays-Bas en 2015[10]. Le 17 juillet 2014, Disney et Netflix signent un contrat donnant l'exclusivité des nouveautés cinématographiques des studios Disney-Pixar-Marvel-Lucasfilm à Netflix au Canada[11].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Services[modifier | modifier le code]

Location de DVD[modifier | modifier le code]

Netflix propose un service de location de DVD par correspondance. L'abonné paye une souscription mensuelle et reçoit les films de son choix par courrier [12]. Il n'y a pas de limite de temps mais il y a une limite de nombre de films que l'abonné peut avoir simultanément et qui dépend de son niveau d'abonnement.

Films en flux continu[modifier | modifier le code]

En 2010, Netflix propose un service de film en flux continu pour les ordinateurs sous Windows et Mac OS, ainsi qu’un certain nombre d’appareils compatibles (Xbox 360, PS3, Wii, Wii U, iOS). Ce service est disponible par défaut aux abonnés du service standard de Netflix mais l’ensemble du catalogue n’est pas accessible.

Aux heures de pointes, c'est-à-dire en soirée, Netflix est responsable en 2011 d'environ 29,7 % du trafic Internet en Amérique du Nord[13].

En 2013, on peut lire une fiction Netflix à partir d’un téléviseur connecté Samsung, Panasonic, LG, Sony ou encore d’un Kindle d’Amazon. Plus de 1 000 supports sont ainsi compatibles, allant de toutes les box du monde entier, à l’Apple TV ou encore à une tablette (Android, iPad, Kindle)[3]... La même année, un Américain sur trois âgé d’entre 20 et 50 ans est abonné à ce service. Pour 8 dollars par mois, il a accès immédiatement et à volonté à plus de 100 000 titres[14].

Appareils compatibles[modifier | modifier le code]

En septembre 2014, les appareils compatibles en France, en Belgique et en Suisse sont les suivants[15] :

En septembre 2014, les appareils compatibles aux États-Unis sont les suivants :

Expansion géographique[modifier | modifier le code]

La liste des pays où a été introduit le concept de l'abonnement mensuel « Netflix ».

L'expansion géographique de l'entreprise en Europe entame pour l'instant ses résultats net puisque chaque nouveau marché coûte un investissement de 40 à 70 millions d’euros selon les pays européens[22]. Déjà en 2010, le « prix d'entrée » au Canada était de 38,8 millions de dollars[23], alors que ce pays pratiquait une législation beaucoup plus proche de celle des États-Unis.

Séries originales[modifier | modifier le code]

Des séries originales sont aussi commandées par Netflix. Tous les épisodes de la saison sont disponibles en même temps.

Séries à venir[modifier | modifier le code]

  • Marco Polo (prévu pour fin 2014)[25]
  • Shrek (animation, prévu pour 2014)[réf. souhaitée]
  • Les Croods (The Croods) (animation, prévu pour 2014)[réf. souhaitée]
  • Narcos (prévu pour 2015)[26]
  • Sense8 (en développement, prévu pour 2015)[27]
  • Daredevil (en développement, prévu pour 2015 )[28]
  • Jessica Jones (en développement, prévu pour 2015)[28]
  • Luke Cage (en développement, prévu pour 2015)[28]
  • Iron Fist (en développement, prévu pour 2015)[28]
  • The Defenders (mini-série en développement, prévu pour 2015)[28]
  • Puss in Boots (animation en développement, prévu pour 2015)[29]
  • King Julien (animation en développement, prévu pour 2015)[29]
  • Veggie Tales in the House (animation en développement, prévu pour 2015)
  • Marseille (en développement, prévu pour 2015)
  • Love (en développement, prévu pour 2015)[30]

Le prix Netflix[modifier | modifier le code]

Le Prix Netflix était un concours organisé sur plusieurs années entre 2006 et 2009, afin de créer le meilleur algorithme de filtrage collaboratif, qui permet de prédire au mieux le vote des utilisateurs dans leurs choix de films[31].

Le 21 septembre 2009, le grand prix de 1 million de dollars a été accordé à l'équipe de « BellKor's Pragmatic Chaos », qui a amélioré de 10,06% le propre algorithme de Netflix pour prédire les évaluations[32].

En 2013, Netflix suggère à ses 40 millions de membres quel film regarder avec une efficacité inégalée. L'algorithme de filtrage collaboratif analyse toutes les petites habitudes de chacun : à quel moment vous interrompez un film, les passages du long métrage que vous repassez, quel volume du son vous réglez pour regarder vos programmes[3]... Plus de 300 millions d'heures de visionnage sont passées à la moulinette chaque semaine par pas moins de 900 ingénieurs de l'entreprise[3].

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans certains pays, notamment en France et en Belgique, Netflix est critiqué pour son manque de choix de catalogue (seulement 2 500 titres) par rapport au catalogue américain, dû notamment au fait que certaines séries ont déjà signé des contrats d'exclusivité avec une chaîne de télévision et ne peuvent donc légalement pas être diffusées sur Netflix. Est également critiqué dans ces mêmes pays l'âge des films, dont les plus récents auraient minimum 3 ans (en cause : la chronologie des médias).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Hebdomadaire "Le point" du 3 octobre 2013, no 2142 p. 89 Dossier "Cet homme veut pulvériser la télévision".
  2. Ir.netflix.com ; rapport 2012 de Netflix Page consultée le 11 octobre 2013
  3. a, b, c, d et e Hebdomadaire "Le point" du 3 octobre 2013, no 2142 p. 90 Dossier "Cet homme veut pulvériser la télévision".
  4. (en) Paul Nicholls, NetFlix Opens Online DVD Rental Store, Internet News, 15 avril 1998
  5. (en) Keith Regan, Netflix Debut Signals IPO Renewal, eCommerce Times, 23 mai 2002
  6. Établissement du siège européen de la société Netflix au Luxembourg, Gouvernement.lu, 12 mai 2011
  7. Netflix and Disney: This Is Only the Beginning
  8. Disney to Spend $200 Mil on Marvel Series for Netflix Set to Film in New York
  9. "Netflix confirme son arrivée en France", Lefigaro.fr, 23 juillet 2014.
  10. Netflix va transférer son siège social européen du Luxembourg aux Pays-Bas, 20minutes.fr, 24 juillet 2014
  11. Netflix and The Walt Disney Studios Announce Multi-Year Premium Pay TV Window Agreement in Canada
  12. Jérôme Marin,Aux Etats-Unis, Netflix a révolutionné la consommation de contenus, Le Monde, 22 mars 2014
  13. Nil Sanyas, « Le streaming capte un tiers du trafic en Europe, et 50 % aux USA », sur PC INpact,‎ mai 2011 (consulté le 18 mai 2011)
  14. a et b Hebdomadaire "Le point" du 3 octobre 2013, no 2142 p. 88 Dossier "Cet homme veut pulvériser la télévision".
  15. Liste des appareils compatibles sur le site officiel de Netflix
  16. (en)Wired.com ; archive netflix Page consultée le 12 octobre 2013.
  17. (en)cbc.ca ; netflix canada Page consultée le 12 octobre 2013.
  18. (en)Blog.netflix.com : netflix en Amérique latine Page consultée le 12 octobre 2013.
  19. « Netflix confirme son arrivée en septembre en France et cinq autres pays », sur RTBF via AFP,‎ 22 juillet 2014
    « En septembre, nous lancerons Netflix en Allemagne, France, Autriche, Suisse, Belgique et au Luxembourg »
  20. « Suisse : la bataille de la VOD va démarrer », RTS Info,‎ 3 septembre 2014 (lire en ligne [[vidéo]])
    « Après l'annonce de l'arrivée en Suisse du géant américain Netflix, UPC Cablecom présente une offre élargie en matière de "video on demand". »
  21. « Bataille VOD : les explications de Gilles Marchand, Directeur RTS », RTS Info,‎ 3 septembre 2014 (lire en ligne [[vidéo]])}
    « Interview par Darius Rochebin de Gilles Marchand, directeur de la Radio télévision suisse (RTS). »
  22. « Netflix à l’assaut d'un marché belge complexe », sur La Libre Belgique (consulté le 12 octobre 2013)
  23. « Netflix annonce deux lancements à l'international. La France pour 2012 ? », sur ZDNet.fr (consulté le 12 octobre 2013)
  24. Sébastien Bossi, « Kevin Spacey lance un pavé dans la mare », Le Journal International, 4 septembre 2013
  25. (en) « Netflix Original Series Based on the Epic Adventures of "Marco Polo" to Premiere in Late 2014 », consulté le 14 janvier 2014
  26. (en) « Only on Netflix: Wagner Moura as Pablo Escobar in Narcos Coming in 2015 », consulté le 1er avril 2014
  27. « Only on Netflix: Sci-Fi Giants The Wachowskis and J. Michael Straczynski Team-Up to Create Sense8 », consulté le 27 mars 2013
  28. a, b, c, d et e « Netflix annonce 4 nouvelles séries TV Marvel et une mini-série The Defenders », consulté le 7 novembre 2013
  29. a et b (en) « Puss in Boots and King Julien Add Their Legendary Panache to DreamWorks Animation's Netflix Original Series Line-Up », consulté le 13 mars 2014
  30. « Netflix va produire “Love”, la nouvelle série comique de Judd Apatow », sur konbini.com,‎ 17 septembre 2014
  31. Farhad Manjoo, Prix Netflix: pour des ingénieurs surdoués et pas chers, Slate, 10 octobre 2009
  32. (en)netflixprize.com ; Le prix "netflix" Page consultée le 12 octobre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]