Gouvernes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernes
La mairie de Gouvernes
La mairie de Gouvernes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Torcy
Canton Lagny-sur-Marne
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire
Maire
Mandat
Jean Tassin
2014-2020
Code postal 77400
Code commune 77209
Démographie
Gentilé Gouverniauds Gouverniaudes
Population
municipale
1 101 hab. (2011)
Densité 405 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 40″ N 2° 41′ 43″ E / 48.8611111111, 2.69527777778 ()48° 51′ 40″ Nord 2° 41′ 43″ Est / 48.8611111111, 2.69527777778 ()  
Altitude Min. 46 m – Max. 104 m
Superficie 2,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gouvernes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gouvernes
Liens
Site web site officiel de la mairie de Gouvernes

Gouvernes est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Gouverniauds[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Gouvernes est une commune de la ville nouvelle Marne la Vallée, appartenant à la Communauté d'Agglomération de Marne et Gondoire en Seine et Marne (77).

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village de Gouvernes est établi dans la vallée du ru Gondoire

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Hameau de Deuil, Hameau de Guermantes [réf. nécessaire]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gouvernes
Saint-Thibault-des-Vignes Lagny-sur-Marne Lagny-sur-Marne
Chanteloup-en-Brie
Saint-Thibault Gouvernes Conches-sur-Gondoire
Bussy-Saint-Martin
Torcy
Guermantes
Bussy-Saint-Georges
Guermantes

[2]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Gouvernes est située en contrebas de deux routes ascendantes traversant le village en direction de St Thibaut des Vignes et Bussy St Martin.Elle se place donc entre deux petites collines qui pour chacune d'entre elles marquent les limites du village avec celles des deux autres villes citées précédemment. Mais cela ne donne aucun relief particulier au centre de cette ville qui ne possède que très peu de côtes si ce n'est les plus importantes situées Rue Victor Hugo, Rue des Pierres ainsi que la Rue Saint-Germain.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ru Gondoire reçoit dans Gouvernes le ru de la Brosse après que ce dernier ait traversé l'étang de la Loy. Il se jette ensuite dans la Marne.

Climat[modifier | modifier le code]

Climat tempéré.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

Gouvernes est desservi, à partir des gares de Lagny SNCF ou de Gare RER de Torcy, par la ligne de bus PEP's 21 (uniquement en semaine).

Voies routières[modifier | modifier le code]

L'accès à ce village ne peut s'effectuer uniquement par de simples routes entretenues et appartenant à la commune ou aux communes voisines. Nulle sortie d'autoroute n'a été aménagée car le trafic du village est trop peu important et le nombre de ses habitants qui est moindre ne donne pas la priorité à la construction d'un grand accès routier. Néanmoins les voies menant à Gouvernes peuvent être regroupés en 4 axes donnant sur un carrefour à l'intersection de la Rue du Pasteur et de la Rue Victor Hugo. Les poids lourds de plus de 5 tonnes ont pour interdiction de traverser le village par souci de préserver le patrimoine et les petits monuments historiques et fragiles qui s'y trouvent.

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

Plusieurs chemins, de l'aménagement récent du site classé des rus de la Brosse et de la Gondoire, sont partagés par les cyclistes et les piétons. Une piste cyclable est en cours d'aménagement le long de la rue Hermières (D 36). Des allées cavalières sillonnent également le site.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Les transports en commun ne sont que peu actifs dans ce village, celui ci ne comptant qu'un peu plus de mille habitants, n'a pas vu son réseau se développer. Seul quelques bus Peps de la ligne 21 partant en direction de la gare de Torcy et de celle de Lagny (villes voisines) permettent aux riverains de se déplacer ainsi que quelques bus scolaires notamment pour les élèves du lycée Martin-Luther-King à Bussy-Saint-Georges. Cette commune est pour ainsi dire une commune très peu prise en charge et qui compte sur l'indépendance de ses habitants.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Gouvernes est un village rue le long du ru Gondoire auquel s'ajoute les hameaux.

Logement[modifier | modifier le code]

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

*Gouvernes doit selon certains son nom au terme d'origine gauloise Curvisnu la rivière courbe. Pour d'autres du bas latin « cur » diminutif de « curtis » signifiant lieu cultivé et de « verne » qui désigne l’aulne.

  • Deuil dérivant d'un mot celte "Diogito" signifiant lieu bas et évoquant une clairière avec des sources et des étangs.

[Informations douteuses]

Histoire[modifier | modifier le code]

On trouve des traces de son existence vers 1038 et le terme Curvisna s'est peu à peu transformé en curvina', Curverne, Curvina puis enfin Gouvernes. Au XIe siècle les religieux de Lagny administrèrent la paroisse de Gouvernes jusqu'à la Révolution.

Gouvernes a possédé plusieurs moulins à blé (moulin de la Sault, moulin du Coeur, moulin rouge, moulin de la Loy), et jusqu'à 7 lavoirs. Il en reste 3 qui ne sont plus utilisés mais encore entretenus.

L'église Saint-Germain-de-Paris possède une nef du XIIIe siècle et 6 travées.
Le style de son clocher, du XVIIe siècle, couvert en bâtière est célèbre et a été peint par de nombreux artistes.
Sa cloche datant de 1562 est ornée d'une inscription contre les tempêtes. Durant les orages le curé de la paroisse la faisait sonner.

Un des charmes de Gouvernes et non des moindres est son rû : la Gondoire qui sillonne de nombreux endroits du village, et l'Etang de la Loy.

Beaucoup de peintres, notamment durant la période du Néo-Impressionnisme, ont été attirés par Gouvernes ainsi Émile-Gustave Cavallo-Péduzzi qui fut professeur de dessin à l'école d'Alembert, Paul-Emile Colin, Edouard Cortès, Jean Guérin, Louis Hayet, Léo Gausson, Lucien Pissarro, Gustave Ravanne, Celli entre autres...

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

L'équipe municipale associe des hommes et des femmes d'opinions variées qui travaillent en bonne entente.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

  • Louis Nicolas PLE  ?-1854,
  • Jean Barthélémy BISSON 1854-1871,
  • Benoni Isidore GENDRET 1871-?,
  • M. HERICOURT ?-1880-?,
  • M. BISSON ?-1885-1890-?,
  • Isidore GENDRET 1900-1912,
  • Antoine BISSON 1912-1913,
  • Désiré PIMARD 1913-1919,
  • Désiré TURPIN 1919-1925,
  • Jules VACHER 1925-1934,
  • Albert DUPLANT 1934-1945,
  • René LAPIERRE 1945-1959,
  • Lucien LEJEUNE 1959-1963,
  • Marcel CUSSEAU 1963-1968,
  • Guy LEJEUNE 1968-1973,
  • Daniel ROBILLARD 1973-1983,
  • Roger BOUVIER 1983-1995,
  • Vincent TONI 1995-2012,
  • Jean TASSIN 2012...

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

  • Tribunal d'instance de Lagny-sur-Marne
  • Tribunal de Grande Instance de Meaux
  • Tribunal de commerce de Meaux

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Aménagement en cours d'un GR traversant le village d'Est en Ouest

Canton[modifier | modifier le code]

Lagny-sur-Marne

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Gouvernes est inscrit dans la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, il se situe dans le secteur 3 de Marne-la-Vallée, autrement dénommé Val-de-Bussy. Gouvernes adhère à la communauté d'agglomération de Marne-et-Gondoire.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Commissariat le plus proche à Lagny.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune n'est jumelée à aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 101 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
343 323 399 379 386 370 370 346 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
373 374 430 415 392 345 354 374 375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
373 396 377 351 380 373 359 321 403
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
551 529 692 764 934 1 024 1 076 1 069 1 113
2011 - - - - - - - -
1 101 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

L’enseignement est dispensé à Gouvernes dès le milieu du XVIIème. L’enseignement est assuré dans une petite maison situé non loin de l’église, construite en 1783 ; d’abord loué par la commune elle est acquise par celle-ci en 1834 ; elle est détruite en 1868 remplacée par la mairie-école. C'est en 1960 que fut construite l’école actuelle, d’abord une classe avec préau et logement de fonction, la deuxième classe restant dans la mairie-école (actuelle mairie) jusqu’en 1965. L’augmentation du nombre des enfants nécessite une troisième classe et l’on ajoute une seconde classe à l’école neuve, mais bien vite l’effectif diminue permettant de changer l’affectation de l’ancienne classe unique de la mairie-école, qui désormais sera salle du Conseil Municipal, des mariages, etc.) Depuis l'augmentation du nombre des élèves a nécessité la construction d'une classe dans la cour et la transformation du logement de fonction en classe. En 2013 il y a quatre classes à double niveau dans l’école.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Concert de Noël chaque année dans l'église
  • Fête de associations et vide grenier dernier dimanche de septembre
  • Exposition photos dans l'église le dernier week-end de septembre

L'association "le Patrimoine de Gouvernes" sensibilise la population au patrimoine communal et à la gestion de dossier de sauvegarde d'éléments de celui-ci par l'organisation de visites de l'église et lavoirs lors des journées du patrimoine d'une part et par la participation à la fête des associations (vente de confiture...) la vente de la brochure "De Curvisna à Gouvernes" et la vente de fleurs en mai pour récolter des fonds afin d'entretenir le patrimoine

Santé[modifier | modifier le code]

  • CPAM la plus proche à Bussy-Saint-Georges
  • Les visites médicales et para-médicales sont assurées par les praticiens de Lagny-sur-Marne, Conches-sur-Gondoire, Saint-Thibault-des-Vignes et Bussy-Saint-Georges.
  • Un service de soins à domicile DomusViDomicile

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le Tennis club de Gouvernes dispose d'un cour de tennis, propriété de la commune, réservé à ses abonnés.
  • Un plateau sportif permet l'entrainement basket, foot-ball et hand-ball.
  • L'association CESAM propose des cours de Tai Qi, Qi Gong et Yoga dans la salle Lhuillier.
  • Cours de danse classique et de gymnastique par l'association Entr'Chats et de danse de salons par l'association Flash'Dance dans la salle Lhuillier.
  • Gouvernes Rando, randonnées.

Médias[modifier | modifier le code]

  • "Le Gouverniaud" journal municipal semestriel
  • La page Flash info du site officiel de la mairie

Cultes[modifier | modifier le code]

Il n'y a plus de messe régulière dans l'église catholique de Gouvernes.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Centre d'affaires, Centre Hippique, Chambres d'Hôtes, Union Thermique, Boulangerie,Tabac...
  • L'association "Les écureuils" gère le Cinéclub de Gouvernes qui propose régulièrement des projections dans la salle Lhuillier

La tradition orale veut que dans le temps Gouvernes possédait énormément de bar-tabac pour l'importance du village (7) ; aucun document ne le confirme.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

  • Boulangerie-pâtisserie
  • Le "Centre d'affaires de la Gondoire" : un centre paramédical, une agence DomusViDomicile, des cours de Pilate...
  • Club hippique de Gouvernes.
  • Chambres d'hôtes et Gîtes de France.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église[modifier | modifier le code]

Façade de l'église Saint-Germain.

L'église Saint-Germain date du XIIIe siècle. Elle a servi de modèle a de nombreux peintre Maurice Boitel Elle contient le tableau "Saint Germain" peint par Collignon restauré en 2009 et abrite plusieurs mobiliers classés :

  • La cloche fondue en 1562.
  • Les fonts baptismaux réalisés par Adrian Roussel en 1703.
  • La dalle funéraire de Nicolas Gaudète et de Marie Du Tillet de 1555.
  • une statue du XVIIe siècle de Saint-Vincent, patron des vignerons, en chêne peint.
  • Un vitrail du XVIe siècle représentant Saint-Germain-de-Paris.
  • La chapelle des catéchismes ornée d'une peinture murale du chanoine Stéphane Jouy.
  • On peut également y voir une belle table d'autel en bois sculpté, deux chapelles et une statue de Saint-Joseph en pierre de Belgique de la fin du XIXe siècle.

Autres lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Guermantes
L'étang de la Loy
  • Château de Guermantes, la frontière entre les communes de Gouvernes et Guermantes passe dans le château.
  • Château de Deuil
  • Différents lavoirs ( du hameau de Guermantes, de la Fontaine, du Bas-Villiers)
  • Le Rû Gondoire
  • Étang de la Loy

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Gouvernes est traversé par les coulées vertes du site classé des rus de la Brosse et de la Gondoire. Ce parc linéaire le long des rus de la Brosse, de la Gondoire et de l'étang de la Loy offre de nombreuses possibilités de promenades à pieds, en vélo et à cheval... De récents aménagements piétonniers permettent de relier le parc du château de Cèdres à Conches à l'étang de la Loy en passant par le hameau de Deuil, le parc du château de Deuil, l'allée du cimetière et en longeant le chemin de Paris à Crécy-la-Chapelle (D 217b). On peut y rencontrer libellules, papillons, hérons cendrés, foulques, poules d'eau, canards, martins pêcheurs, pics verts.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

  • La bibliothèque municipale.
  • La salle polyvalente "Jean-François Lhuillier", où mariages, fêtes de familles, séances de cinéma, Tai Chi, Qi Gong, Yoga, Danses, activités sportives des enfants de l'école... se succèdent.
  • L'espace Bernadette Macresy avec la cantine pour les enfants des écoles, la salle Jean-Pierre Maurin et la mezzanine Lhuillier, où les associations se réunissent...

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

"Nul bien sans peine" devise de Nicolas Gaudete, seigneur du fief de Dueil au XVIe siècle, reprise comme devise de la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

"de Curvisna à Gouvernes" par Yves Mosser édité par l'association "le Patrimoine de Gouvernes" en 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]