Vulaines-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vulaines (homonymie).
Vulaines-sur-Seine
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Fontainebleau
Canton Fontainebleau
Intercommunalité Communauté de communes entre Seine et Forêt
Maire
Mandat
Patrick Chadaillat
2014-2020
Code postal 77870
Code commune 77533
Démographie
Gentilé Vulaignots, Vulaignottes
Population
municipale
2 640 hab. (2011)
Densité 597 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 55″ N 2° 46′ 03″ E / 48.4319444444, 2.767548° 25′ 55″ Nord 2° 46′ 03″ Est / 48.4319444444, 2.7675  
Altitude Min. 42 m – Max. 102 m
Superficie 4,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vulaines-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vulaines-sur-Seine

Vulaines-sur-Seine est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Les habitants sont appelés les Vulaignots

Géographie[modifier | modifier le code]

Vulaines Sur Seine se situe à 6 km de Fontainebleau et environ 65 km au sud est de Paris.

Lieux-dits, hameaux et écart[modifier | modifier le code]

  • Vulaines-Haut
  • Vulaines-Bas
  • Valvins (cité comme lieu de baignade sur la Seine lors des séjours de Louis XIV à Fontainebleau, par Alexandre Dumas dans "le Vicomte de Bragelonne".[https://fr.wikisource.org/wiki/Page:Dumas_-_Le_Vicomte_de_Bragelonne,_1876.djvu/343]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Samois-sur-Seine Héricy Féricy Rose des vents
N
O    Vulaines-sur-Seine    E
S
Avon Samoreau Thomery
Champagne-sur-Seine

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par une gare du Transilien, sur la ligne R à l'arrêt Gare de Vulaines-sur-Seine - Samoreau. Véolia Transport assure le réseau bus qui compte 3 lignes (lignes 4,5 et 6) passant par Vulaines et à destination de Fontainebleau-Avon ainsi que de sa gare.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Qualité
Les données antérieures à 1791, ainsi que les mois d'élections (???), ne sont pas encore connus.
1995 Jacques Charbonnier
1984 François Fontaine
1977 Guy Cresson (jusqu'à sa mort)
1965 Lucien Dallaine
1959 Louis Thomas
1947 Marcel Lebègue
1944 Octave Thibaut
1942 Xavier Guillory
1935 Arsène Barbé
1919 Henri Bernard
1912 Adolphe Bénard
1904 Théophiles Lhardy
1881 Alexandre Riché
1878 Comte Ernest d'Erceville
1876 Ambroise Renaud
1865 Alexandre Duchesne
1852 Comte Ernest d'Erceville
1838 François Claude Delaplace
1825 François Loraux
1821 Jean-Pierre Bênard
1813 Claude Grillon
1809 François Menage
1805 Jean-Baptiste Machelard
1802 Antoine Chevrier (jusqu'à sa mort)
1798 Alexandre Lhardy
1796 François Menage (jusqu'à sa mort)
1793 Antoine Chevrier
1792 Alexandre Lhardy
1791 Jean Delaplace (jusqu'à sa mort)

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 640 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
154 154 158 175 210 238 241 243 242
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
256 255 279 284 292 293 301 333 359
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
345 337 361 424 398 455 473 510 683
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
852 903 1 107 1 685 2 047 2 065 2 429 2 640 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Festivités et évènements[modifier | modifier le code]

  • Concours de piano organisé tous les ans.

Quelques divertissements ont lieu à la salle G.Cresson tous les ans.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Musée départemental Stéphane Mallarmé, ancien lieu du villégiature du poète.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Guillory: Vulaines – Samoreau – Héricy, éditions Amatteis, Le Mée-sur-Seine 1993. (ISBN 2-86849-127-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011