Collégien (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Collégien
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Arrondissement de Torcy
Canton Canton de Torcy
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire
Maire
Mandat
Marc Pinoteau
2014-2020
Code postal 77090
Code commune 77121
Démographie
Gentilé Collégeois
Population
municipale
3 150 hab. (2012)
Densité 738 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 16″ N 2° 40′ 27″ E / 48.8378, 2.674248° 50′ 16″ Nord 2° 40′ 27″ Est / 48.8378, 2.6742  
Altitude Min. 82 m – Max. 116 m
Superficie 4,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Collégien

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Collégien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Collégien

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Collégien
Liens
Site web mairie-de-collegien.fr

Collégien est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Collégeois .

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située à 2 km au sud-est de Torcy.

Communes limitrophes de Collégien
Torcy Bussy-Saint-Martin
Collégien Bussy-Saint-Georges
Croissy-Beaubourg Ferrières-en-Brie
Pontcarré

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le sud-est de la commune s’ouvre sur l’espace naturel du ru de la Brosse.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est au centre d’un réseau d’infrastructures : A4 au sud, A104 à l’ouest et le RER A au nord.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Collégien fait partie du secteur III de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée et est membre de la Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1874   Profit    
1876   Adolphe Cailliot    
1884   Léon Lenoir    
1904   Léon Cart    
mai 1945 mars 1971 Albert George    
mars 1971 mars 1983 Michel Piperel    
mars 1983 juin 1995 Lucien Zmuda    
juin 1995 avril 2014 Michel Chartier PS  
avril 2014 en cours Marc Pinoteau [1] PS  

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 3 150 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
139 148 140 138 146 133 162 149 137
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
154 160 159 165 179 159 168 141 162
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
162 153 174 157 153 139 146 126 176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
215 264 281 818 2 331 2 983 3 165 3 191 3 145
2012 - - - - - - - -
3 150 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Événements[modifier | modifier le code]

  • Brocante annuelle : Collégien dans la rue (fin septembre) ;
  • Nombreuses manifestations culturelles (pièces de théâtre, concerts....).

Économie[modifier | modifier le code]

  • Le centre commercial (Bay 2) Carrefour est situé vers l'ouest de Collégien, au-delà de la Francilienne.
  • Au sud de l'agglomération se trouve la ZAC des Portes de la Forêt.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel

Le site de la vallée de la Brosse est classé, afin de protéger les abords du château de Guermantes mais ce classement ne concerne pas la commune de Collégien. Cependant, une partie de cette vallée, sur laquelle est situé Collégien, forme un site inscrit à l’inventaire des monuments naturels et des sites en raison de son caractère historique et pittoresque. De nombreux boisements et bosquets sont disséminés sur la commune, ils assurent un équilibre écologique et animent le paysage de par la diversité de leur importance, de leur forme et des essences qui les constituent.

Patrimoine bâti
L'église Saint-Rémi
Cette ferme fortifiée s'étend à la fois sur les communes de Collégien et de Croissy-Beaubourg.
Elle a la particularité d’être entourée de fossés, déjà mentionnées au XIVe siècle.
Maison seigneuriale au XVIIe siècle, Fouché en fait l'acquisition et transforme le château en ferme. L’édifice sera plus tard acquis par James de Rothschild.
L’édifice est inscrit au titre des monuments historiques[4].
  • La ferme de Collégien
Cette ferme, aujourd’hui réhabilitée pour accueillir la mairie et des équipements, ainsi que certaines maisons rurales du centre ville font partie du patrimoine bâti possédant un réel intérêt architectural.
Elle a été entièrement rebâtie au XVIe siècle et restaurée à la fin du XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Fouché (1759-1820), homme politique français fut propriétaire de Lamirault.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en 03/2015).
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  4. « Ferme de Lamirault », base Mérimée, ministère français de la Culture