Citry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Citry
La mairie
La mairie
Blason de Citry
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Meaux
Canton La Ferté-sous-Jouarre
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Fertois
Maire
Mandat
Thierry Fleischman
20082014
Code postal 77730
Code commune 77117
Démographie
Gentilé Citryats
Population
municipale
808 hab. (2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 07″ N 3° 14′ 19″ E / 48.9686112, 3.2387352 ()48° 58′ 07″ Nord 3° 14′ 19″ Est / 48.9686112, 3.2387352 ()  
Altitude Min. 54 m – Max. 191 m
Superficie 5,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Citry

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Citry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Citry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Citry
Liens
Site web citry.fr

Citry est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Citryats.

Géographie[modifier | modifier le code]

À la bordure du département de l'Aisne, la commune est située le long de la la Marne rive gauche face à Crouttes-sur-Marne (Aisne) sur l'autre rive.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Citry
Nanteuil-sur-Marne Crouttes-sur-Marne (Aisne)
Saâcy-sur-Marne Citry Charly-sur-Marne (Aisne)
Bussières Pavant (Aisne)

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Villaré.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est certain que Citry existait vraisemblablement dans un passé très lointain puisqu’il a été trouvé un racloir en silex vers les plâtrières de Pisseloup (hameau de Citry pour partie). Un peu en aval de ce hameau existait un gué pavé, aboutissement de la voie romaine. Citry était écrit Sitri. À cette époque, le village était complètement isolé au pied d’une falaise[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 en cours Thierry Fleischman[2]   Inspecteur académique

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 808 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
667 756 726 715 744 737 752 794 766
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
735 711 735 663 676 695 680 668 674
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
621 586 603 579 612 575 517 475 502
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
452 428 422 459 640 682 746 808 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.
  • La commune est comprise dans la zone d'appellation contrôlée "champagne".
  • Il existe d'anciennes mines de gypse exploitées jusqu'au XIXe siècle.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Portail de l'église Saint-Ponce

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, devise et logotype[modifier | modifier le code]

Blason de Citry Blason De gueules aux deux pals d’or, au chef d’argent chargé d’une masse de carrière de sable accostée de deux doloires affrontées de gueules.
Ornements extérieurs 
Timbre : couronne murale
Support : rameaux de vigne et de pêcher garnis de fruits.
Détails Conçu par Jean-Claude Molinier. Le chef rend hommage aux seigneurs de Renty.
Adopté le

Composé par Monsieur Jean-Claude Molinier, le blason a été adopté le .

  • Le « gueules », ou rouge, est la couleur traditionnelle de la Brie à laquelle appartient Citry.
  • Les deux pals représentent les deux cours d'eau du village que sont la Marne et l'Aqueduc de la Dhuys[5].
  • La couleur jaune exprime à la fois le nom du village qui vient d'un dénommé Citrius (jaune comme le citron, donc blond) et la culture céréalière, notamment le blé. *Le chef blanc avec les deux doloires rouges reprend une partie de blason du seigneur de Renty qui possédait Citry. Son blason exact était d'argent à trois doloires de gueules celles du chef affrontées.
  • La masse de carrier symbolise les plâtrières de la commune[5].

Les ornements représentent des pampres ou vigne pour honorer la viticulture du village sous le label de Champagne et du pêcher pour rappeler cette autre culture importante du village actuellement quasiment disparue. La couronne de tours est le symbole échu aux communes[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La commune de CITRY », sur Citry, site officiel (consulté le 23 septembre 2012)
  2. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en 03/2014).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. a, b et c « Blason », sur Citry, site officiel (consulté le 23 septembre 2012)