Nonville (Seine-et-Marne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nonville.
Nonville
La mairie-école.
La mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Fontainbleau
(Fontainebleau)
Canton canton de Nemours
Intercommunalité Communauté de communes Moret Seine et Loing
Maire
Mandat
Gérard Balland
2014-2020
Code postal 77140
Code commune 77340
Démographie
Gentilé Nonvillois
Population
municipale
613 hab. (2011)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 55″ N 2° 47′ 39″ E / 48.2819, 2.794148° 16′ 55″ Nord 2° 47′ 39″ Est / 48.2819, 2.7941  
Altitude Min. 57 m – Max. 100 m
Superficie 11,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Nonville

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Nonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nonville
Liens
Site web mairie-nonville77.fr

Nonville est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Nonvillois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Nonville
Montcourt-Fromonville La Genevraye Villemer
Darvault Nonville
Treuzy-Levelay

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Le Landy, Chauville

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Rivière le Lunain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 13 juin 2012, le conseil municipal de NONVILLE a pris une délibération refusant à l'unanimité toute recherche pétrolière sur le territoire de la commune. La société pétrolière américaine TOREADOR avait en effet déposé un dossier auprès de la préfecture de Seine et Marne pour obtenir un permis d'exploration de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux sur le territoire de la commune, et le contexte amenait à y voir une recherche de gaz de schiste[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
18 mars 2001 9 mars 2008 Jean-Claude Pavie    
9 mars 2008 en cours Gérard Balland [2]   Retraité

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 613 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
224 232 231 235 298 362 352 352 371
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
337 349 353 333 293 297 302 300 300
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
319 302 340 280 280 278 220 234 263
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
271 265 318 375 508 558 611 617 613
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Dix artisans et commerçants - Entreprise la plus importante : Fami-Parc.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Michel de Nonville.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Michel, XIIe siècle-XVIIe siècle.

La voûte de la nef est en berceau et remonte au XIIe siècle siècle. Le clocher carré à quatre pans est refait au XVIIe siècle siècle, vers 1670. Saint Michel, chef de la milice céleste, est une dédicace très rare dans la région. Le retable saint Loup est du XVIIIe siècle, XIXe siècle siècle. Saint Loup guérissant les fièvres des enfants, et protège du loup.

En 1790 cure de l'archidiaconé de Gâtinais, doyenné de Milly. Le village est situé dans une vallée, sur la rive gauche du Lunain, où tourne un moulin. L'ancien château seigneurial est un édifice du XVIe siècle siècle, qui existe encore aujourd'hui. En 1738, il y avait au château de La Nozée, une chapelle dédiée à saint Loup. Cette terre appartenait à M. Lalouette. En 1766, elle était possédée par M. Henri-Jean-Baptiste Boulet de Montery, écuyer, conseillé du roi, trésorier, receveur-général et payeurs des rentes.Les deux hameaux de Landy et de Chauville, séparés entre eux par la petite rivière du Lunain, et éloigné de Nonvile d'un quart de lieue, au nord, forment la moitié de la commune. Les autres hameaux ne sont composés que de deux ou trois maisons au plus. En 1835, on a ouvert sur ce territoire une carrière de pierres blanches, très compactes, dont on extrait des blocs considérables. Lorsque cette pierre est polie, sa teinte jaune, mêlée de veines claires, lui donne de la ressemblance avec certains marbres Isabelles. Il est propre à être employé dans les monuments, ou même dans les objets de luxe[5].

  • Le Château de Nonville, XVIIIe siècle.
  • La vallée du Lunain
  • Fami P.A.R.C (parc d'attractions et naturel pour toute la famille). Le parc est actuellement fermé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • William Davisson (1593-1669), médecin, botaniste et chimiste d'origine écossaise, seigneur de Nonville et propriétaire du château.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gaz et huile de schiste...à NONVILLE !, sur le site de la municipalité de Nonville.
  2. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en 03/2014).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. Archives départementales de l'Yonne.