Lesches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lesches
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Torcy
(Torcy)
Canton Thorigny-sur-Marne
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Marne et Gondoire
Maire
Mandat
Jean-Marie Jacquemin
2014-2020
Code postal 77450
Code commune 77248
Démographie
Gentilé Leschois
Population
municipale
701 hab. (2011)
Densité 174 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 27″ N 2° 46′ 42″ E / 48.9075724, 2.7782053 ()48° 54′ 27″ Nord 2° 46′ 42″ Est / 48.9075724, 2.7782053 ()  
Altitude Max. 46 m
Superficie 4,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lesches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lesches

Lesches (prononcé [lɛʃ ]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Leschois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Jablines, Esbly, Coupvray, Chalifert, Trilbardou

Histoire[modifier | modifier le code]

Mentionné au XIIe siècle sous le nom de « De Leschis », le village tire son nom de la laiche plante des marais qui couvrent une partie de ses environs.

Une sépulture collective du néolithique est découverte en 1897 attestant une première occupation du territoire à cette époque.

Lesches est surtout connu pour ses marais, situés dans une boucle de la marne et répartis sur les communes de Jablines, Precy, Charmentray, Lesches et Trilbardou. Au XIIe siècle ils appartiennent à l'abbaye Saint-Pierre de Lagny. Plusieurs travaux d'assèchement et de défrichement sont entrepris dans les siècles suivants jusqu'à la Révolution, époque à laquelle il n'en reste plus que la moitié. Ces marais constituent une réserve zoologique et botanique importante qu'il convient de protéger.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1996 2001 Georges Bussignies    
mars 2001 2008 Jacques Fielder-Violet    
mars 2008 en cours Jean-Marie Jacquememin    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 701 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
184 221 225 212 187 180 184 188 183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
166 163 154 162 132 142 141 145 122
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
152 163 151 163 140 138 160 149 268
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
315 332 331 386 572 534 649 664 701
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame La cure est détachée de celle de Jablines en 1664 et l'église est construite peu après. Elle est à la collation de l'évêque de Meaux. Des travaux de restauration sont entrepris en 1876 puis en 1900 à l'initiative de la baronne de Valfresne qui est propriétaire du château, elle fait don des vitraux. À partir de 1983, Nicole Michigan entreprend de peindre l'ensemble de la voûte de l'église c'est "la sixtine" de Lesches. Elle réalise une fresque de 253 scènes inspirées de la Bible pour lesquelles elle fait poser des habitants du village.

L'église abrite une statue de vierge à l'enfant de 1370 et un maître-autel et retable en bois peint et doré et huile sur toile datant du XVIIIe et XIXe siècle.

Château de Lesches[modifier | modifier le code]

Le bâtiment principal semble dater du XVIIIe siècle, avec un décor de stuc en façade et des lucarnes en volute. L'initiale E présente sur la grille rappelle probablement Esmangart des Bordes, acquéreur du domaine de Lesches en 1785.

Château de Montigny[modifier | modifier le code]

Un prieuré sous le titre de Saint-Germain de Paris et à la collation de l'abbé de Rebais est attesté au hameau de Montigny sans que la date de sa création soit connue. L'édifice actuel date du XIXe siècle et sert d'annexe du centre hospitalier de Lagny.

Lavoir et fontaine[modifier | modifier le code]

D'abord simple bassin, le lavoir est entouré et couvert à la fin du XIXe siècle et pavé en 1911. Il est alimenté par un puits. L'eau puisée dans la nappe du Soissonnais alimente également la fontaine sulfureuse. D'une température constante de 14 °C, elle est légèrement sulfuro-ferrugineuse. Aujourd'hui la fontaine est alimenté par l'eau de la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011