Lumigny-Nesles-Ormeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lumigny-Nesles-Ormeaux
L'église Saint-Pierre à Lumigny.
L'église Saint-Pierre à Lumigny.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Rozay-en-Brie
Intercommunalité Communauté de communes les Sources de l'Yerres
Maire
Mandat
Annie Jean
2014-2020
Code postal 77540
Code commune 77264
Démographie
Gentilé Luminiciens-Neslois
Population
municipale
1 519 hab. (2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 15″ N 2° 57′ 10″ E / 48.7375, 2.952848° 44′ 15″ Nord 2° 57′ 10″ Est / 48.7375, 2.9528  
Altitude Min. 82 m – Max. 158 m
Superficie 36,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lumigny-Nesles-Ormeaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lumigny-Nesles-Ormeaux
Liens
Site web www.lumigny-nesles-ormeaux.csime.eu

Lumigny-Nesles-Ormeaux est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Luminiciens (Lumigny) Neslois (Nesles).

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située à l'est de la capitale à une distance d'une cinquantaine de kilomètres. On y accède soit par l'autoroute A4 puis la RD 231 direction Provins, soit par la Nationale 4. Elle est la plus étendue du canton de Rozay-en-Brie. La majorité du territoire est occupée par des terres agricoles. Une partie est boisée (sud de la forêt de Crécy, bois de Lumigny). Les coordonnées longitude, latitude, altitudes sont celles de Lumigny (butte de Lumigny 158 m).

L'Yerres prend sa source à quelques kilomètres au nord de l'étang de Guerlande situé à l'orée de la forêt de Crécy. Son premier cours est le ru des Tournelles qui reçoit des petits rus. Elle ne prend son nom d'Yerres qu'à partir de sa sortie de l'étang de Guerlande. Après avoir traversé les communes avoisinantes de Pézarches et Touquin elle pénètre dans la commune de Lumigny-Nesles-Ormeaux et forme la limite avec la commune voisine de Voinsles.

Trois circuits pédestres de longueurs différentes permettent de visiter l'une ou l'autre des trois communes associées.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Champlet, Rigny, La Fortelle, Le Mée, La Bectarderie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Crèvecœur-en-Brie, Hautefeuille, Pézarches, Touquin, Voinsles, Rozay-en-Brie, Bernay-Vilbert, Fontenay-Trésigny et Marles-en-Brie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nesles est cité au début du IXe siècle (Naslei), comme appartenant au patrimoine d'une certaine Gisle (Gisla). Elle en fit don à l'abbaye de Gembloux que venait de fonder son petit-fils Saint Guibert, donation entérinée en 946 par une charte d'Otton Ier du Saint-Empire[1].

La commune de Lumigny-Nesles-Ormeaux résulte de l'association, le 1er janvier 1973, des trois anciennes communes de Lumigny, Nesles-la-Gilberde et Ormeaux. Lumigny est le chef-lieu et Nesles et Ormeaux possèdent chacune une mairie annexe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014   Annie Jean Divers gauche  
août 2008 mars 2014 Pascale Levaillant Divers droite  
mars 2008 juillet 2008 Guy François Divers gauche  
mars 2001 mars 2008 Thierry Fournier    
1999 2001 Thierry Fournier    
1996 1999 Philippe Levaux    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 519 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
407 397 386 468 438 454 513 518 530
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
513 547 502 488 447 423 400 402 400
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
448 395 346 284 264 253 240 247 251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
285 280 739 942 1 178 1 319 1 494 1 519 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Lumigny.

À l'intérieur de l'église Saint-Pierre (1882-1884) on peut admirer une statue en pierre représentant une Vierge à l'enfant (XIVe siècle. M.H, une huile sur toile (Sainte Claire.M.H 1957) et dix grands vitraux historiés en l'honneur de la famille de Mun.

  • Nesles-la-Gilberde

L'église Notre-Dame de l'Assomption (après le XIIe siècle et modifiée à plusieurs reprises) est située à l'extrémité du village à l'orée des champs. Sous le porche d'entrée se trouve une porte en bois peint et à l'intérieur de l'église un portail roman du XIIe siècle. La cloche date de 1624. Une pierre sculptée représentant le gril du martyre de Saint Laurent est intégrée dans le portail de la ferme située à gauche de l'église, vestige de l'ancien prieuré bénédictin auprès duquel était construite l'église.

  • Ormeaux

L'église Saint-Pierre (après le XIIIe siècle) plusieurs fois remaniée, ne serait que le bas-côté de l'édifice d'origine. Plusieurs statues sont visibles à l'intérieur : une Vierge à l'enfant (XVe siècle. Bois et plâtre polychrome), un Saint Pierre (XVe ou XVIe siècle. Pierre polychrome) et un Saint Maclou (XVe siècle. Bois et plâtre polychrome). On accède au clocher par un escalier extérieur couvert. La cloche date de 1765.

Économie[modifier | modifier le code]

  • [néant]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Maison Commune

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • le 5 février 2010[6] un tribunal de Portsmouth a condamné à de la prison ferme une conseillère municipale de Lumigny-Nesles-Ormeaux et son fils pour passage illégal d'immigrants, après la découverte de 16 ressortissants vietnamiens dans leur véhicule à leur arrivée dans la ville.

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • [néant]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]