Nangis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nangis
Château-Mairie de Nangis
Château-Mairie de Nangis
Blason de Nangis
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Provins
Canton Nangis (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes de la Brie Nangissienne
Maire
Mandat
Michel Billout
2014-2020
Code postal 77370
Code commune 77327
Démographie
Gentilé Nangissiens
Population
municipale
8 165 hab. (2011)
Densité 338 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 20″ N 3° 00′ 55″ E / 48.555556, 3.015278 ()48° 33′ 20″ Nord 3° 00′ 55″ Est / 48.555556, 3.015278 ()  
Altitude Min. 103 m – Max. 140 m
Superficie 24,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Nangis

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Nangis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nangis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nangis
Liens
Site web ville-nangis.fr

Nangis est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Nangissien(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au centre de la Brie et de la Seine-et-Marne, entre Melun et Provins. Nangis est à 60 km au sud-est de Paris.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Nangis
Grandpuits-Bailly-Carrois La Croix-en-Brie
Fontenailles Nangis Rampillon
La Chapelle-Rablais Fontains

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Ru d'Ancoeur, ru d'Yvron, ru des Effervettes, ru de Courtenain.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • TransilienLigne P du Transilien Gare de Nangis Direction Paris Est (45 min) et Provins par Longueville.
  • Seine et Marne express Provins-Nangis-Melun
  • Diverses lignes de bus scolaires (vers Guignes, Mormant, Jouy-le-Châtel, Donnemarie Dontilly, Bray-sur-Seine, Marne-la-Vallée-Chessy RER, Bréau…)[1]
  • Réseau de Bus urbain (nangibus)

Histoire[modifier | modifier le code]

Nangis est cité en 1157 dans une bulle du pape Adrien IV sous le nom de Nangiacus. Érigée en ville en 1544 par François Ier.
Les Russes y furent battus le 17 février 1814 par François Étienne Kellermann et Jean-Baptiste Girard.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 septembre 2002 Claude Pasquier PCF  
septembre 2002 mars 2008 Michel Billout PCF Sénateur de Seine-et-Marne depuis 2004
mars 2008 décembre 2012 Philippe Delannoy [2],[3] DVD  
décembre 2012 en cours Michel Billout [4] PCF Sénateur de Seine-et-Marne depuis 2004

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 8 165 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 840 1 999 1 735 1 821 1 963 2 015 2 141 2 185 2 257
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 242 2 421 2 542 2 427 2 578 2 601 2 760 2 885 3 027
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 179 3 180 3 212 3 164 3 065 3 120 3 029 3 169 3 170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
3 761 5 359 6 589 6 869 7 013 7 479 7 557 7 560 8 165
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Il existe, à Nangis, plusieurs écoles primaires et maternelles, le collège René Barthélemy, le lycée Henri Becquerel, ainsi qu'un CFA.

Culture[modifier | modifier le code]

Médiathèque municipale, située cour Émile-Zola. À la disposition des habitants de la commune, répartis sur deux niveaux 32000 livres ; 4000 bandes dessinées ; 4000 CD musicaux ; 900 films DVD ; 230 cédéroms ; 80 titres de magazines ; accès internet

Sports[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs clubs d'équitation, ainsi qu'une piscine, un golf, un terrain de tir à l'arc et plusieurs randonnées possibles.

Les installations sportives comprennent un stade, quatre courts de tennis, un gymnase, une halle de sport ainsi que plusieurs salles spécialisées (dojo, salle de danse, salle de tennis de table).

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Commerces, artisans, industries agro-alimentaires.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Nangis

Les armes de Nangis se blasonnent ainsi :

D'azur à six besants d'argent ordonnées 3, 2 et 1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]