Lieu-dit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panneau annonçant un lieu-dit (en France)
Le lieu-dit Ronjou à Saint-Baldoph (Savoie).

Un lieu-dit (ou lieudit) est un endroit de faible étendue auquel est associé un appellatif toponymique auquel est adjoint ou non un anthroponyme, ou encore un nom de personne pris absolument, ou un nom de personne doté d'un suffixe. On fait souvent l'amalgame entre hameau (encore appelé écart) et lieu-dit. La différence tient au fait que, contrairement au hameau, un lieu-dit n'est pas forcément un lieu habité. Effectivement, le lieu-dit peut être un champ ou encore un bois.

Caractères généraux[modifier | modifier le code]

De nombreux lieux-dits sont aussi anciens et ont la même structure que les noms des anciennes paroisses ou des communes environnantes, par exemple noms en -ville ou en -y (< -i-acum). On peut dire que, dans certains cas, un lieu-dit est un toponyme qui n'a pas réussi. Dans d'autres cas, le lieu-dit est un néologisme toponymique, c'est-à-dire qu'il présente une structure nouvelle pour la région, inusitée par le passé. Un lieu-dit peut témoigner de la progression du français standard dans l'espace national (l'hexagone) et les territoires qui en dépendent.

Appellatifs géographiques ou topographiques[modifier | modifier le code]

Appellatifs liés à une activité humaine ou à la propriété[modifier | modifier le code]

  • les Hautes Granges ;
  • les Closeries ;
  • la Vénerie.

Appellatifs (topographiques, floraux ou type d'habitat) et noms de personnes[modifier | modifier le code]

  • Chez-Billard-Haut (Charente), Chez Gruel (Charente-Maritime, Saint-Martial-de-Mirambeau), Chez-Maurice (Haute-Savoie), de chez « maison » (du latin casa) + nom de personne ;
  • la Girardière du nom de famille Girard + suffixe -ière (à partir du Moyen Âge), les Grandes Châtelaines
  • Kertanguy (Basse-Bretagne), du breton ker « maison, village » + Tanguy nom de personne ;
  • Saint-Aubin-des-Chaumes, Saint-Brisson, etc. (formations médiévales en Saint-, généralement d'anciennes paroisses) ;
  • la Ville Hamon, la Ville Juhel, etc. (formations toponymiques médiévales où ville a encore son sens de « groupe d'habitations »);
  • le Parc des Princes de Boulogne-Billancourt
  • Bois Joly (Ile-d'Aix) ;
  • Moncourt, nom d'une ancienne paroisse, toponyme médiéval en -court, précédé d'un nom de personne germanique.

Appellations à caractère anecdotique, historique ou mythique[modifier | modifier le code]

Œnologie[modifier | modifier le code]

Ce terme est aussi utilisé en œnologie pour qualifier de façon plus précise une dénomination au sein d'une appellation d'origine contrôlée. Dans le vignoble de Bourgogne, on utilise le terme de climat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]