Sami Frey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frey.

Sami Frey

Description de cette image, également commentée ci-après

Brigitte Bardot et Sami Frey à Saint-Tropez en 1963.

Naissance (76 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession acteur

Sami Frey, de son vrai nom Sami Frei, est un acteur français, né le à Paris, en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1937, Sami Frey est le fils de parents juifs polonais immigrés en France ; ceux-ci meurent en déportation dans un camp nazi durant la Seconde Guerre mondiale. D'après Brigitte Bardot, à qui il en fait la confidence[1], il ne doit sa survie qu'au fait que ceux-ci l'ont caché dans un panier à linge de la maison avant d'être emmenés. En réalité, il doit sa survie à sa grand-mère Chaya Wolf qui l'a protégé lors de l'arrestation de sa mère. Elle-même sera déportée. Sami quitta Paris avec son grand-père Chraïm et après plusieurs pérégrinations ils arrivèrent à Rodez fin 1943 où se trouvaient son oncle Marcel Gassouk et sa tante Françoise Wolf et il ne les quittera plus jusqu'à sa majorité.

Élève de René Simon, il obtient dès 1960 un rôle clé dans La Vérité, film très attendu d'Henri-Georges Clouzot, avec comme partenaire Brigitte Bardot. À la suite de ce film, il va vivre un amour passionné avec sa partenaire qui était mariée à l'époque avec Jacques Charrier.

En 1966-1968, il participe à de nombreux spectacles mis en scène au Théâtre Antoine par Claude Régy et contribue à la révélation en France du théâtre anglais contemporain, Harold Pinter en tête.

Au cinéma, il est choisi par des auteurs tels que Franju (Thérèse Desqueyroux, 1962), Michel Deville (L'Appartement des filles, 1963), Godard (Bande à part, 1964), Pollet (Une balle au cœur, 1965), Klein (Qui êtes-vous, Polly Maggoo ?, 1966), Rappeneau (Les Mariés de l'an II, 1970), Charles Belmont (L'Écume des Jours,1968, Rak, 1972), Sautet, qui lui confie l'un des trois rôles principaux de César et Rosalie (1972) aux côtés d'Yves Montand et Romy Schneider, Adam (M comme Mathieu, 1973), Duras (Jaune le soleil, id.), Serreau (Pourquoi pas !, 1977), Miller (Mortelle Randonnée, 1983), Doillon (La Vie de famille, 1985), Rouffio (L'État de grâce, 1986), Drach (Sauve-toi, Lola, id.), Sanders-Brahms (Laputa, 1987), Delvaux (L’Œuvre au noir, 1988), von Trotta (L'Africana, 1990).

En 1974, Sami Frey réalise le Making of de Jeanne Dielman, 23, quai du commerce, 1080 Bruxelles, sur le film de Chantal Akerman, France-Belgique, 60 min, en noir et blanc.

Il fut le compagnon de la comédienne Delphine Seyrig.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Initiales B.B., Brigitte Bardot, Grasset
  2. Le Catalogue des affiches de théâtre de l'Association de la Régie Théâtrale

Liens externes[modifier | modifier le code]