Pascale Audret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pascale Audret

Nom de naissance Pascale Aiguionne Louise Jacqueline Marie Auffray
Naissance 12 octobre 1935
Neuilly-sur-Seine
(Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau : France Française
Décès 17 juillet 2000 (à 64 ans)
Lieu-dit "Bellevue" Cressensac (Lot)
Profession Actrice
Films notables L'Eau vive
Le Dialogue des Carmélites
La Fayette
Mort, où est ta victoire ?

Pascale Audret, de son vrai nom Pascale Aiguionne Louise Jacqueline Marie Auffray (née le 12 octobre 1935 à Neuilly-sur-Seine et morte dans un accident de la route le 17 juillet 2000 à Cressensac (Lot), est une actrice et chanteuse française.

Sœur du chanteur Hugues Aufray et du physicien Jean-Paul Aufray, elle est la mère de l'actrice Julie Dreyfus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts dans la danse classique qui l'amènent à partager la distribution d'une opérette de Francis Lopez (À la Jamaïque), elle se produit aux Trois baudets, le célèbre cabaret de Jacques Canetti. Elle débute au cinéma aux côtés de Jean Richard et Jean-Marc Thibault, dans Les deux font la paire d'André Berthomieu.

En 1957, elle triomphe au théâtre dans la première adaptation française du Journal d'Anne Frank et s'impose au cinéma dans L'Eau vive de François Villiers en 1958. Sa rencontre avec Roger Coggio la conduit ensuite au Théâtre des Mathurins pour Le Journal d'un fou de Nicolas Gogol. Puis c'est Patate de Marcel Achard, Six personnages en quête d'auteur de Luigi Pirandello, etc.

[réf. nécessaire]

Au début des années 1980, elle se tourne davantage vers la télévision : Les Dossiers de l'agence O, Les Justes, Les Cinq Dernières Minutes, Splendeurs et misères des courtisanes, Cinq-Mars, L'Impossible Monsieur Papa

En juillet 2000, alors qu'elle est passagère de la voiture conduite par son ami comédien Rémy Kirch, leur véhicule est percuté par un camion au carrefour d'une route du Lot. Elle décède dans cet accident ainsi que le conducteur qui est tué sur le coup. Elle est inhumée à Orgnac-l'Aven (Ardèche)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1958 : Le Journal d'Anne Frank (1ère et 2ème partie) (33 T, textes lus)
  • 1968 : Dis-moi qui jadis ; Sous la véranda / Lisandre (avec Hugues Aufray) ; La légende de Saint-Nicolas (45 T EP)
  • 1969 : La môme Anita ; Affole-toi Marie / Je m'aime ; Cesse de... (45 T EP)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus 694 portraits, 2147 noms, Mormoiron, Y. Foucart,‎ 2007, 1185 p. (ISBN 9782953113907)

Lien externe[modifier | modifier le code]