Franz Werfel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz Werfel

Description de cette image, également commentée ci-après

Franz Werfel en 1940

Activités Poète, romancier et dramaturge
Naissance
Prague, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès (à 54 ans)
Beverly Hills, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Allemand

Œuvres principales

Franz Werfel est un poète, romancier et dramaturge autrichien, né le à Prague et mort le à Beverly Hills en Californie.

Werfel est un des protagonistes du courant expressionniste de l'entre-guerre. Ses principaux thèmes sont la musique, l'histoire et la foi catholique bien qu'il ne se soit jamais converti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franz Werfel est issu de la bourgeoisie juive-allemande de Prague. Par sa gouvernante et par sa scolarité dans un établissement privé, son enfance est imprégnée de la foi catholique. Lycéen, il se lie d'amitié avec Max Brod et Franz Kafka et publie ses premières poésies. En 1909, il obtient le baccalauréat au lycée Deutsches Gymnasium à Prague. Après le service militaire 1911-12, Werfel travaille pour la maison d'édition Kurt-Wolff-Verlag à Leipzig. De 1915-17 il est soldat dans l'armée autrichienne.

Il est un des rares auteurs de son temps à avoir dénoncé le génocide arménien.

À partir de 1919, Franz Werfel vit avec Alma Mahler-Gropius, fille du peintre Emil Jakob Schindler, veuve du compositeur Gustav Mahler et épouse de l'architecte Walter Gropius dont elle divorce en 1920. Musicienne et grande dame du monde intellectuel viennois, Alma aura une grande influence sur Franz Werfel ; ils se marient en 1929.

En 1938, le couple fuit devant les troupes allemandes et se réfugie en France, à Sanary-sur-Mer. En 1940, ils sont à Lourdes où Werfel s'intéresse à Bernadette Soubirous, sainte catholique très populaire, et à ses visions de la Vierge dans une grotte près de Lourdes. Il fait le vœu d'écrire un livre sur Bernadette s'il était sauvé. Après la traversée des Pyrénées avec Heinrich Mann, le frère de Thomas Mann, et Golo Mann, le fils de Thomas Mann, le couple se trouve au Portugal d'où ils émigrent aux États-Unis.

En 1941, Werfel est naturalisé américain. Il meurt en 1945 d'une attaque cardiaque, à l'âge de 54 ans.

Œuvre (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Le passé ressuscité (Die Geschichte einer Jugendschuld, 1928), roman
  • Barbara ou la piété (Barbara oder die Frömmigkeit, 1929), roman
  • Les Pascarella (Die Geschwister von Neapel, 1931) roman
  • Les Quarante Jours du Musa Dagh (Die vierzig Tage des Musa Dagh, 1933), roman en 2 volumes
  • Le ciel dilapidé (Der veruntreute Himmel, 1939), roman
  • Le Chant de Bernadette (Das Lied von Bernadette, 1941), roman
  • Une écriture bleu pâle (Eine blaßblaue Frauenschrift, 1941), roman
  • L'étoile de ceux qui ne sont pas nés (Das Stern der Ungeborenen, 1945), roman
  • 1911 Der Weltfreund (poésies)
  • 1913 Wir sind (poésies)
  • 1917 Gesänge aus den drei Reichen (poésies)
  • 1919 Der Gerichtstag (poésies)
  • 1923 Beschwörungen (poésies)
  • L'Ami du monde, traduit par Charles Baudouin, Paris, Stock, 1924.
  • 1928 Neue Gedichte (poésies)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :