Sonia Wieder-Atherton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atherton.
Sonia Wieder-Atherton en mini-concert en février 2009.

Sonia Wieder-Atherton est une violoncelliste française née en 1961 à San Francisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans les classes de violoncelle de Maurice Gendron et de musique de chambre de Jean Hubeau, elle étudie avec Mstislav Rostropovitch, puis deux ans au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Natalia Chakhovskaïa (en).

En 1986, elle est lauréate du concours de violoncelle Rostropovitch.

Dès lors, elle joue en soliste avec l’Orchestre de Paris, l'Orchestre national de France, l'Orchestre national de Belgique, l'Orchestre philharmonique de Liège, l'Orchestre philharmonique d'Israël, l'Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, l'Orchestre de chambre de Lausanne, l'Orchestre philharmonique du Luxembourg. Elle est invitée régulièrement par de grands festivals internationaux.

Des compositeurs lui dédient des œuvres : Henri Dutilleux, Georges Aperghis (Le reste du temps, Profils pour le duo qu'elle forme avec Françoise Rivalland), Pascal Dusapin (entre autres un concerto pour violoncelle, Celo), Betsy Jolas, Ivan Fedele.

En musique de chambre, avec les pianistes Imogen Cooper, Jean-Claude Pennetier, Laurent Cabasso, les violonistes Raphaël Oleg et Silvia Marcovici (en), l’altiste Gérard Caussé, la percussionniste Françoise Rivalland. En 1999, l'Académie des beaux-arts en France lui décerne le Grand Prix Del Duca.

Elle est aussi compositrice et occasionnellement arrangeuse, notamment pour son disque Un divan à New-York. Elle a composé la musique originale du film l'Amour conjugal.

En mai 2011, elle reçoit le prix des Arts de la Fondation Bernheim, qui désigne chaque année trois lauréats dont l'oeuvre a valeur créatrice dans chacun des domaines des arts.

Le 04 octobre 2014, elle participera à l'édition 2014 de Nuit Blanche.

Créations[modifier | modifier le code]

Ces dernières années, Sonia Wieder-Atherton est à l’origine de nombreux projets qu’elle conçoit et met en scène :

- Chants juifs, un cycle pour violoncelle et piano ou elle s’inspire de l’art des hazan.

- Chants d’Est, pour violoncelle et ensemble instrumental, conçu tel un voyage de la Russie à la Mittel Europa.

- Vita, pour violoncelle seul et trois violoncelles, où elle raconte la vie d’Angioletta-Angel à travers deux génies hors de leur temps, Monteverdi et Scelsi.

- Odyssée pour violoncelle et chœur imaginaire, une femme seule avec son violoncelle accompagnée d’une bande-son, se confronte aux éléments. Vent, vagues, chaos, tempêtes...

- Little Girl Blue, from Nina Simone, sa dernière création avec piano et percussions.

Sonia Wieder-Atherton repousse dans cesse les limites de ses explorations et c’est dans cette même recherche qu’elle se tourne avec son violoncelle vers d’autres expressions: s’ajoutent des projets tels que D’Est en musique, spectacle conçu avec les images du film D’Est de Chantal Akerman. Danses Nocturnes, avec Charlotte Rampling, où se rencontrent les œuvres de Benjamin Britten et de Sylvia Plath. Navire Night, de Marguerite Duras, avec Fanny Ardant.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Little Girl Blue, from Nina Simone, Naïve, 2014, avec Bruno Fontaine et Laurent Kraif
  • Vita Monteverdi Scelsi, Naïve, 2011
  • Chants Juifs, Naïve, 2010
  • Chants d'Est sur le sentier recouvert, Naïve, 2009
  • Brahms - Bach, Sony-BMG, 2007
  • En Concerto, Sony-BG, 2006
  • Rachmaninov - après un rêve, avec Imogen Cooper, Sony-BMG, 2002
  • Au commencement Monteverdi, Sony-BMG, 2001
  • Schubert Trios / Arpeggione Sonata, Sony-BMG, 1998
  • L'Ecclesiaste, RCA, 1996
  • Un Divan à New York (B.O.F), RCA, 1996

Participation[modifier | modifier le code]

  • Château de Sable, sur l'album "Beau Repaire" de Jacques Higelin, 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]