Freddy Raphaël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raphaël.

Freddy Raphaël

Description de cette image, également commentée ci-après

Freddy Raphaël en 2013.

Naissance (78 ans)
Colmar, Haut-Rhin
Profession
Autres activités
historien du judaïsme alsacien,
président d’honneur de la Société d’Histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine (SHIAL)
Distinctions

Freddy Raphaël, né le à Colmar en Alsace, est un sociologue français. Il est professeur émérite de sociologie à l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Freddy Raphaël, angliciste de formation[1], est professeur de sociologie à l’Université Marc-Bloch depuis 1967. Il a été pendant quinze ans le doyen de la faculté des Sciences sociales de Strasbourg[2].

Directeur scientifique de la Revue des sciences sociales, il a dirigé le laboratoire de Sociologie de la Culture européenne et la Maison Inter-universitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace.

Il a été administrateur et vice-président de la Communauté israélite de Strasbourg. Il est le président d’honneur de la Société d'Histoire des Israélites d'Alsace et de Lorraine (SHIAL).

Distinction[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Sélection non exhaustive.
Ouvrage collectif
  • Juifs d’Alsace au XXe siècle : ni ghettoïsation - ni assimilation, direction scientifique : Freddy Raphaël, textes de Richard Aboaf, Jean-Camille Bloch, Anny Bloch-Raymond, Jean Daltroff, Claire Descomps, Philippe E. Landau, Didier Francfort, Aude Grégoire, Jacquot Grunewald, Françoise Job, Alain Kahn, Jean-Pierre Lambert, Lucien Lazare, Ehud Loeb, Freddy Raphaël, Michel Rothé, Astrid Ruff, Malou Schneider, Léon Strauss, Barbara Weill et Gilbert Weil. La Nuée Bleue, Strasbourg 2014. (ISBN 978-2-7165-0844-5)
Traduction

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Spécialiste de la langue, la littérature et la civilisation anglaises
  2. Yolande Baldeweck, « Freddy Raphaël, un sociologue profondément humain », L’Alsace, 22 mai 2013.
  3. « Freddy Raphaël », Site du Judaïsme d’Alsace et de Lorraine, 2013.]
  4. Prix Toutain. Académie française.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Herzberg, « Freddy Raphaël », Réalités alsaciennes, 1987, p. 29
  • Collectif, « Hommage à Freddy Raphaël », in Revue des sciences sociales de la France de l’Est, 2003
  • Anny Bloch, « À Freddy Raphaël : l’enfant prodige du judaïsme alsacien », Revue des sciences sociales de la France de l’Est, 2003, p. 8-11
  • Geneviève Herberich-Marx, « Freddy Raphaël : un voyage biographique », Revue des sciences sociales de la France de l’Est, 2003, p. 12-17
  • Léon Strauss, « Freddy Raphaël », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 30, p. 3081
  • Patrick Watier, « Pont et porte : l’itinéraire scientifique de Freddy Raphaël », Revue des sciences sociales de la France de l’Est, 2003, p. 6-7

Liens externes[modifier | modifier le code]