Pasquale Festa Campanile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Festa (homonymie).

Pasquale Festa Campanile

alt=Description de l'image Pasquale Festa Campanile 2.jpg.
Naissance 28 juillet 1927
Melfi (Basilicate)
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Décès 25 février 1986 (à 58 ans)
Rome (Latium)
Italie
Profession Réalisateur, scénariste

Pasquale Festa Campanile (né le 28 juillet 1927 à Melfi, dans la province de Potenza en Basilicate et mort le 25 février 1986 à Rome) est un scénariste, un réalisateur et un écrivain italien de la seconde moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pasquale Festa Campanile naît à Melfi, dans la province de Potenza, le 28 juillet 1927. En 1936, sa famille déménage à Rome, où il commence à travailler comme journaliste et critique littéraire. En 1947, il devient rédacteur de la revue La Fiera Letteraria (it). En 1948, il reçoit le prix littéraire La Caravella et en 1951, le prix Marzotto pour le journalisme. Durant cette période, il se consacre aussi à la radio, puis à la télévision.

Il pénètre le monde de Cinecittà comme scénariste dans Faddija - La legge della vendetta (1949) de Roberto Bianchi Montero (it). Il revient au monde du cinéma en 1955 pour le sujet et le scénario de Les Amoureux de Mauro Bolognini, film qui emporte le Ruban d'argent. En 1956, il collabore à la réalisation de Pauvres mais beaux de Dino Risi.

En 1957, il publie son premier roman, inspiré d'épisodes autobiographiques, L'Impossible Isabelle (La nonna Sabella), qui lui vaut les prix Re degli amici et Corrado Alvaro. Le livre suscite la curiosité dans le milieu du cinéma, au point que Dino Risi en tire un film qui aura même une suite l'année suivante, La nipote Sabella (it), réalisé par Giorgio Bianchi.

Il met momentanément la littérature de côté pour se charger des scénarios que films qui deviendront prestigieux comm Rocco et ses frères et Le Guépard de Luchino Visconti, Le Mauvais Chemin de Mauro Bolognini et La Bataille de Naples de Nanni Loy. À partir de 1963, il passe à la réalisation, tournant avec des résultats variés de nombreux films, couvrant tous les genres du drame à la comédie à l'italienne, de la satire au film en costume.

Il obtient son premier succès comme réalisateur en 1963 avec Un tentativo sentimentale (it), réalisé avec Massimo Franciosa, avec lequel il dirige aussi Le Sexe des anges en 1964. La costanza della ragione (it) en 1965, tiré du roman homonyme de Vasco Pratolini, est le premier film où il apparaît au générique comme seul réalisateur. Il réalise d'autres films comme les comédies à l'italienne L'Amour à cheval (1968), avec Catherine Spaak et Jean-Louis Trintignant et Ma femme est un violon (1971) avec Laura Antonelli et Lando Buzzanca.

En 1973, il réalise Rugantino (it), transposition au cinéma de la comédie musicale (it) de Garinei et Giovanini (it), avec Adriano Celentano comme acteur principal. Adriano Celentano sera également dans d'autres films du réalisateur, comme Qua la mano (it) (1980) et Bingo Bongo (1982).

À partir de 1975, il revient à l'écriture, et publie quelques récits, qu'il adapte parfois lui-même à l'écran. parmi celles-ci, il y a La ragazza di Trieste (it), Le Larron et En 2000, il conviendra de bien faire l'amour. C'est en revanche Giovanni Veronesi qui porte Per amore, solo per amore (it) (Prix Campiello 1984) au grand écran en 1993.

Il réalise en 1976 La Grande Bagarre, avec Bud Spencer et Enzo Cannavale, qui revisite de façon ironique l'épisode historique du défi de Barletta. En 1977, c'est La Proie de l'autostop avec Franco Nero et Corinne Clery, qui tranche avec le reste de sa carrière, puisque c'est un thriller qui a subi de la censure, en particulier hors d'Italie. Il revient à la comédie avec Come perdere una moglie e trovare un'amante (it) en 1978, avec Johnny Dorelli et Barbara Bouchet. En 1979, Il corpo della ragassa (it), avec Lilli Carati et Enrico Maria Salerno obtient un succès discret, bien que certains critiques ont décrié la réalisation et la mise en scène ainsi que le jeu de Lilli Carati.

Dans les années 1980, Pasquale Festa Campanile se penche se le délicat thème de l'homosexualité dans Personne… n'est parfait ! (it) (1981), avec Renato Pozzetto et Ornella Muti, où celle-ci tient le rôle d'un homme qui a autrefois décidé de changer de sexe et Renato Pozzetto le rôle de son compagnon. Un autre film sur le même thème est Più bello di così si muore (it) (1982), avec Enrico Montesano dans le rôle d'un travesti. Il petomane (it) (1983) est une de ses comédie les plus connues, inspirée par la vie de l'artiste Joseph Pujol, connu comme « Le pétomane », interprété dans le film par Ugo Tognazzi.

Le réalisateur meurt à Rome à 58 ans. Il a été marié à la peintre Anna Salvatore (it) et a été lié sentimentalement pendant un certain temps aux actrices Catherine Spaak et Lilli Carati. Il s'est remarié avec Rosalba Mazzamuto qu'il a laissée veuve.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Crédit de traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]