Gérard Mordillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gérard Mordillat

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gérard Mordillat (à droite) et Lucas Fournier au Salon du Livre 2010 à Paris.

Activités Romancier, poète, journaliste
Naissance 5 octobre 1949 (64 ans)
Paris
Langue d'écriture Français
Genres Roman, essais
Adjectifs dérivés mordillesque

Œuvres principales

Vive le sociale !, Rue des Rigoles, Les Vivants et les Morts,

Compléments

Réalisateur de cinéma et de télévision

Gérard Mordillat, né le 5 octobre[1] 1949 à Paris, est un romancier et cinéaste français. Il a, entre autres, publié Vive la Sociale !, L’Attraction universelle, Rue des Rigoles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris, dans le quartier de Belleville, d’un père serrurier à la SNCF, Gérard Mordillat s’intéresse très vite à la littérature et au cinéma.

Il publie des poèmes, travaille avec Roberto Rossellini (grâce à la caissière de la Cinémathèque française), réalise un documentaire sur les patrons, devient responsable des pages littéraires du journal Libération, qu’il quitte après la publication de son premier roman, Vive la sociale !, en 1981. Il réalise en 1983 une adaptation de son livre au cinéma, puis enchaîne romans, essais, fictions et documentaires pour petit et grand écrans.

Il est, avec Eva Almassy, Patrick Besnier, Odile Conseil, Lucas Fournier, Jacques Jouet, Dominique Muller, Hervé Le Tellier et d’autres, l'un des « papous » de l’émission de France Culture Des Papous dans la tête, fondée par Bertrand Jérôme et animée par Françoise Treussard. Il participe à l'émission La Grande Table sur France Culture.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

C’est un soutien de longue date du PCF.

En 2009, il soutient le Front de gauche aux élections européennes[2].

En 2011, il soutient publiquement Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle[3].

Télévision[modifier | modifier le code]

Pour le petit écran, Gérard Mordillat a réalisé fictions et documentaires. Il est l'auteur de nombreux films, réalisés soit à partir de scénarios originaux, soit en adaptant ses propres ouvrages (Les vivants et les morts) ou d'autres écrivains (Tony Duvert, Georges Simenon, Jean Giono, Terry Stewart, Robert Pinget). Il est également l’auteur, avec Jérôme Prieur, de séries documentaires télévisées diffusées sur Arte traitant du christianisme : Corpus Christi, L'Origine du christianisme, L'Apocalypse. Avec ce même écrivain et réalisateur (J. Prieur), il a aussi réalisé un documentaire et une fiction autour de la figure d'Antonin Artaud.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans

Poèmes

Essais

En collaboration avec Jérôme Prieur

  • 1997 : Corpus Christi, enquête sur les Évangiles, Mille et une nuits/Arte Éditions, 1997
  • 1999 : Jésus contre Jésus, Seuil, 1999
  • 2000 : Jésus, illustre et inconnu, Desclée de Brouwer, 2000
  • 2004 : Jésus après Jésus, Seuil, 2004
  • 2008 : Jésus sans Jésus, Seuil / Arte éditions. Collection Essais, 2008
  • 2008 : De la crucifixion considérée comme un accident du travail. Demopolis, 2008

Autres collaborations

Préface

Ouvrages collectifs

  • Jésus-Christ, de quoi est-on sûr ? Ouvrage dirigé par Alain Houziaux. Éditions de l'Atelier, 2006
  • Les Papous dans la tête, l'anthologie, dir. Bertrand Jérôme et Françoise Treussard, Gallimard, 2007
  • Le Dictionnaire des Papous dans la tête, dir. Françoise Treussard, Gallimard, 2007

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Entretiens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Mordillat, Gérard », notice d'autorité personne n° FRBNF11916746, catalogue Bn-Opale Plus, Bibliothèque nationale de France, créée le 15 novembre 1979 et mise à jour le 25 janvier 2007
  2. S. Z., « Le soutien des intellectuels divise la gauche de la gauche », Le Monde du 4 juin 2009, p. 11
  3. « Ils et elles votent Front de gauche », L'Humanité, octobre 2011.
  4. Sébastien Junca
  5. Demopolis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :