Claude Berri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berri et Langmann.

Claude Berri, de son vrai nom Claude Berel Langmann, est un réalisateur, acteur, scénariste et producteur de cinéma français[1]. Il est né le 1er juillet 1934 à Paris, ville où il est mort le 12 janvier 2009[2]. Il est surnommé « le dernier nabab » ou « le parrain » du cinéma français.

Berri est la traduction faite par l’état civil de son prénom roumain Berel. Claude Berri abandonne son patronyme Langmann quand il devient acteur[3].

Il est considéré comme l'un des grands réalisateurs (Tchao Pantin, Jean de Florette, Manon des sources) et producteurs de films (Tess, L'Ours, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre) du cinéma français.

En 2004, il devient président de la Cinémathèque française, dont il démissionne en 2007 pour convenances personnelles.

Claude Berri était aussi un amateur averti d'art moderne et contemporain, auquel il a consacré l'Espace Claude Berri, ouvert à Paris le 21 mars 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille juive ashkénaze, Claude Berri est le fils d'un fourreur polonais et d'une ouvrière roumaine[4] installés au 8 passage du Désir, dans le 10e arrondissement de Paris. Il exerce brièvement le métier paternel, tout en suivant des cours de théâtre où il se lie avec Gérard Lebovici.

Il joue pour la première fois au théâtre dans les Mardis du théâtre Caumartin, sous la direction de Jacques Pierre (devenu réalisateur de télévision) et Jacques Ruisseau. Il interprète « le fils », dans Tchin-Tchin, de et avec François Billetdoux, au théâtre de Poche de Paris.

Il tourne le court-métrage de fiction Le Poulet qui lui vaut un Oscar en 1966.

Il gagne ensuite le concours Naissance d'une Étoile devant Jacques Ruisseau[5] , ce qui lui offre un rôle dans La Vérité de Henri-Georges Clouzot avec Brigitte Bardot, la jeune comédienne Marie Laforêt gagnant, pour sa part, le 1er prix de ce concours, et un rôle principal du Plein Soleil de René Clément.


Claude Berri a réalisé et a produit quelques-uns des plus grands succès du box-office français. En tant que réalisateur, Le Vieil Homme et l'Enfant (Michel Simon) en 1966, Le Maître d'école (Coluche) en 1981, Tchao Pantin (Coluche et Richard Anconina) en 1984, les adaptations de l'œuvre de Marcel Pagnol Jean de Florette et Manon des sources en 1986, ainsi que Germinal, d'après le roman d'Émile Zola (Gérard Depardieu et Jean Carmet) en 1993 ; en tant que producteur, Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Coluche, Mimi Coutelier, Jean Yanne, Michel Serrault) en 1982, Banzaï (Coluche) en 1983, Astérix et Obélix contre César (Christian Clavier, Michel Galabru, Claude Piéplu, Pierre Palmade, Daniel Prévost, Sim et Gérard Depardieu) en 1999, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (Claude Rich, Gérard Depardieu, Christian Clavier et Jamel Debbouze) en 2002, Bienvenue chez les Ch'tis (Michel Galabru, Dany Boon et Kad Merad) en 2008. En 2008, il est le premier lauréat du prix Daniel Toscan du Plantier récompensant le meilleur producteur de l'année.

Avec Nathalie Rheims, il crée la société Cinéma Hirsch Productions qui produit, L'un reste, l'autre part; Les Enfants, Le Démon de midi, La Maison du bonheur, Ensemble, c'est tout, La Graine et le Mulet, Bienvenue chez les Ch'tis.

Il fait une de ses dernières apparitions publiques lors des obsèques de Guillaume Depardieu, le 17 octobre 2008 à Bougival.

Dans la nuit du samedi au dimanche 11 janvier 2009, il est admis en réanimation au service des urgences de l'hôpital de la Salpêtrière, à Paris. Souffrant d'un « hématome intracrânien » selon les précisions de l'hôpital[6], il meurt dans la matinée du 12 janvier 2009 des suites d'un accident vasculaire cérébral. Il est inhumé le 15 janvier 2009 au cimetière de Bagneux.

Claude Berri venait tout juste de commencer le tournage de Trésor, avec Alain Chabat et Mathilde Seigner. Le réalisateur François Dupeyron, qui secondait Berri compte tenu de son état de santé, termine le film[7].

Collection d'art[modifier | modifier le code]

En février 2011, ses fils Darius et Thomas Langmann vendent sa collection d'art contemporain, dont quatre Robert Ryman, un Ad Reinhardt et Lucio Fontana, à l'émirat du Qatar pour une valeur de 50 millions €, alors qu'une dation était initialement prévue en faveur du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou[8].

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Il a été l'époux d'Anne-Marie Rassam qui, maniaco-dépressive, s'est défenestrée, en 1997, de l'appartement de la mère d'Isabelle Adjani. Il se sentira toujours coupable de ne pas avoir pu suffisamment l'aider[9]. Leur fils, l'acteur Julien Rassam, s'est gravement blessé en tombant lui-aussi d'une fenêtre et s'est suicidé deux ans plus tard. À la suite de ces drames Claude Berri a souffert d'une grave dépression. Son deuxième fils est le producteur Thomas Langmann. De son deuxième mariage avec la costumière Sylvie Gautrelet, Claude Berri a eu un troisième fils, Darius Langmann. Il a été, par la suite, le compagnon de Nathalie Rheims.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Années Titres Notes Box-office France
1962 Le Poulet (Court-métrage) Film sorti en 1965
Récompensé de l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1966
Également producteur
-
1964 Les Baisers (segment « Baiser de 16 ans ») Film à sketches -
La Chance et l'amour (segment « La Chance
du guerrier »
)
Film à sketches 181 471 entrées
1966 Le Vieil homme et l'enfant Également scénariste[N 1] 2 728 049 entrées
1968 Mazel Tov ou le Mariage Également scénariste, acteur et producteur 411 586 entrées
1969 Le Pistonné Également scénariste et producteur 1 918 622 entrées
1970 Le Cinéma de papa Également scénariste et acteur[N 1] 167 132 entrées
1972 Sex-shop Également scénariste et acteur 1 465 092 entrées
1975 Le Mâle du siècle Également scénariste, acteur et producteur 136 124 entrées
1976 La Première fois Également scénariste 1 180 831 entrées
1977 Un moment d'égarement Également scénariste 911 534 entrées
1980 Je vous aime Également scénariste[N 2] 1 350 035 entrées
1981 Le Maître d'école Également scénariste 3 015 596 entrées
1983 Tchao Pantin Également scénariste[N 3]. 3 829 139 entrées
1986 Jean de Florette Également adaptation 7 223 781 entrées
Manon des sources Également adaptation 6 645 177 entrées
1990 Uranus Également scénariste 2 545 412 entrées
1993 Germinal Également scénariste et producteur 6 161 776 entrées
1996 Lucie Aubrac Également scénariste 1 708 050 entrées
1999 La débandade Également scénariste et acteur 197 721 entrées
2001 Une femme de ménage Également scénariste et producteur 875 351 entrées
2004 L'Un reste, l'autre part Également scénariste et producteur 865 516 entrées
2006 Ensemble, c'est tout Également scénariste et producteur 2 312 431 entrées
2009 Trésor Également scénariste et producteur 655 437 entrées
Total au Box-office - - 47 171 777 entrées

En tant que scénariste ou adaptateur[modifier | modifier le code]

Années Titres Réalisation Crédits
1962 Janine (court métrage) Maurice Pialat crédité scénariste, dialoguiste et acteur
1972 L'Œuf Jean Herman crédité adaptateur
1985 Le Fou de guerre Dino Risi crédité adaptateur français du scénario et producteur

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Claude Berri acteur[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Années Titres Réalisation Rôles
1953 Le Bon Dieu sans confession Claude Autant-Lara Thierry (non crédité)
1954 Le Blé en herbe Claude Autant-Lara Le fils du forain (non crédité)
1955 French Cancan Jean Renoir Un jeune homme à l'inauguration (non crédité)
1958 Les Jeux dangereux Pierre Chenal Un jeune
Les Cinq Dernières Minutes : Réactions
en chaîne
(téléfilm)
Claude Loursais Le steward
1959 Asphalte Hervé Bromberger non crédité
J'irai cracher sur vos tombes Michel Gast David
Cristobal de Lugo (téléfilm) Jean-Paul Carrière
1960 Les Bonnes Femmes Claude Chabrol Un copain de Jane
La Vérité Henri-Georges Clouzot Georges
1961 Janine (court-métrage) Maurice Pialat Claude[N 4]
La Bride sur le cou Roger Vadim Bernard
Les lâches vivent d'espoir Claude Bernard-Aubert
1962 Les Sept Péchés capitaux (film à sketches) Claude Chabrol André (segment « L'Avarice »)
1964 Et vint le jour de la vengeance
(Behold a Pale Horse)
Fred Zinnemann
Les Cinq Dernières Minutes : 45 tours
et puis s'en vont
(téléfilm)
Claude Loursais Marcel Limonest
1965 Compartiment tueurs Costa-Gavras Un porteur (non crédité)
1965 Le Temps d'apprendre à vivre (court métrage) Henri Graziani Simon
1966 La Ligne de démarcation Claude Chabrol Le chef de famille juif (non crédité)
1969 Mazel Tov ou le Mariage Claude Berri Claude
1970 Le Cinéma de papa Claude Berri Claude
1972 Sex-shop Claude Berri Claude
1975 Le Mâle du siècle Claude Berri Claude
1981 Le Roi des cons Claude Confortès L'agent de police
1983 L'Homme blessé Patrice Chéreau Le client[N 5]
1990 Stan the Flasher Serge Gainsbourg Stan Goldberg
1994 La Machine François Dupeyron Hughes
1995 Les Trois Frères Didier Bourdon et
Bernard Campan
Le président du tribunal[N 5]
1997 Didier Alain Chabat Type aéroport no 1[N 5]
1998 Un grand cri d'amour Josiane Balasko Maillard[N 6]
1999 La Débandade Claude Berri Claude Langmann
2001 Les Rois mages Didier Bourdon et
Bernard Campan
Un passant (non crédité)[N 5]
Va savoir Jacques Rivette Le libraire
2002 Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre Alain Chabat Le peintre de Cléopâtre[N 5]
2003 Les Clefs de bagnole Laurent Baffie Lui-même
2004 Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants Yvan Attal Le père de Vincent[N 5]
2008 Jacquou le Croquant Laurent Boutonnat Un villagois

Apparitions documentaires[modifier | modifier le code]

Années Titres Réalisation Rôles
1995 L'Univers de Jacques Demy Agnès Varda lui-même
2003 Claude Berri, le dernier nabab (téléfilm) Mathias Ledoux lui-même
2004 Le Fantôme d'Henri Langlois Jacques Richard lui-même

Hommage[modifier | modifier le code]

En hommage à Claude Berri, le complexe Claude Berri situé à Aniche est composé pour partie de L'Idéal Cinéma-Jacques Tati qui est le plus ancien cinéma du monde en activité ; sa première séance datant du 23 novembre 1905.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Film en partie autobiographique.
  2. Film basé sur les expériences sentimentales de Catherine Deneuve.
  3. César du Meilleur acteur pour Coluche.
  4. Également scénariste et dialoguiste.
  5. a, b, c, d, e et f Également producteur.
  6. Crédité sous son vrai nom de Claude Langmann.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]