1881

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1881 (MDCCCLXXXI en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1881, voir -1881.

Années :
1878 1879 1880  1881  1882 1883 1884

Décennies :
1850 1860 1870  1880  1890 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]


  • 21 mars : Gallieni rejoint à Kita la colonne commandée par le lieutenant-colonel Borgnis-Desbordes, commandant militaire du Haut-Fleuve, qui soumettra par la suite la région située entre le Sénégal et le Niger.
  • 23 mars : traité de paix entre les Boers et les Britanniques signé à O'Neil's Cottage, à quelques centaines de mètres de Majuba Hill.
  • 29 mars : promulgation du Code des 305 articles à Madagascar. Il crée huit ministères (Intérieur, affaires Étrangères, armée, Lois, Justice, Industrie, Finances et Instruction publique), institue la scolarisation obligatoire, réorganise l’armée et l’administration.
  • 30 mars : incursion de Kroumirs en Algérie.
  • Mars : Samori Touré prend Kankan après neuf mois de siège. Il rencontre pour la première fois les troupes françaises sur la rive gauche du Niger. Après la chute de Kankan, l’État de Samori Touré évolue vers une théocratie islamique (1880-1886).
  • 4 avril : Jules Ferry fait voter à la Chambre des crédits pour organiser une expédition militaire contre les Kroumirs.
  • 22 avril : assassinat du lieutenant Wayne Bruner. Le marabout Bou Amana des Ouled-Sidi-Cheikh prend la tête d’une insurrection dans le Sud oranais. Le calme est rétabli au bout de quelques mois.
  • 24 avril : intervention française en Tunisie (fin en novembre). Une armée de 30 000 hommes passe la frontière. La Kroumirie est occupée sans que le bey donne l’ordre à ses troupes régulières de réagir.
  • 18 juin : insurrection musulmane, encouragée par les marabouts sanoussi qui proclament le djihad à Sfax, Gabès et Kairouan, réprimée de juillet à octobre par un corps expéditionnaire français de 50 000 hommes. Les dissidents se soumettent sans grande résistance fin novembre. Seule, dans l’extrême sud, quelques tribus restent en guerre jusqu’en 1883.
  • 29 juin : au Soudan, Mohamed Ahmed ibn Abd Allah, originaire de Dongola, se proclame le Mahdi (le sauveur) et prêche contre les Turcs. Il dispose au début de quelques partisans et d’armes de jet, mais le succès qu’il remporte auprès des garnisons égyptiennes abandonnées au Soudan renforce ses troupes et ses armements. Il conquiert tout le pays de 1881 à 1884. Sa révolte éveille pour la première fois une conscience nationale au Soudan.
  • Juin : les Français s’installent à Obock.


Amérique[modifier | modifier le code]

17 janvier : l'armée chilienne marche dans Lima.


Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

Soldats turkmènes lors du siège de Geok-Tepe
  • 26 août : la British North Bornéo (Chartered) Company est autorisée par une charte royale à administrer la région.
  • Octobre : l'homme d’État japonais Itagaki Taisuke fonde le Jiyuto, parti libéral, qui réclame l’extension des droits civique, l’égalité de tous devant la loi et un régime constitutionnel.


  • Une mission militaire coréenne est envoyée à Tokyo pour étudier les moyens de moderniser le pays. Des officiers nippons sont chargés d’instruire sur place l’armée coréenne.
  • « Guerre sainte » contre les Hollandais au nord-ouest de Sumatra (1881-1908).
  • Révolte à Bali et Lombok (1881-1894).
  • L’Inde compte 253,9 millions d’habitants.

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • Juin : Midhat Pasa, nommé en Syrie sur la pression des Britanniques après sa démission en 1878, il est condamné à mort, puis gracié par le sultan ottoman qui l’accuse d’être mêlé à l’assassinat d’Abdülaziz en 1876. Il est exilé à Taef.
  • 21 septembre : traité d'Akhal. La Perse reconnait l'annexion du Khwarezm par l'Empire russe.
  • Septembre (Égypte) : soulèvement nationaliste conduit par Arabi Pacha contre le khédive Tawfiq, soumis aux européens (fin en 1882). Regroupés dans le Parti patriotique, les officiers égyptiens réclament la fin du monopole des turco-circassiens sur les hautes fonctions de l’État. Après l’arrestation du leader nationaliste Arabi Pacha, des régiments se mutinent et contraignent Tawfiq à former un nouveau gouvernement (14 septembre). Les puissances, à l’exception de la France qui craint des répercussions en Tunisie, demandent une intervention militaire ottomane.


  • Le chef de la révolte kurdeUbayd Allah est capturé et emprisonné à Istanbul.
  • Création d’une commission de la dette publique ottomane. L’administration de la dette va contrôler près de 30 % des revenus de l’État. Elle garantit les emprunts ottomans sur les places boursières européennes.
  • Des placards nationalistes appellent les populations arabes à la révolte contre l’autorité ottomane à Beyrouth, Bagdad, Damas, Alep. Au même moment, leurs idées sur le califat arabe sont reprises par Wilfrid Scawen Blunt qui publie The Rupture of Islam.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1881 en France, 1881 en Italie et 1881 en Suisse.
10 mai : couronnement de Carol Ier de Roumanie
  • 7 avril : le premier ministre britannique William Gladstone accorde le Land Act à l'Irlande. Après avoir fait adopter des lois de coercition, Gladstone obtient le vote d’une loi agraire qui répond aux attentes de la Land League : loyer correct, maintien du bail tant que le loyer est payé, liberté de vendre son droit d’occupation à un tiers.
  • 22 avril : Dimitrie Brătianu est nommé premier ministre de la Roumanie (fin le 21 juin).
  • 7 juin (Royaume-Uni) : fondation de la Fédération sociale-démocrate (SDF) par Henry Hyndman.
  • 18 juin : traité des « trois empereurs » (Autriche-Hongrie, Allemagne, Russie) confirmant le système bismarckien d'isolement de la France (fin en 1887). Les Empires centraux s’engagent à ne pas s’opposer à la constitution d’une Bulgarie unie et indépendante.
  • 28 juin : alliance austro-serbe à Milan (fin en 1895). Accord secret signé entre l’empereur d’Autriche et le prince de Serbie, qui s’engage à interdire toute propagande serbe dans l’Empire contre la promesse autrichienne de reconnaître ses droits sur la vallée du Vardar.
  • 27 octobre : recul des conservateurs aux législatives en Allemagne. Les trois partis conservateurs perdent 10 % au profit des progressistes et des libéraux. Le Centre devient le premier parti tandis que la social-démocratie gagne des sièges. Affaiblissement du parti national-libéral (17 % des voix au Reichstag). Le parti progressiste (Fortschristtspartei), adversaire de Bismarck, obtient le même score.


  • Espagne : Pidal y Món crée l’union Catholique (Unión Católica), qui vise à ramener les carlistes dans la mouvance conservatrice.
  • Le gouvernement hongrois prend le contrôle de la force publique en remplaçant les pandours des départements, devenus obsolètes, par des gendarmes dotés de pouvoirs étendus dans les campagnes.
  • Création en Hongrie du Parti d’opposition modérée composé de conservateurs.
  • La Croatie est officiellement associée à la Slavonie. Face à la politique hongroise de magyarisation, les nationalistes croates proposent de transformer la monarchie en une triple monarchie unitaire, autrichienne-hongroise-croate, mais sans rencontrer aucun écho.
Essor du machinisme par la révolution agricole : une batteuse en 1881.
  • Royaume-Uni : De 1801 à 1881, le nombre de domestiques est passé de 600 000 à 2 000 000 du fait essentiellement de l'accès à la richesse et même à l'opulence d'une classe moyenne.

Russie[modifier | modifier le code]

Dates du calendrier julien.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Pierre-Auguste Renoir peint Le Déjeuner des canotiers.

Naissances en 1881[modifier | modifier le code]

Décès en 1881[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. books.google.com