Suzhou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suzhou (homonymie).
Suzhou
苏州
Drapeau de Suzhou
Drapeau
Image illustrative de l'article Suzhou
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province Jiangsu
Statut administratif Ville-préfecture
Secrétaire du PCC JIANG Hong Kun (蒋宏坤)
Maire ZHOU Nai Xiang (周乃翔)
Code postal Ville : 215000[1]
Code aéroport SZV
Indicatif 0512[1]
Démographie
Population 4 074 000 hab. (2010)
Densité 2 470 hab./km2
Population préfecture 10 465 994 hab.
Densité 1 233 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 18′ N 120° 36′ E / 31.3, 120.6 ()31° 18′ Nord 120° 36′ Est / 31.3, 120.6 ()  
Superficie 164 972 ha = 1 649,72 km2
Superficie préfecture 848 842 ha = 8 488,42 km2
Divers
PIB total 1071.699 milliards de yuans (2011)[2]
PIB par habitant 102 129 yuans (2011)[2]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Suzhou

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Suzhou

Suzhou (chinois simplifié : 苏州 ; en langue locale - Wu selon la Méthode phonétique latine de Shanghaïen : Sutzoe; chinois traditionnel : 蘇州 ; pinyin : Sūzhōu, aussi appelée Su-Zhou, Su-Chou, Soutcheou ou Soo-Chow) est une ville de la province du Jiangsu à l'est de la Chine. Située sur le cours du Yangzi Jiang et non loin du Tai Hu, la ville n'est qu'à une centaine de kilomètres de Shanghai. Elle est aujourd'hui un centre urbain et industriel qui compte plus de 10 millions d'habitants[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Suzhou est l'une des plus anciennes villes du bassin du Chang Jiang et le berceau de la culture wu. On y parle d'ailleurs le dialecte de Suzhou du groupe des dialectes de Taihu du wu. Elle est également connue pour être la capitale de la soie.

En raison de ses nombreux canaux, Suzhou est appelée la Venise de l'Est. Les deux villes sont d'ailleurs jumelées. Par ailleurs, de nombreux jardins traditionnels sont disséminés sur son territoire.

Aujourd'hui, elle compte plus de deux millions d'habitants. Elle se développe avec un nouveau district et deux très grands parcs industriels.

Le revenu par habitant s'élève à 3 680 $ en 2003, soit le 25e rang en Chine.

Selon des mots attribués à Chaoying, poète de la dynastie Yuan (1279-1368) : « au ciel il y a le paradis, sur terre il y a Suzhou et Hangzhou ». (chinois : 上有天堂,下有苏杭 ; pinyin : shàng yǒu tiāntáng, xià yǒu sū háng).

Ville du poisson et du riz[modifier | modifier le code]

Suzhou est située à proximité du lac de Taihu du Grand canal, le poisson est donc facile à pêcher à proximité de la ville. Le climat relativement tempéré et le sol fertile de la région font que le riz y a été cultivé très tôt, il y a environ 6 000 ans.

Un canal à Suzhou.
Le jardin du modeste administrateur, Suzhou

Ville de jardins[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jardins classiques de Suzhou.

Suzhou possède de nombreux jardins renommés, le Humble Administrator's Garden (jardin du modeste administrateur ou jardin de la politique des simples[4], 拙政园, Zhuozheng Yuan), le Garden of Couple's Retreat (jardin du couple retiré, 耦园, Ou Yuan), le Garden of Harmony (jardin de l'harmonie, 怡园, Yi Yuan) et le Masters of Nets Garden (jardin du maître des filets, 网师园, Wangshi Yuan) sont dans la liste du patrimoine culturel mondial des Nations Unies. Au total, neuf jardins sont classés par l'UNESCO.

Ville de la soie[modifier | modifier le code]

Dès le XIIIe siècle, Suzhou fut célèbre pour sa production de tissus de soie, c'était le centre industriel pour le delta du Yangtze. La broderie fut pratiquée à Suzhou depuis la Dynastie Song, c'était une des quatre écoles principales en Chine. Suzhou abrite d'autre part un musée de la soie.

Ville de ponts et pagodes[modifier | modifier le code]

Les Tours jumelles de Suzhou, temple de Luohanyuan. Deux ouvrages en brique bois et pierre. Fin du Xe siècle, début dynastie Song

Marco Polo aurait dit que Suzhou possédait 6 000 ponts sur ses nombreux canaux. C'était exagéré, un plan datant de la dynastie Song en montre 314. De nos jours, il y a environ 160 ponts dans la ville et autant en périphérie. Les pagodes jumelles et la pagode du temple du Nord sont renommées, cette dernière fut construite à l'époque de la Dynastie Ming. Suzhou est surnommée la Venise jaune.

Ville de culture[modifier | modifier le code]

L'opéra chinois kunqu a son origine dans la région de Suzhou. La ville est aussi connue pour ses ballades chantées, les tanci et les pingtan (en).

Les romans de Lu Wenfu (Vie et passion d'un gastronome chinois, Nid d'hommes) se déroulent à Suzhou.

Le musée de Suzhou abrite une collection remarquable.

Économie[modifier | modifier le code]

En 2011, le produit intérieur brut (PIB) total a été de 1071.699 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 102 129 yuans[2].

Du fait de son statut de ZES (Zone Économique Spéciale), Suzhou présente une activité économique particulièrement dynamique. Les deux zones qui encadrent la vieille ville, en effet, abritent près de 2000 entreprises et attirent les investisseurs internationaux.

La ville de Suzhou accueille par ailleurs depuis quelques années un campus de Skema Business School, une école supérieure de commerce française née de la fusion entre l'ESC Lille et le CERAM Business School. L'ouverture de ce campus témoigne d'une volonté d'échanges et de partenariat entre les entreprises et centres de recherche de ces deux technopoles mondiales: des partenariats s'établissent, universitaires comme professionnels, resserrant le tissu relationnel entre la France et la Chine.

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Suzhou exerce sa juridiction sur douze subdivisions - sept districts et cinq villes-districts :

  • la ville de Kunshan - 昆山市 Kūnshān Shì ;
  • la ville de Taicang - 太仓市 Tàicāng Shì ;
  • la ville de Changshu - 常熟市 Chángshú Shì ;
  • la ville de Zhangjiagang - 张家港市 Zhāngjiāgǎng Shì.

Population par district[modifier | modifier le code]

L'ensemble des douze subdivisions s'étendent sur une surface de 6 563 km2. Le reste est composé de l'ensemble des lacs de la ville-préfecture de Suzhou (dont une partie du lac Tai Hu), ceux-ci couvrent ainsi 1 925 km2.

District Superficie(km2) Population Densité (hab./km2)
Canglang 25 394 958 15 798
Jinchang 37 290 811 7 860
Pingjiang 22 268 686 12 213
Suzhou Industrial Park 288 695 246 2 414
Suzhou New District 258 572 313 2 218
Xiangcheng District 416 693 576 1 667
Wuzhong District 672 1 158 410 1 724
Villes-districts Superficie(km2) Population Densité (hab./km2)
Changshu 1263 1 510 103 1 196
Taicang 649 712 069 1 097
Kunshan 928 1 646 318 1 774
Wujiang 1192 1 275 090 1 070
Zhangjiagang 813 1 248 414 1 535

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Le Ministre des finances de Chine, Jin Renqing y est né.

Monuments[modifier | modifier le code]

Façade de la cathédrale

La cathédrale catholique Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est la plus grande église de la ville.

L'ancienne résidence de Li Xiucheng près du musée de Suzhou, a appartenu à Li Xiucheng, surnommé le « prince loyal », qui a participé à la révolte des Taiping.

Panmen est un site historique comprenant une portion des anciens remparts de la ville.

La pagode de la colline du tigre est une structure penchée et mesurant 47 mètres de hauteur.

Le Suzhou Zhongnan Center est un gratte-ciel en construction depuis début 2014 qui atteindra 729 mètres de hauteur en 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Jiangsu, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
  2. a, b et c (zh) « 2009年苏州市国民经济和社会发展概况 », Suzhou Municipal Statistic Bureau,‎ 2010-01-20 (consulté le 2010-05-05)
  3. http://www.geohive.com/cntry/cn-32.aspx Bureau of Statistics China, Census 2010
  4. Pan Yue : cultiver son jardin et vendre ses légumes, telle doit être la politique des humbles (ou des simples)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]