Lizardo Montero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montero (homonymie).
Lizardo Montero en 1881.

Lizardo Montero Flores (Ayabaca, 27 mai 1832 - Lima, 5 février 1905) fut un militaire et un homme politique péruvien. Il fut président du Pérou de 1881 à 1883.

Carrière militaire et guerre du Pacifique.[modifier | modifier le code]

Lizardo Montero Flores naquit à Ayabaca, le 27 mai 1832. Il intégra l'école navale du Pérou au début des années 1850. Sept ans plus tard, à bord de la frégate Apurimac, Il appuya la révolte de Manuel Ignacio Vivanco. De 1858 à 1862, Il voyagea en Espagne. En 1865, Il soutint le général Mariano Ignacio Prado dans son coup d'état victorieux contre le général Juan Antonio Pezet. Pour le récompenser de cela, il fut élevé au rang de capitaine de corvette et eu en charge une escouade pendant le conflit de 1866 contre l'Espagne. En 1871, Montero fut l'un des fondateurs du Parti Civil. Il fut élu sénateur de Piura et devint amiral, cinq ans plus tard. Après la déclaration de guerre, Mariano Ignacio Prado le nomma chef politique et militaire des départements du sud. Suite à la déroute militaire, lors de la campagne naval autour de Lima, le voyage du président Prado en Europe et le coup d'état dans le même temps de Nicolas de Piérola, ce dernier le nomma au sein du nouvel état-major. Il lutta lors des batailles de San Juan et Miraflores du 13 a 15 juin 1881. La même année, il fut nommé au poste de vice-président du gouvernement de Francisco García Calderón.

Présidence[modifier | modifier le code]

Après la déportation de Calderon au Chili, Montero devint président provisoire et débuta des négociations avec le Chili. Son refus de céder les territoires au Chili l'obligea à déplacer le congrès à Arequipa. Durant les années qui suivirent, le pays vécut une période d'anarchie. Montero dirigea le pays la parti central du pays, Miguel Iglesias détenant le pouvoir au nord et Andres A.Caceres Dorregaray dans les montagnes. Montero quitta le pays après la signature du traité d'Ancon en 1883 De retour en 1890, il fut sénateur de Piura.