1885

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1885 (MDCCCLXXXV en chiffres romains) du calendrier grégorien.

Années :
1882 1883 1884  1885  1886 1887 1888

Décennies :
1850 1860 1870  1880  1890 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

  • 26 janvier : le Mahdi prend Khartoum et le général britannique Charles George Gordon est tué. Sa mort permet aux Britanniques de justifier stratégiquement leur présence en Égypte. L’armée de secours commandée par le général Wolseley rebrousse chemin sans tenter de reprendre la ville, puis abandonne Dongola, sa base de départ. Le Mahdi œuvre à la constitution d’un État islamique, qui s’étend sur la superficie approximative du Soudan actuel, et établit sa capitale à Omdourman, face à Khartoum.
  • 1er juin : traité entre la Grande-Bretagne et le Sokoto.
  • 6 juin : les Britanniques établissent un protectorat sur les districts qui longent le cours du Niger.
  • 21 juin : par décret, le protectorat français sur la Tunisie sera exercé par le résident général qui contrôlera le bey.
  • 22 juin : mort du Mahdi dans des conditions mystérieuses. Son fils et lieutenant (Khalifa) Abd Allah (Abdallahi ibn Muhammad, 1846-1899) prend le pouvoir, maintient l’unité du Soudan, bat les Éthiopiens mais ne peut envahir l’Égypte.
  • Juin : premiers accrochages entre Samori Touré et les troupes françaises à Niagassola sur la rive gauche du Niger. Les Français du commandant Combes doivent se replier. Samori mène une campagne contre le royaume du Kenedugu, et assiège sa capitale Sikasso pendant quinze mois. Il doit lever le siège en 1887 après avoir subi de lourdes pertes.
  • Juin - juillet : début de l'insurrection islamique au Sénégal de Mamadou Lamine Dramé.
  • 7 août : une escadre allemande dirigée par Karl Paschen accoste à Zanzibar et somme le sultan de reconnaître le protectorat allemand sur le continent.
  • Octobre : massacre de missionnaires anglicans au Bouganda (James Hannington est tué le 29 octobre). « Guerres de religion » entre catholiques, protestants et musulmans au Bouganda (1885-1892).
  • 17 décembre : la reine Ranavalona III signe un traité d’alliance et de protectorat avec la France, qui lui reconnaît le titre de reine de Madagascar et la qualité de tutrice de l’île pour les relations extérieures. La France reçoit en échange la baie de Diego-Suarez, les îles Nossi-Bé et de Sainte-Marie.

Amérique[modifier | modifier le code]

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

23 mars : victoire chinoise à la passe de Zhennan
  • 9 juin : par le second traité de Tianjin, la Chine renonce à sa souveraineté sur le Viêt Nam où Paris a désormais les mains libres et peut exercer son protectorat. De plus, les Français obtiennent le libre commerce en Chine méridionale. Fin de la Guerre franco-chinoise. Le protectorat français sur le Tonkin est reconnu par la Chine et la France renonce à la conquête de Taïwan.
  • 26 juin : au troisième traité de Tianjin, la Chine ouvre de nouveaux ports, dont Nankin, au commerce étranger. La France et le Royaume-Uni sont autorisées à ouvrir des légations à Pékin.
  • 29 août : accord russo-britannique sur la délimitation de la frontière afghane. Les Russes conservent la ville de Pendjeh, mais les Afghans gardent la passe de Zulficar.
  • Automne (Arménie) : fondation à Van du parti révolutionnaire Armenakan, destiné à organiser la résistance arménienne face aux persécutions turco-kurdes.


  • Le sultanat de Johor est le dernier État malais à se placer sous la protection de la couronne britannique.
  • Révolte à Saigon, Bình Thuận et Phú Yên (1885-1886).
  • Insurrection de Kampot au Cambodge (1885-1887).
  • Construction de la ligne ferroviaire de Delhi à la frontière afghane.
  • Traité de commerce entre la France et la Birmanie.
  • Grave crise agricole en Indonésie. Des maladies atteignent les plantations de thé et de café (dont la valeur des exportations tombe de 59,9 millions de florins en 1880 à 19,7 en 1885). Les prix s’effondrent en raison de la concurrence. De nombreuses entreprises individuelles, déjà fortement endettées, sont réduites à la faillite. Les solutions à la crise demandent des investissements (modernisation, construction de voies ferrées). Il s’effectue un mouvement de concentration dans l’économie.
  • Colmar Freiherr von der Goltz prend la direction de la mission militaire allemande à Istanbul, chargée de former une armée moderne.
  • Nouvelle-Zélande : l’Américaine Mary Leavitt, représentante de la Ligue féminine chrétienne de tempérance, visite le pays et fonde quinze antennes du mouvement sur le territoire néo-zélandais.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1885 en France, 1885 en Italie et 1885 en Suisse.
  • 1er mai (Grèce) : le chef du parti progressiste, Charilaos Trikoupis, au pouvoir depuis 1880, est battu aux élections en raison de son attitude jugée trop conciliante envers l’étranger.
14 novembre : manifeste du Knyaz Alexandre Ier de Bulgarie marquant le début de la guerre serbo-bulgare
  • 14 novembre : début de la Guerre serbo-bulgare à la suite de l'annexion par la Bulgarie de la Roumélie orientale (fin le ). La Serbie, inquiète de l’apparition d’un nouveau foyer slave dans la région, envahit la Bulgarie, mais est défaite. L’Autriche appelle à la tenue d’une conférence internationale pour avaliser la nouvelle situation.


  • Découverte en France du vaccin contre la rage par Louis Pasteur
  • Fondation du parti catholique populaire en Hongrie.
  • En Roumanie, Ion Brătianu dénonce la convention austro-roumaine et adopte une politique protectionniste.
  • Renforcement de la russification en Pologne : le russe est obligatoire dans les écoles primaires, sauf pour les cours de polonais et de catéchisme.
  • Projet de Home Rule concernant l'Irlande.
  • Fondation au Royaume-Uni de Lever Bros., ancêtre de la multinationale Unilever.
  • Hongrie : la production de vin, qui atteignait 4,5 millions d’hl en Hongrie avant 1885, chute à 1 130 000 hl à la suite de la crise du phylloxéra, pour remonter à 3 190 000 vers 1900.
  • Grèce : pour financer sa politique de grands travaux, Charilaos Trikoupis fait appel aux capitaux étrangers, surtout britanniques. Le remboursement de la dette atteignant la moitié des revenus de l’État, les banquiers étrangers et grecs exigent la création d’une Banque d’État et un contrôle sur l’avenir du pays.
  • Russie : abolition de la capitation (effet général au 1er janvier 1887). Interdiction du travail de nuit des femmes et des adolescents. Banque de la noblesse. Les ventes de terres de la noblesse ne cessent pas.
  • Suisse : législation sur l'alcool au Parlement : la Confédération obtient le monopole de l'alcool. Grève des ébénistes à Lausanne.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Ivan IV meurtrier de son fils de Répine

Naissances en 1885[modifier | modifier le code]

Décès en 1885[modifier | modifier le code]

Victor Hugo sur son lit de mort
photographié par Nadar

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]