Soviétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le drapeau de l’URSS

Un Soviétique (en russe : советский человек) était un citoyen de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), en son temps le plus grand pays au monde par sa superficie, créée en 1922 et dissoute en 1991. Le terme de Soviétique vient directement du mot Soviet qui désignait un « conseil » d'ouvriers, de paysans et de soldats, organe politique de base en URSS.

Synecdoque[modifier | modifier le code]

Pour certains, la confusion entre « Russe » (personne d'ethnie russe ou résident de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, la plus importante des républiques fédérée de l'URSS) et « Soviétique » était fréquente, comme on confond souvent « Anglais » et « Britannique », « Hollandais » et « Néerlandais ».

Population[modifier | modifier le code]

L’Union soviétique occupait un sixième des terres émergées.

Le nombre total des Soviétiques était estimé à 288 millions en 1990, soit un peu plus que la population des États-Unis à la même époque (253 millions en 1990). Les Soviétiques (советские люди) étaient répartis en plus de 130 ethnies différentes, plus de la moitié de la population étant russe.

Langue et culture[modifier | modifier le code]

Il existait une culture et une identité soviétiques caractérisées par une forte influence de la culture russe, diffusée notamment par l'apprentissage obligatoire de la langue russe qui devenait ainsi la langue véhiculaire de la fédération. La propagande officielle communiste prônait le concept d’« amitié inébranlable des peuples » et une solidarité pansoviétique, ce qui a créé une cohésion de différentes ethnies vivant au sein de l’URSS, renforcée par un athéisme d’État. Cependant, un certain degré d’animosité inter-ethnique subsistait, entre autres à cause de la prédominance des Russes sur l'appareil de l'État fédéral, de la russification des régions non russes et du tracé plutôt arbitraire des frontières entre les différents subdivisions territoriales de l'Union soviétique.

Religions[modifier | modifier le code]

L'appartenance à une confession était peu visible du temps de l’Union soviétique, étant donné qu'à l'époque l’État prônait l’athéisme, voire avait une politique répressive envers la pratique religieuse notamment à l'époque stalinienne.

En langue russe[modifier | modifier le code]

En russe (transcription suivie de l’original en cyrillique) :

  • sovietskiï tchieloviek (советский человек) : un(e) Soviétique (m/f singulier) ;
  • sovietskiïe lioudi (советские люди) : des Soviétiques (m/f pluriel) ;
  • sovietskiï (советский) : soviétique (m singulier) ;
  • sovietskaïa (советская) : soviétique (f singulier) ;
  • sovietskiïe (советские) : soviétiques (m ou f pluriel) ;
  • tchieloviek (человек) : être humain, personne ;
  • lioudi (люди) : êtres humains, personnes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]