1894

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1894 (MDCCCXCIV en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1894, voir -1894.

Années :
1891 1892 1893  1894  1895 1896 1897

Décennies :
1860 1870 1880  1890  1900 1910 1920
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique • Amérique (Canada (Nouveau-Brunswick, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Cinéma Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]


  • Une commission des réserves indigènes est chargée de répartir la terre en Rhodésie du Sud. Des réserves sont créées pour la population noire. En 1914, 24 870 000 acres regroupent 104 réserves pour 834 000 Africains, dont environ 500 000 vivent effectivement dans ces réserves ; 22 000 000 acres sont donnés aux entreprises et aux familles de colons blancs ; 48 000 000 acres sont réservés à la BSAC.
  • Les Britanniques obtiennent une concession du sultanat de Zanzibar sur le Kenya. La rente annuelle du sultan est augmentée de 6000 livres.
  • Création de l’African Lakes Company au Nyassaland, dont les meilleurs soldats sont recrutés parmi les négriers arabo-swahili et leurs partenaires Yao et Makua.
  • Création de l’Église Protestante Malgache Tranozozoro Antranobiriky.
  • Réforme de l’enseignement en Tunisie : une école de moueddebs, ou maîtres d’école coranique (kuttab) est créée. Parallèlement, le réseau scolaire non musulman se développe ; des établissements religieux et laïcs sont fondés en plus des écoles catholiques italiennes et juives de l’Alliance israélite déjà en place.

Amérique[modifier | modifier le code]

  • 22 février : Policarpo Bonilla devient président de la République du Honduras. Il répond d’abord favorablement à la demande du Guatemala de reconstituer la Fédération centraméricaine, mais abandonne son allié lorsque ce dernier décide d’envahir le Salvador qui s’était refusé à entrer dans la future fédération.
  • 10 août : le général Andrés Avelino Cáceres est élu président de la République du Pérou. Il se heurte dès sa nomination à une coalition comprenant les démocrates, dirigés par Nicolás de Piérola, et des « civilistes » ligués pour défendre la liberté électorale et le droit de vote.
  • 15 novembre (Brésil) : Prudente de Morais devient président de la République brésilienne. Prudente de Morais Barros, gouverneur de São Paulo est le premier président civil, élu lors d’élection libres organisées par son prédécesseur Floriano Peixoto. Il est chargé de faire triompher les intérêts du café, de l’agriculture, du libre-échange, contre les projets des industrialistes partisans du protectionnisme. Son premier geste sera d’amnistier les insurgés du Rio Grande do Sul, qui s’étaient dressés contre le pouvoir sous la présidence de Peixoto.
  • 20 novembre : la Côte des Mosquitos est incorporée au Nicaragua par le président José Santos Zelaya.

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • 2 juin : le roi de Corée sollicite l’aide de la Chine pour lutter contre des opposants appartenant à la secte du Tonghak.
  • 5 juin :
    • Des bâtiments chinois font route vers la Corée. En réaction, une flotte japonaise est dépêchée sur les lieux.
    • Fin tragique de l’expédition française Dutreuil de Rhins au Tibet. Dutreuil de Rhins est assassiné par des bandits[5].
  • 1er août : anéantissement de la flotte chinoise par le Japon qui déclare officiellement la guerre à la Chine.
  • Août :
    • début de la première guerre sino-japonaise (1894-1895) qui aboutit à la mainmise japonaise sur Formose (fin en 1895).
    • cinq mille Arméniens sont massacrés en Arménie ottomane. Perpétré par les Turcs et les Kurdes, ce massacre est cautionné par le sultan ottoman. Le mouvement arménien Hintchak avait appelé à la révolte contre les Kurdes. Cette action suscite une grande émotion en Europe, où naît un important mouvement arménophile. Les ambassadeurs de Grande-Bretagne et de France à Constantinople protestent et présentent au sultan un projet de réformes. Ce dernier, encouragé par l’attitude du ministre des Affaires étrangères russe Lobanof, ouvertement anti-arménien, fait aux ambassadeurs des réponses courtoises, mais vagues, et conçoit le projet d’exterminer les Arméniens. Il isole les provinces arméniennes du monde extérieur en interdisant les voyages et établissant la censure postale. Il fait haranguer la population dans les mosquées par les mollah qui dénoncent une grande conjuration arménienne contre la Turquie et contre l’Islam. Des armes sont distribuées aux tribus kurdes et à des bandes de Turcs fanatisés, les bachi-bouzouks.
  • 31 août[7] : Industrial Conciliation and Arbitration Act. Adoption du système de conciliation sociale protégeant les syndicats en Nouvelle-Zélande. La politique sociale menée (droit de vote aux femmes en 1893, journée de huit heures en 1897, pension pour les vieillards) vaudra à la Nouvelle-Zélande la réputation de pratiquer un « socialisme » très avancé par rapport aux pays européens.

Europe[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1894 en France, 1894 en Italie et 1894 en Suisse.
  • 5 mars : début du ministère libéral du comte de Rosebery, Premier ministre du Royaume-Uni (fin en 1895).
  • 10 mars : un traité de commerce entre l’Allemagne et la Russie est ratifié par le Reichstag. Il met un terme à la « guerre des céréales » (1890).
  • 26 mars : adoption de la Charte de Quaregnon, déclaration idéologique, de l'ancêtre du Parti Socialiste, le Parti Ouvrier Belge (P.O.B.), constitué en 1885.
  • Mars : tensions entre le législatif et l’exécutif au Danemark (1894-1901). Le Folketing entend imposer au pouvoir royal l’obligation de choisir les membres du gouvernement parmi les partis formant la majorité à la Chambre basse. Mais la politique du président du Conseil repose sur le principe de l’égalité entre les deux Chambres. La Chambre basse refuse régulièrement de voter la loi de finance, estimant le budget de la défense trop élevé. Le roi doit dissoudre plusieurs fois le Parlement, pendant que le Gouvernement recours à des lois de finances provisoires, autant d’atteintes à la Constitution.
  • Avril - mai : procès des Mémorandistes roumains à Cluj. Condamnation des leaders à la prison et interdiction du Parti national roumain.
  • 14 octobre : élections législatives en Belgique. Instauration du suffrage plural.
  • 26 octobre : fin du ministère Caprivi en Allemagne. Le chancelier, partisan d’un simple durcissement de l’arsenal législatif, s’est opposé à l’empereur Guillaume II qui entend faire voter une nouvelle loi contre les partis révolutionnaires. Il est congédié et le kaiser nomme chancelier le prince Chlodwig Hohenlohe, âgé de 76 ans, qui s’effacera derrière la personnalité de son ministre des finances, Johannes Miquel.
  • 3 novembre (Allemagne) : création de l’Union des Marches de l’Est. Cette association entend orienter l’empire vers une politique de colonisation économique et culturelle antipolonaise, ainsi qu’une germanisation des provinces de l’Est.


  • Réunification du Parti social-démocrate hongrois sous la direction d’Ignace Silberberg. Le congrès adopte un programme agraire d’inspiration marxiste, loin des revendications paysannes.
  • Royaume-Uni : Les villes non incorporées dans le Local Government Act de 1887 obtiennent le statut de « bourg municipal ».
  • L'Association féminine de Zurich (Frauenverein) ouvre les premiers restaurants sans alcool.

Russie[modifier | modifier le code]


Impôt sur les loyers.

  • La baisse du prix des céréales, commencée en 1875, atteint son maximum.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Au salon de la rue des Moulins, toile de Toulouse-Lautrec.

Naissances en 1894[modifier | modifier le code]

Décès en 1894[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. books.google.com
  2. Primeiras Emissões de Moçambique
  3. Untitled Document
  4. Arthur E. Starling, Plague, SARS and the Story of Medicine in Hong Kong, Hong Kong University Press,‎ 2006 (ISBN 9789622098053, présentation en ligne)
  5. http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/pdf/sm/F17%202959.pdf
  6. Anne Feder Lee, The Hawaii State Constitution, Oxford University Press,‎ 2011 (ISBN 9780199779055, présentation en ligne)
  7. Timeline - 1906 International Exhibition - Heritage - Christchurch City Libraries
  8. James C. Docherty, The A to Z of Australia, Rowman & Littlefield,‎ 2010 (ISBN 9780810876347, présentation en ligne)
  9. Service historique de la Défense