Henri Cordier (orientaliste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri Cordier.

Henri Cordier (né le 8 août 1849 à la Nouvelle-Orléans, mort le 16 mars 1925 à Paris) est un linguiste, historien, ethnologue, auteur, éditeur et orientaliste français. Il a été président de la Société de géographie à Paris.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Cordier est né à la Nouvelle Orléans, en Louisiane aux États-Unis. Il est arrivé en France en 1852, et sa famille a déménagé à Paris en 1855. Il a fait ses études au Collège Chaptal et en Angleterre.

En 1869, à 20 ans, il s'est embarqué pour Shanghai, où il a travaillé dans une banque anglaise. Au cours des deux prochaines années, il a publié plusieurs articles dans les journaux locaux. En 1872, il a été nommé bibliothécaire de la branche de la Chine du Nord de la Royal Asiatic Society. Durant cette période, une vingtaine d'articles ont été publiés dans le Courrier du Soir de Shanghai ou les Nouvelles quotidiennes de la Chine du Nord ou le Journal de la branche de la Chine du Nord de la Royal Asiatic Society.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1876, il a été nommé secrétaire d'un programme du gouvernement chinois pour les étudiants chinois en Europe.

À Paris, Cordier a été professeur à l'École Spéciale des Langues orientales, qui est connu aujourd'hui comme l'Institut national des langues et civilisations orientales, INALCO. Il a rejoint le corps professoral en 1881 et il a été professeur de 1881 à 1925.

Cordier a également été professeur à l'École libre des Sciences Politiques, qui est aujourd'hui connu comme la Fondation Nationale des Sciences Politiques et l'Institut d'Études Politiques de Paris (IEP de Paris).

T'oung Pao[modifier | modifier le code]

Avec Gustaaf Schlegel, il a créé en 1890 le T'oung Pao, qui a été le premier journal international des études chinoises, dont il était le rédacteur en chef.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Membre honorifique de la Royal Asiatic Society, 1893.

Membre correspondant de la Royal Geographic Society, 1908.

Membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, 1908.

Vice-président de la Société asiatique, de 1918 à 1925.

Président de la Société de géographie, de 1924 à 1925.

Œuvres choisies[modifier | modifier le code]

Les écrits publiés par Cordier englobent 1 033 œuvres 1 810 articles en 13 langues et 7 984 dans la bibliothèque.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Cordier, Henri. (1892). Half a Decade of Chinese studies (1886-1891). Leyden: E.J. Brill. OCLC 2174926

Liens extérieurs[modifier | modifier le code]