1880

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 1880 (MDCCCLXXX en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour l'année -1880, voir -1880.

Années :
1877 1878 1879  1880  1881 1882 1883

Décennies :
1850 1860 1870  1880  1890 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario et Québec) et États-Unis) et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Mission du Colonel Flatters au Nord du Sahara. Passage d'un marais. Image des Chocolats Lombart
  • 3 novembre : projet de traité élaboré à Nango entre le sultan Ahmadou et Joseph Gallieni (signé le 10 mars 1881). Le commandeur des croyants accorde à la France le privilège de la nation la plus favorisée contre des canons et de l’argent et l’assurance qu’aucun pays Toucouleur ne soit conquis. Ahmadou, qui se méfie des Français dont il ne parvient pas à percer les intentions, refusera de le ratifier[14].


  • Le chef nyamwezi Mwenda (1830-1891) se proclame mwami (roi) du Garaganza et prend le nom de Msiri. Msiri a conquis depuis 1855 un empire au Katanga, soit par des mariages princiers, soit par des guerres de conquête ou de soumission, qui prend le nom de Garaganza. Il installe sa capitale à Bunkeya (en) d’où il organise la structure administrative et économique de ses États en instituant la violence comme mode permanent de résolution des conflits[16].
  • Création de la Compagnie française de l’Afrique équatoriale par le comte de Sémélé[17].
  • La société de banque française des comptoirs maritimes de Tunis ouvre la première banque étrangère à Tripoli[18].
  • Benjamin Cases et Salomon Reinach, de l’Alliance israélite, ouvrent des écoles et travaillent à l’alphabétisation et à l’occidentalisation des Juifs de Tunisie[19].

Afrique australe[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

7 juin : victoire terrestre chilienne à la bataille d'Arica[25].
  • 8 avril : élection présidentielle, qui inaugure l’hégémonie conservatrice en Colombie (fin en 1930). Le général Rafael Núñez, conservateur, succède aux libéraux comme président des États-Unis de Colombie et va mener une politique centralisatrice en réprimant tous les mouvements fédéralistes colombiens[28].

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

  • 19 février : le gouvernement chinois demande à renégocier le traité du Livadia concernant la cession à la Russie de la région d’Ili (Turkestan chinois)[33]. Ce traité a été signé l’année précédente par un émissaire chinois sans l’autorisation de la cour. La Chine mobilise ses troupes sur la frontière russe.
Membres de tribus kurdes en 1873, photographie de Pascal Sébah.
  • Août : la réunion de nombreux chefs de tribus kurdes à Shamdinan à la frontière turco-persane, en Anatolie orientale, présidée par le Cheikh Obeidullah (de), décide la formation d’un Kurdistan indépendant. Une offensive victorieuse est lancée en octobre contre la Perse. Miandoab est pillé et une partie de sa population azérie massacrée. Les forces Qadjar sont battues à Maragha, ce qui provoque la panique à Tabriz. Les révoltés kurdes se retirent dans les hauteurs d’Ourmia ; le médecin et missionnaire presbytérien américain Joseph Cochran (de) négocie une trêve avec Obeidullah, et le mouvement perd de son ampleur. Obeidullah fait sa soumission au Sultan, qui le reçoit à Istanbul en 1881. En août 1882, il rentre au Kurdistan et tente de négocier avec les Russes, puis est arrêté et exilé à La Mecque en octobre 1882[39],[40]. La révolte, d’abord tournée contre l’empire ottoman, prend le caractère d’un djihad contre les Arméniens. Le sultan ottoman exploitera habilement son caractère antiarménien pour rallier les grandes familles à sa cause panislamiste. Jusqu’en 1914, plus de 100 000 Kurdes s’établiront dans les régions de Mouch, Van et Erzeroum, migration accompagnée de violences, de pillages et d’expropriations. Les Turcs eux-mêmes arment les Kurdes, et en forment des régiments de cavalerie Hamidié qui font régner la terreur (1891). Les Arméniens doivent héberger en hiver les nomades kurdes et doivent payer à leurs chefs un impôt en plus de l’impôt turc. Les Arméniens, d’abord désarmés, organisent la résistance[41].


  • Le député britannique Laurence Oliphant publie « Le pays de Gilead », dans lequel il préconise l’installation de Juifs à l'Est du Jourdain, sous la suzeraineté ottomane et la protection britannique[44].

Europe[modifier | modifier le code]

  • 24 février (12 février du calendrier julien) : commission exécutive suprême présidée par le général Loris-Melikov, et dotée de pleins pouvoirs[46]. Alexandre II de Russie décide de combattre politiquement le terrorisme. En faisant notamment des ouvertures à l’opposition, il réussira partiellement à affaiblir le terreau sur lequel se développe le radicalisme.
  • 23 mars : le prince Alexandre Ier de Bulgarie, qui a dû recourir à de nouvelles élections législatives à la Sabranie après son refus de nommer un gouvernement libéral, est désavoué par le pays, qui envoie une nouvelle majorité libérale[48].
18 août : Mikhaïl Loris-Melikov instaure « la dictature du cœur » en Russie : ouverture vers les milieux libéraux modérés, lutte contre les mouvements révolutionnaires.
  • 18 août (6 août du calendrier julien) : Mikhaïl Loris-Melikov devient ministre de l’Intérieur en Russie. La commission est supprimée, ses attributions sont rattachés au ministère de l’intérieur[53].


  • Hongrie : le parti des citoyens privés de droit de vote est remplacé par le Parti ouvrier unifié hongrois (Magyarorszagi Altalanos Munkaspart) d’inspiration marxiste. Léo Fränkel est condamné à 18 mois de prisons et repart en exil[60].

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Un coin du Salon de 1880, Édouard Joseph Dantan
Étude de nu ou Suzanne cousant, de Paul Gauguin

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1880[modifier | modifier le code]

Décès en 1880[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Gaffarel, Algérie : histoire, conquête et colonisation..., Serre,‎ 2004 (ISBN 9782906431751, présentation en ligne)
  2. Louis Figuier, Les nouvelles conquêtes de la science, Libr. illustrée,‎ 1885 (présentation en ligne)
  3. Pierre Montagnon, La France Coloniale : La gloire de l'empire, du temps des croisades à la seconde guerre mondiale, Éditions Flammarion (ISBN 9782756409030, présentation en ligne)
  4. Philippe Decraene, Le Mali, Presses universitaires de France,‎ 1980 (ISBN 978-2-13-036432-0, présentation en ligne)
  5. Amadou Ba, Les Sénégalais à Madagascar : militaires ouest-africains dans la conquête et la colonisation de la grande île, 1895-1960, Harmattan,‎ 2012 (ISBN 9782296995208, présentation en ligne)
  6. Jacques Serre, Hommes et destins : Afrique noire, Académie des sciences d'outre-mer,‎ 2011 (ISBN 9782296546035, présentation en ligne)
  7. Simona Corlan-Ioan, Invention de Tombouctou : Histoires des récits occidentaux sur la ville pendant les XIXe-XXe siècles, Éditions L'Harmattan,‎ 2014 (ISBN 9782336346205, présentation en ligne)
  8. Abdelkhaleq Berramdane, Le Maroc et l'Occident : 1800-1974, Karthala,‎ 1987 (ISBN 9782865371716, présentation en ligne)
  9. Amor Belhedi, Le chemin de fer et l'espace en Tunisie : transport et organisation de l'espace, Université de Tunis,‎ 1980 (présentation en ligne)
  10. Yves Person, Samori : une révolution dyula, vol. 1, Institut fondamental d'Afrique noire,‎ 1968 (présentation en ligne)
  11. Firmin Yangambi, Crise en République démocratique du Congo: Crime contre l’Humanité, Lulu.com,‎ 2011 (ISBN 9782360650149, présentation en ligne)
  12. Christian Roche, L’Afrique noire et la France au XIXe siècle. Conquêtes et résistances, Khartala Éditions,‎ 2011 (ISBN 9782811133467, présentation en ligne)
  13. a et b Jean-Alexis Mfoutou, La langue de la politique au Congo-Brazzaville : contexte sociopolitique et comportements langagiers, L'Harmattan,‎ 2012 (ISBN 9782296969377, présentation en ligne)
  14. Samba Lamine Traoré, La saga de la ville historique de Ségou, Éditions L'Harmattan,‎ 2012 (ISBN 9782296478794, présentation en ligne)
  15. René Pottier, Histoire du Sahara, Nouvelles Éditions Latines,‎ 1947 (ISBN 9782723308595, présentation en ligne)
  16. J. F. Ade Ajayi, Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique au XIXe siècle jusque vers les années 1880, UNESCO,‎ 1996 (ISBN 9789232017123, présentation en ligne)
  17. Jacques Serre, Explorations au cœur de l'Afrique : Le commandant Lenfant, 1865-1923, Éditions L'Harmattan,‎ 1998 (ISBN 9782296350694, présentation en ligne)
  18. Gianni Albergoni, La Libye nouvelle : rupture et continuité, Éditions du Centre national de la recherche scientifique,‎ 1975 (ISBN 9782222018018, présentation en ligne)
  19. Béatrice Leroy, L'Aventure séfarade : De la péninsule ibérique à la diaspora, Albin Michel,‎ 1986 (ISBN 9782226294289, présentation en ligne)
  20. a et b Victor Tonchi, William A. Lindeke et John J. Grotpeter, Historical Dictionary of Namibia, Scarecrow Press,‎ 2012 (ISBN 9780810853980, présentation en ligne)
  21. Klaus Dierks, Chronology of Namibian history : from pre-historical times to independent Namibia, Namibia Scientific Society,‎ 1999 (ISBN 9789991640105, présentation en ligne)
  22. J. F. Ade Ajayi, Histoire générale de l'Afrique : L'Afrique au XIXe siècle jusque vers les années 1880, UNESCO,‎ 1996 (ISBN 9789232017123, présentation en ligne)
  23. Harold E. Raugh, The Victorians at War, 1815-1914 : An Encyclopedia of British Military History, ABC-CLIO,‎ 2004 (ISBN 9781576079256, présentation en ligne)
  24. Erik Goldstein (Dr), Wars and Peace Treaties : 1816 to 1991, Routledge,‎ 2005 (ISBN 9781134899128, présentation en ligne)
  25. a, b et c Osvaldo Silva G, Atlas de Historia de Chile, Editorial Universitaria,‎ 2005 (ISBN 9789561117761, présentation en ligne)
  26. Philippe Bonnichon, Pierre Gény et Jean Nemo, Présences françaises outre-mer, XVIe-XXIe siècles, vol. 1, Karthala Éditions (ISBN 9782811107376, présentation en ligne)
  27. Elyette Benjamin-Labarthe et Éric Dubesset, Émancipations caribéennes: histoire, mémoire, enjeux socio-économiques et politiques, L'Harmattan,‎ 2010 (ISBN 9782296133341, présentation en ligne)
  28. Laureano Gómez Serrano, El control constitucional en Colombia : evolución histórica, UNAB,‎ 2001 (ISBN 9789589682197, présentation en ligne)
  29. Jorge Mario García Laguardia, Honduras : Evolución Político Constitucional, 1824-1936, Universidad Nacional Autónoma de México,‎ 1999 (ISBN 9789683670212, présentation en ligne)
  30. Julio Escoto, Imágenes de Tegucigalpa, Centro Editorial,‎ 2004 (ISBN 9789992665541, présentation en ligne)
  31. Leonard C. Schlup et James Gilbert Ryan, Historical Dictionary of the Gilded Age, M.E. Sharpe,‎ 2003 (ISBN 9780765621061, présentation en ligne)
  32. http://www.timescontent.com/tss/showcase/Microfilm/Illustrated-Weekly/975/IllustratedWeekly.html
  33. James Z. Gao, Historical Dictionary of Modern China (1800-1949), Scarecrow Press,‎ 2009 (ISBN 9780810863088, présentation en ligne)
  34. Henry Laurens, Orientales : Parcours et situations, vol. 3, CNRS éditions,‎ 2004 (ISBN 9782271062321, présentation en ligne)
  35. Alain Moyrand, Droit institutionnel de la Polynésie française, L'Harmattan,‎ 2012 (ISBN 9782296992788, présentation en ligne)
  36. Henry Laurens, op. cit, p. 113.
  37. a et b John F. Riddick, The history of British India : a chronology, Greenwood Publishing Group,‎ 2006 (ISBN 9780313322808, présentation en ligne)
  38. Spencer Tucker, A global chronology of conflict : from the ancient world to the modern Middle East, vol. 2, ABC-CLIO,‎ 2009 (ISBN 9781851096671, présentation en ligne)
  39. Gérard Chaliand, A People Without a Country : The Kurds and Kurdistan, Zed Books,‎ 1993 (ISBN 9781856491945, présentation en ligne)
  40. William Eagleton, La république kurde de 1946, Editions Complexe,‎ 1991 (ISBN 9782870274187, présentation en ligne)
  41. Paul Roques, L'aventure des Nestoriens, Éditions L'Harmattan,‎ 2013 (ISBN 9782336326252, présentation en ligne)
  42. Hamid Wahed Alikuzai, A Concise History of Afghanistan, vol. 14, Trafford Publishing,‎ 2013 (ISBN 9781490714417, présentation en ligne)
  43. (en) Abdul Khaliq Fazal et James Jupp (dir.), The Australian People : An Encyclopedia of the Nation, its People and their Origins, Cambridge University Press,‎ 2001, 940 p. (ISBN 0-521-80789-1, présentation en ligne), p. 177
  44. Shlomo Sand, The Invention of the Land of Israel : From Holy Land to Homeland, Verso Books,‎ 2012 (ISBN 9781844679478, présentation en ligne)
  45. Thierry Vareilles, Histoire d'attentats politiques : De l'an 44 avant Jésus-Christ à nos jours - Anarchisme, assassinats, attentats, complots, magnicides, régicides, terrorisme et tyrannicides, Éditions L'Harmattan,‎ 2006 (ISBN 9782296422179, présentation en ligne)
  46. Henri Troyat, Alexandre III, Grasset,‎ 2004 (ISBN 9782246791645, présentation en ligne)
  47. I. Dumitriu-Snagov, Le Saint Siège et la Roumanie moderne (1866-1914), vol. 2, Gregorian Biblical BookShop,‎ 1989 (ISBN 9788876525971, présentation en ligne)
  48. Guérin Songeon, Histoire de la Bulgarie depuis les origines jusqu'à nos jours, 485-1913, Nouvelle librairie nationale,‎ 1913 (présentation en ligne)
  49. Gjergj Fishta, The Highland Lute, I.B.Tauris,‎ 2005 (ISBN 9781845111182, présentation en ligne)
  50. Robert William Seton-Watson, Britain in Europe : 1789-1914, CUP Archive,‎ 1968 (présentation en ligne)
  51. James Durnerin, Maura et Cuba : Politique coloniale d'un ministre libéral, vol. 1, Presses Univ. Franche-Comté,‎ 1975 (présentation en ligne)
  52. Joaquim Pedro de Oliveira Martins, Lopes de Oliveira, Páginas desconhecidas, Seara Nova,‎ 1948 (présentation en ligne)
  53. Joseph L. Wieczynski, The Modern Encyclopedia of Russian and Soviet History, vol. 39, Academic International Press,‎ 1994 (ISBN 9780875690643, présentation en ligne)
  54. http://www.educationengland.org.uk/documents/acts/1880-elementary-education-act.html
  55. Wolfgang Neugebauer, Vom Kaiserreich zum 20. Jahrhundert und Große Themen der Geschichte Preußens, Walter de Gruyter,‎ 2001 (ISBN 9783110906691, présentation en ligne)
  56. Monica Cioli, Pragmatismus und Ideologie, Duncker & Humblot (ISBN 9783428511365, présentation en ligne)
  57. Stefanaq Pollo, Arben Puto, Kristo Frashëri et Skënder Anamali, Histoire de l'Albanie, des origines à nos jours, Horvath,‎ 1974 (ISBN 9782717100259, présentation en ligne)
  58. J. de Bruijn, Abraham Kuyper : A Pictorial Biography, Wm. B. Eerdmans Publishing,‎ 2014 (ISBN 9780802869661, présentation en ligne)
  59. Philippe Garbani et Jean Schmid, Le Syndicalisme Suisse, Éditions d'en bas (présentation en ligne)
  60. Jean Bérenger, Histoire de l'Empire des Habsbourg (1273-1918), Fayard,‎ 1990 (ISBN 9782213648019, présentation en ligne)