Organiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Organiste (oiseau).
Un organiste à la cathédrale de Lausanne

L’organiste est le musicien jouant de l'orgue. Quels que soient le genre et le lieu (sacré ou profane) dans lequel il s'exprime, il recourt aux mêmes techniques et suit donc en grande partie la même formation. C'est ensuite la direction choisie qui le fait prendre des choix quant au répertoire et à l'utilisation de l'improvisation, discipline reine chez de très nombreux organistes.

L’organiste classique[modifier | modifier le code]

Le métier d'organiste classique est aujourd'hui le seul métier de musicien de service, parfois combiné avec le métier de chef de chœur (surtout dans les pays de culture germanique). En effet, la majorité des organistes classiques sont généralement titulaires d'un instrument installé dans un édifice religieux et sont rétribués pour accompagner les offices dans les rites catholiques, anglicans ou protestants. En règle générale là où se trouve un orgue se trouve au moins un organiste titulaire. L'on trouve aussi, mais dans une moindre mesure, des orgues dans les synagogues (notamment l'orgue Cavaillé-Coll de la synagogue de Paris) et dans les temples de certaines religions mineures (notamment les mouvements à référent biblique, par exemple les adventistes et les mormons).

Les organistes classiques se divisent en deux catégories : liturgique et concertistes.

L'organiste liturgique se consacre à l'accompagnement musical des offices religieux. Sa principale activité est l'accompagnement de la messe catholique ou du culte protestant ou anglican. Mais il a une fonction beaucoup plus populaire lorsqu'il accompagne un mariage ou un enterrement, rituels pour lesquels il existe une littérature spécifique et bien connue du public : les fameuses marches nuptiales et marches funèbres. D'autre part l'organiste liturgique est souvent associé à d'autres activités musicales au sein de la communauté paroissiale et il peut donc être également maître de chapelle ou chef de chœur et dès lors diriger une chorale.

L'organiste concertiste (on dit aussi « organiste récitaliste ») est assez souvent aussi organiste liturgique, mais il a suivi un cursus de musicien lui permettant de se produire en concerts. Son activité sort donc du cadre cultuel et il se consacre principalement à l'interprétation, de même que tous les autres musiciens, ou de plus en plus fréquemment à l'improvisation : c'est à travers lui que l'orgue existe en tant qu'instrument soliste et que des œuvres du répertoire de l'orgue peuvent être entendues. C'est à l'organiste récitaliste que l'on fera appel pour jouer dans des salles de concert ou des auditoriums pourvus d'un orgue, ainsi que pour réaliser des enregistrements. Sa formation passe en France par une classe d'orgue dans un conservatoire ; dans les pays germaniques, les organistes sont formés à l'exercice professionnel de tous les besoins d'une communauté (orgue, improvisation, chant, direction de chœurs et d'assemblée, musique pop et jazz etc) au niveau licence et master, diplôme exigé pour travailler à plein-temps comme Kantor, et donc comme organiste. Dans ces pays, le cursus orgue seul est plutôt choisi par les étudiants étrangers.

Organiste

Organistes classiques[modifier | modifier le code]

L’organiste de jazz[modifier | modifier le code]

L'organiste de jazz est le musicien qui joue du jazz à l'orgue. En général, quand on parle de jazz à l'orgue, on sous-entend qu'il s'agit plutôt de l'orgue Hammond, c'est-à-dire un orgue électronique. Néanmoins, rien n'interdit de jouer du jazz sur un orgue classique et cela se fait couramment, surtout aux États-Unis et en Allemagne. Keith Jarrett a enregistré plusieurs CD dans lesquels il improvise sur un orgue à tuyaux.

En France, il n'existe qu'une seule classe d'Orgue Hammond, située à Brive-la-Gaillarde et dirigée par Charles Balayer.

Organistes de jazz[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brigitte Alzieu, Portraits d'orgues et d'organistes à travers les cartes postales anciennes, Éd. Comp'act, Chambéry, 2004, 127p.  (ISBN 2-87661-326-3)
  • Pierre Guillot, Dictionnaire des organistes français des XIXe et XXe siècles, Mardaga, Sprimont (Belgique), 2003, 559p.  (ISBN 2-87009-840-5)
  • Félix Raugel, Les organistes, H. Laurens, Paris, 1923, 128p.