Royaume de Yougoslavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

44° 49′ 14″ N 20° 27′ 44″ E / 44.82056, 20.46222 ()

Royaume de Yougoslavie
Kraljevina Jugoslavija

1929 – 1941/1945[N 1]

Drapeau
Drapeau.
Blason
Armoiries.

Devise : Une nation, un roi, un pays

Hymne : Medley entre Bože Pravde, Lijepa naša domovino, et Naprej zastava slave

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte du Royaume de Yougoslavie (1930)

Informations générales
Statut Monarchie absolue (1929-1934) Monarchie constitutionnelle (1934-1945)
Capitale Belgrade
Langue Yougoslave[1],[N 2]
Monnaie Dinar yougoslave
Fuseau horaire +1
Démographie
Population 1931 13 934 038
Densité 1931 56,3 / km2
Superficie
Superficie 247542
Histoire et événements
3 octobre 1929 Changement de nom
Avril 1941 Invasion de l'Axe
29 novembre 1943 Proclamation par Tito de la Fédération démocratique de Yougoslavie
2 décembre 1945 Abolition de la monarchie et proclamation de la république

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume de Yougoslavie est une monarchie des Balkans, gouvernée par la famille des Karađorđević, qui exista de la fin de 1929 (date à laquelle elle remplaça le royaume des Serbes, Croates et Slovènes) jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.
Il comprenait les territoires des actuels États de Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro, la Macédoine, et la majeure partie des actuelles républiques de Slovénie et de Croatie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la formation du royaume unifié dès 1918, le pays connaît d'abord un régime de monarchie constitutionnelle, mais des tensions interviennent rapidement. Dès 1920, le prince-héritier et régent du royaume Alexandre avait jugé utile de dissoudre le Parti communiste. Un an après, il monte sur le trône sous le nom de Alexandre 1er.

En 1928, le president-fondateur du Parti paysan croate, Stjepan Radic, est assassiné en plein parlement par un collègue monténégrin. Le roi décide alors en 1929 de mettre fin à la constitution et de rebaptiser le pays « Royaume de Yougoslavie ». Il gouverne alors en monarque absolu.

Le régime policier mis en place pourchasse sans pitié tous les opposants, communistes et autonomistes croates et macédoniens, notamment. Le roi Alexandre Ier sera assassiné à Marseille en 1934, par un nationaliste macédonien, Veličko Kerin, membre de l'Organisation révolutionnaire intérieure macédonienne. Pierre II (Petar II Karađorđević) lui succède sous la régence de Paul Karađorđević.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la Yougoslavie resta neutre au conflit. Mais le , le régent Paul signa à Vienne un pacte qui liait le royaume avec les puissances de l’Axe. Cette décision provoqua d’importantes manifestations à Belgrade et Pierre II, appuyé par des officiers favorables aux Alliés, organisa un coup d’État le 27 mars 1941 et le pacte fut dénoncé.

En représailles, Hitler fit alors envahir la Yougoslavie qui capitule le 17 avril 1941[2]. Pour se mettre en sûreté, la famille royale se réfugia à l’étranger. Quant au gouvernement royal, celui-ci partit en exil au Caire, puis à Londres.

La Yougoslavie alors occupée par les Allemands fut démantelée.

Politique[modifier | modifier le code]

Rois de Yougoslavie[modifier | modifier le code]

  1. 3 octobre 1929 - 9 octobre 1934 : Alexandre Ier de Yougoslavie
  2. 9 octobre 1934 - 29 novembre 1945 : Pierre II de Yougoslavie

Le prétendant au trône suite à la mort de Pierre II de Yougoslavie le 3 novembre 1970 est Aleksandar Karađorđević, sous le nom d'Alexandre II de Yougoslavie. Depuis 2003 et l'abandon du nom « Yougoslavie », ce dernier est prétendant au trône de Serbie sous le nom d'Alexandre III.

Premiers ministres[modifier | modifier le code]

Premiers ministre du gouvernement royal en exil au Caire et à Londres

Subdivision[modifier | modifier le code]

Banovines de Yougoslavie en 1929

Lors de la création du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes en 1918, les subdivisions mises en place avant la Première Guerre mondiale sont maintenues.

Suite à la Constitution de Vidovdan en 1921 établissant un État unitaire, de nouvelles subdivisions sont créées en 1922, c'est-à-dire 33 oblast (ou provinces) administratifs.

Cependant en 1929, le royaume est séparé en neuf nouvelles provinces appelées banovines (ou banat). Leurs territoires ont été réalisés selon des caractéristiques géographiques, principalement des rivières, afin de ne pas correspondre à des frontières ethniques ou des frontières d'avant guerre. Ces provinces étaient composé de :

La ville de Belgrade, avec celle de Zemun et celle de Pančevo était une entité administrative indépendante des banovines.

En 1939, l'accord Cvetković–Maček permet la création de la Banovine de Croatie à partir des anciennes banovine de la Save, du Littoral et des parties de celles du Danube, de la Drina, du Vrbas et de la Zeta.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le pays est occupé par les forces de l'Axe à partir d'avril 1941, cependant la légitimité du gouvernement royal fut reconnu par les alliés. En 1943, la « Fédération démocratique de Yougoslavie » est proclamée par les Partisans communistes mais la royauté ne sera abolie que le 2 décembre 1945
  2. De 1918 à 1929, le nom de « serbo-croato-slovène » a été donné à la langue du pays afin de « coller » au nom de l'État. Lorsque le pays fut renommé Yougoslavie en 1929, la langue fut également renommée « yougoslave ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Tomasz Kamusella. The Politics of Language and Nationalism in Modern Central Europe. Palgrave Macmillan, 2008, pp. 228, 297.
  2. Milan Stojadinović, La Yougoslavie entre les deux guerres: ni le pacte, ni la guerre, Nouvelles Editions Latines, 1979.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]