Jabron (affluent du Verdon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jabron.
Le Jabron
Image illustrative de l'article Jabron (affluent du Verdon)
Caractéristiques
Longueur 30,5 km [1]
Bassin 123 km2 [1]
Bassin collecteur la Durance, le Rhône
Débit moyen 0,632 m3/s (Comps-sur-Artuby) [2]
Régime Régime pluvial
Cours
Source La Bâtie (Peyroules)
· Localisation Peyroules
· Altitude 1 150 m
· Coordonnées 43° 48′ 37″ N, 6° 39′ 33″ E
Confluence le Verdon
· Localisation Trigance : Pont de Carajuan; en face de Rougon
· Altitude 634 m
· Coordonnées 43° 47′ 32″ N, 6° 25′ 59″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Var, Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissements Draguignan, Castellane
Cantons Castellane, Comps-sur-Artuby
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Castellane, Comps-sur-Artuby

Sources : SANDRE:X2300500, Géoportail, Banque Hydro

Le Jabron est une rivière du Var et des Alpes-de-Haute-Provence, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, aux gorges grandioses, affluent gauche du Verdon, donc sous-affluent du Rhône et de la Durance. Son cours est pratiquement parallèle à celui de l'Artuby[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme Jabron vient de la base préceltique *gava, qui sert à nommer les torrents de montagne[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

De 30,5 km de longueur[1], le Jabron prend sa source au nord-est de Peyroules, commune de l'extrême sud-est des Alpes-de-Haute-Provence en amont du hameau de La Bâtie qui s'est appelée jusqu'au XVe siècle « La Bastide-du-Jabron », à 1 150 m d'altitude[5].

Cela se trouve à une dizaine de kilomètres au sud-est de Castellane par la route Napoléon. On y trouve « La Clue du Haut-Jabron » prisée par les amateurs de canyoning.

Au sortir de Peyroules, direction sud-ouest, le Jabron traverse successivement les communes de Chateauvieux, où ses berges culminent à 1 000 mètres d'altitude, de Brenon, un des plus petits villages du Var, tant par la superficie que par le nombre de ses habitants, de Jabron et de Trigance.

Le Jabron conflue avec le Verdon à la hauteur du pont de Carajuan, à proximité du Point Sublime, sur la commune de Trigance, juste en face de Rougon, et à 634 m d'altitude[6].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements des Alpes-de-Haute-Provence et du Var, le Jabron traverse neuf communes :

Soit en termes de cantons, le Jabron prend source et conflue dans le même canton de Castellane, mais traverse aussi le canton de Comps-sur-Artuby, dans les deux arrondissement de Draguignan et arrondissement de Castellane.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du Jabron est de 123 km2[1].

Organsieme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Jabron a vingt-sept affluents référencés[1] :

  • le Ravin de Blay (rd[note 1]),
  • le Ravin de Canebiers,
  • le Vallon de Sainte-Anne,
  • le Ravin de Mal Bouisset,
  • le Ravin du Fonduas,
  • le Ravin de Ville,
  • le Ravin de Moulinoun,
  • le Ravin du Gabre,
  • le Ravin du Villard,
  • le Ravin de la Séouve,
  • le Ravin de la Buissière
  • le Vallon des Demuèyes
  • le Ravin de Sébet,
  • le Ravin de la Tuilière,
  • le Vallon de la Clue,
  • le Torrent d'Eouix,
  • le Vallon de Beautar,
  • le Ravin des Fonduas,
  • le Vallon du Bourguet,
  • le Vallon de Cuiros,
  • le Vallon de la Montade,
  • le Vallon de Villegrasse,
  • le Vallon du Lavandou,
  • le Vallon de Gaudemard,
  • le Vallon de Bonne,
  • le Vallon le Gros,
  • le Vallon de la Croix.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Jabron à Comps-sur-Artuby[modifier | modifier le code]

Le Jabron a été observé à la station X2305010 - Le Jabron à Comps-sur-Artuby (Pont de l'Evescat), à 782 m d'altitude, pour un bassin versant de 66,3 km2, de 1975 à 2013 soit sur 39 ans. Au passage l'enregisteur a été emporté par les crues de 1993[note 2],[2]

Le module est de 0,632 m3/s.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : X2305010 - Le Jabron à Comps-sur-Artuby (Pont de l'Evescat) pour un bassin versant de 66,3 km2 et à 782 m d'altitude[2]
(le 08-10-2013 sur 39 ans de 1975 à 2013)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Le VCN3 pendant une quinquennale sèche s'établit à seulement 0,007 m3/s soit 7 l/s.

Crues[modifier | modifier le code]

Le QIX 2 vaut 23 m3/s, le QIX 5 40 m3/s le QIX 10 51 m3/s, le QIX 20 62 m3/s et QIX 50 est estimé à 75 m3/s.

Le débit instantané maximal a atteint la valeur de 109 m3/s, le 15 juin 2010, avec le même jour une hauteur maximale instantanée de 452 cm soit 4,52 m. Le débit journalier maximal a été observé à 49,40 m3/s le 7 janvier 1994.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. Installée en 1975 sur l'emplacement d'une ex-station EDF, emportée par des crues de 1993, remontée, elle est maintenant équipée d'un enregistreur Auteg

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Jabron (X2300500) » (consulté en 26 ocotbre2013)
  2. a, b et c Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Jabron à Comps-sur-Artuby (Pont de l'Evescat) (X2305010) » (consulté le 26 octobre 2013)
  3. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 8 mai 2011)
  4. Bénédicte Fénié, Jean-Jacques Fénié, Toponymie provençale, Éditions Sud-Ouest, 2002 (réédition), (ISBN 978-2-87901-442-5), p. 33
  5. Source du Jabron sur Géoportail (consulté le 26 octobre 2013).
  6. Confluence du Jabron en rive gauche du Verdon sur Géoportail (consulté le 26 octobre 2013).