Cavalaire-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cavalaire)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cavalaire-sur-Mer
Cavalaire-sur-Mer
Vue aérienne de la baie et du port de Cavalaire.
Blason de Cavalaire-sur-Mer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Var
Arrondissement Draguignan
Canton Sainte-Maxime
Intercommunalité Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez
Maire
Mandat
Philippe Léonelli (SE)
2014-2020
Code postal 83240
Code commune 83036
Démographie
Gentilé Cavalairois
Population
municipale
7 270 hab. (2016 en augmentation de 4,23 % par rapport à 2011)
Densité 434 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 10′ 19″ nord, 6° 31′ 47″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 528 m
Superficie 16,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte administrative du Var
City locator 14.svg
Cavalaire-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Var

Voir sur la carte topographique du Var
City locator 14.svg
Cavalaire-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cavalaire-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cavalaire-sur-Mer
Liens
Site web cavalaire.fr

Cavalaire-sur-Mer est une commune française située dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

La baie de Cavalaire et le cap Lardier.

Localisation[modifier | modifier le code]

Cavalaire-sur-Mer se trouve sur la côte méditerranéenne, entre Saint-Tropez et Le Lavandou, dans le département du Var (83), au fond de la baie du même nom, et au pied des premières pentes du Massif des Maures.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le sud et le sud-est de la commune, ainsi que le centre ville de Cavalaire, sont en bord de mer, l'altitude est donc de 0 m. Le reste de la commune est vallonné, les points culminants, Montjean (460 m) et Le Peinier (387 m), se situant au nord, limitrophes de la commune de Cogolin.

La baie de Cavalaire est entourée par deux caps, le cap Cavalaire à l'ouest et le cap Lardier à l'est. Le cap Lardier est entièrement situé sur la commune voisine de La Croix-Valmer, tandis que le cap Cavalaire et le hameau du Dattier (ancienne gare du Train des Pignes) encore plus à l'ouest sont situés sur le territoire de la commune de Cavalaire.

Connue en tant que station balnéaire, on y trouve deux types de plages : celle de la baie, longue plage de sable de 3 km de long, et les criques à l'ouest du cap Cavalaire, comme Bonporteau, ou la Nasque, au hameau du Dattier.

Lieux-dits et hameaux[modifier | modifier le code]

La commune compte de nombreux hameaux et lieux-dits :

  • le hameau du Dattier
  • les Pierrugues
  • le Cros de Mouton
  • l'Eau Blanche
  • Pardigon
  • les Sauvagières.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Môle Cogolin La Croix-Valmer Rose des vents
Rayol-Canadel-sur-Mer N Méditerranée
O    Cavalaire sur Mer    E
S
Méditerranée Méditerranée Méditerranée

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

En période estivale, la municipalité met en place un service de bus reliant les différents quartiers de la ville aux plages. De plus, plusieurs lignes de bus relient Cavalaire aux communes voisines, par exemple[2] :

Dans le Var, avec Varlib / Zou !, 248 lignes (lignes scolaires comprises) assurent les rotations entre les communes varoises, en dehors des zones urbaines de Toulon, Draguignan et Fréjus-Saint Raphaël[3].

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Transports aériens[modifier | modifier le code]

Les aéroports les plus proches sont :

Ports[modifier | modifier le code]

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité faible[5].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cavalaire est traversée par plusieurs cours d'eau :

Cavalaire-sur-Mer dispose d'une station d'épuration d'une capacité de 68 000 équivalent-habitants[11].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Csa dans la classification de Köppen et Geiger[12].

Climat méditerranéen.

Article détaillé : Climat du Var.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin caballus (cheval).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le débarquement de 1944 à Cavalaire.

Cavalaire-sur-Mer est probablement une ancienne colonie phénicienne du nom d'Héracléa Caccabaria[13]. On trouve aussi des restes d'une occupation gallo-romaine à Pardigon.

La commune fut détachée de Gassin en 1929.

Le village est placé sur le tracé de l'ancienne voie ferrée Saint-Raphaël - Toulon (parfois appelé train des Pignes), aujourd'hui disparue. On peut cependant remarquer l'emplacement de l'ancienne voie ferrée et suivre son tracé, et ce sur une bonne partie de la côte depuis le Lavandou jusqu'à Saint-Raphaël, existe même à Cavalaire un « chemin du train des Pignes ».

Le village a aussi été le lieu d'importantes opérations militaires lors du débarquement allié en Provence durant la seconde Guerre mondiale : le 15 août 1944, ont participé au débarquement de Provence, dans la zone de Cavalaire, les trois divisions d'infanterie américaine (3e, 45e et 36e DI), appuyées par la 1re division blindée française aux ordres du général Jean Touzet du Vigier. En souvenir du débarquement, la municipalité organise chaque année au 15 août des festivités comprenant un défilé de voitures militaires et une reconstitution de campement militaire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, douze maires se sont succédé à la tête de Cavalaire :

Liste des maires successifs[14]
Période Identité Étiquette Qualité
Eugène Décanis[15]    

(démission)
Léon André    
Benjamin Gaillard SFIO Hôtelier
Conseiller d’arrondissement du canton de Saint-Tropez (1937 → ?)
Marcel Chameron    
Antonin Porte SE  
Benjamin Gaillard SFIO Hôtelier
Conseiller général du canton de Saint-Tropez (1945 → 1949)
Réélu en 1945, 1947, 1949 et 1953
Charles Pomes SE Général de brigade

(décès)
Benjamin Gaillard SFIO Hôtelier
Réélu en 1971
Léon Jacques André SE  
Paulin Léonelli SE Commerçant
Louis Foucher UDF-PR
puis UMP
Réélu en 1983, 1989, 1995 et 2001
Annick Napoléon UMP Commerçante
Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur (2010 → 2015)
Vice-présidente de la CC du golfe de Saint-Tropez (2013 → 2014)
Suppléante du député Jean-Michel Couve (2012 → 2017)
en cours Philippe Léonelli
Fils de Paulin Léonelli
DVD Ancien gérant de sociétés
3e vice-président de la CC du golfe de Saint-Tropez (2014 → )

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune de Cavalaire-sur-Mer fait partie de la Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez.

Finances locales[modifier | modifier le code]

L'imposition des ménages et des entreprises à Cavalaire-sur-Mer en 2009[16]
Taxe Part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 11,69 % 0,00 % 6,15 % 0,00 %
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 14,71 % 0,00 % 7,43 % 2,36 %
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 47,99 % 0,00 % 23,44 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 13,31 %* 0,00 % 8,55 % 3,84 %

Budget et fiscalité 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, le budget de la commune était constitué ainsi[17] :

  • total des produits de fonctionnement : 19 909 000 , soit 2 737  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 18 265 000 , soit 2 511  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 2 033 000 , soit 279  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 2 306 000 , soit 317  par habitant ;
  • endettement : 14 695 000 , soit 2 020  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 20,18 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 16,46 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 48,64 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2015 : médiane en 2015 du revenu disponible, par unité de consommation : 21 142 [18].

Jumelages[modifier | modifier le code]


Cavalaire est jumelé avec trois villes[19] :

Le comité de jumelage a également établi des liens, en vue de jumelage, avec :


Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1931. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[21].

En 2016, la commune comptait 7 270 habitants[Note 1], en augmentation de 4,23 % par rapport à 2011 (Var : +4,25 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
7858257509521 3722 1162 7103 9124 188
1999 2006 2007 2008 2013 2016 - - -
5 2376 3516 5096 6677 1507 270---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[22] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[24] :

  • Écoles maternelle et primaire[25],
  • Collèges à Cogolin, Gassin,
  • Lycées à Gassin, Saint-Tropez[26].

Sports[modifier | modifier le code]

Divers clubs de sport animent la vie cavalairoise :

  • Un aéro-club propose des baptêmes de l'air en ULM ;
  • Le club d'aïkido, de judo et de karaté dispense des cours d'arts martiaux au sein du complexe Fernand-Ottavi.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissement de santé[27] :

  • De nombreux professionnels de santé sont installés sur la commune[28], dont certains à la maison médicale Le Caducée.
  • L'hôpital le plus proche se trouve à Gassin[29], le centre hospitalier du Golfe de Saint-Tropez.
  • Pharmacies.

Cultes[modifier | modifier le code]

La paroisse Saint-Laurent de Cavalaire-sur-Mer, de culte catholique, dépend du diocèse de Fréjus-Toulon, doyenné de Saint-Tropez[30].

Économie[modifier | modifier le code]

Développement fluvial[modifier | modifier le code]

L'arrêté préfectoral du 08 avril 2019 a autorisé, en application de l’article L. 214-3 du code de l’environnement, la commune de Cavalaire-sur-Mer à réaliser son opération de redéploiement du port de Cavalaire-sur-Mer[31].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La situation balnéaire de Cavalaire[32], en bord de Méditerranée, permet un fort développement du tourisme. En plus de ses 4 km de plages de sable fin[33], la commune dispose d'une station nautique labellisée[34], proposant plusieurs activités : plongée, voile, jet ski, excursions maritimes. La ville bénéficie également des activités locales des villes comme Saint-Tropez, Ramatuelle, ou Grimaud. L'hébergement touristique est varié : hôtels, camping, résidences de vacances[35].

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • La Villa de Pardigon : un domaine viticole[36].
  • A la veille de la guerre de 1914, la capacité productrice s'est étiolée au profit de la prospérité touristique : l'élevage des vers-à-soie a cessé, seule la culture de la vigne a repris[37].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Pointus dans le port de Cavalaire.
  • Église Saint-Laurent[38],[39].
  • Villa romaine de Pardigon, site romain.
  • Chapelle de Pardigon. Chapelle funéraire autrefois privée, construite en 1882 pour Aimable Pardigon, ancien maire de Gassin, par sa veuve. La chapelle, qui jouxtait autrefois la vaste demeure de la famille Pardigon, est aujourd'hui propriété du Conservatoire du Littoral. Elle est en cours de restauration. Les murs de l'édifice sont en serpentinite, la toiture en ardoise. Les murs sont décorés de peintures murales (très abîmées) feignant un appareillage de pierres et des draperies.
  • Les Pointus du port, toujours en activité, typiques bateaux de pêche provençaux, dont le Tramontane, racheté par la commune en 1992[40].
  • La fontaine de la rue du Port[41].
  • La Maison Foncin et son jardin méditerranéen, propriété de Pierre Foncin et léguée par ses filles au Conservatoire du littoral[42].
  • Maison dite Villa My plai[43].
  • Patrimoine sous-marin : une douzaine d'épaves se situent dans la baie de Cavalaire[44].
  • Oppidum de Montjean : d'époque ligure[45].
  • Cimetière intercommunal de Cavalaire-sur-Mer et La Croix-Valmer[46].
  • Monuments commémoratifs :
    • Monument commémorant le débarquement et la libération de Cavalaire[47].
    • Monument aux morts de la guerre de 1914-1918[48].
    • Plaque commémorative[49].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

En collaboration avec la mairie de Ramatuelle, le conseil général du Var et le conseil régional PACA, l'observatoire marin du SIVOM du littoral des Maures est créé en 1996[50]. Installé dans la commune de Cavalaire-sur-Mer, il a pour objectif la gestion et l'observation des milieux marins et leur littoral.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

  • Cavalaire dispose d'une salle de cinéma d'environ 110 places située dans la Maison de la Mer.
  • Bibliothèque[51].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cavalaire-sur-Mer (Var).svg

Les armoiries de Cavalaire-sur-Mer se blasonnent ainsi :

De gueules au bateau phénicien d'or, habillé d'argent, voguant sur une mer d'azur, agitée aussi d'argent, accompagné en chef à dextre d'un soleil levant aussi d'or et à senestre d'un perdreau du même[52].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « gare routière », notice no IA83000801, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Déplacements à Cavalaire.
  3. Réseau de transport en commun de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur
  4. Itinéraires depuis la gare routière de Saint Raphaël
  5. Didacticiel de la règlementation parasismique
  6. Fiche du Fenouillet sur le sit du SANDRE.
  7. Le Malatra sur le site du SANDRE.
  8. es Collières sur le site du SANDRE.
  9. la Carrade sur le site du SANDRE.
  10. la Fontaine du Merle sur le site du SANDRE.
  11. Description de la station Pardigon
  12. Table climatique
  13. « bourg castral de Cavalaire », notice no IA83001156, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Liste des maires de Cavalaire-sur-Mer, sur patrimoine.cavalaire.fr
  15. 1929 : Naissance de Cavalaire, sur cavalaire.fr
  16. « Impôts locaux à Cavalaire-sur-Mer », taxes.com.
  17. Les comptes de la commune
  18. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  19. Jumelage de Cavalaire.
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  24. Établissements d'enseignements
  25. École maternelle et élémentaire
  26. Lycées les plus proches de Cavalaire sur Mer
  27. Professionnels et établissement de santé
  28. Professionnels de Santé.
  29. Hôpitaux près de Cavalaire-sur-Mer
  30. Paroisse Saint-Laurent.
  31. Redéploiement du port de Cavalaire-sur-Mer
  32. « station de villégiature », notice no IA83000444, base Mérimée, ministère français de la Culture
  33. Fiche de Cavalaire.
  34. Station nautique.
  35. hébergement touristique.
  36. Une exploitation rurale aux environs d'Heraclea Caccabaria
  37. De l'ombre à la lumière 1914 - 2014
  38. Les Lieux de Culte : L'église Saint-Laurent
  39. Église Saint-Laurent, Observatoire du patrimoine religieux
  40. Le Tramontane.
  41. La fontaine de la rue du Port
  42. La Maison de Pierre Foncin, géographe, consulté le 9 juin 2011.
  43. « maison dite Villa My plai », notice no IA83000799, base Mérimée, ministère français de la Culture
  44. patrimoine marin.
  45. « Oppidum de Montjean (également sur commune de La Môle) », notice no PA83000001, base Mérimée, ministère français de la Culture
  46. « cimetière intercommunal de Cavalaire-sur-Mer et La Croix-Valmer », notice no IA83000802, base Mérimée, ministère français de la Culture
  47. « Monument commémoratif. L'Esplanade ; promenade de la Mer », notice no IA83000843, base Mérimée, ministère français de la Culture
  48. « monument aux morts de la guerre de 1914-1918 », notice no IA83000850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. Monument aux Morts, Plaque commémorative de l'église
  50. Observatoire Marin.
  51. « Bibliothèque rue Roumanille », notice no IA83000800, base Mérimée, ministère français de la Culture
  52. Cavalaire-sur-Mer, Vexillologie Provençale, sur le site personnel de Dominique Cureau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]