Villa Cypris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Villa Cypris
Roquebrune Villa.jpg
Galerie en bord de mer de la villa
Présentation
Destination initiale
Habitation
Style
Néo byzantin
Architecte
Édouard Arnaud (1864-1943)
Raffaële Mainella (architecte-paysagiste)
Construction
1904
Propriétaire
Société privée
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Avenue DouineVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Alpes-Maritimes
voir sur la carte des Alpes-Maritimes
Red pog.svg

La Villa Cypris est une villa de style néo-byzantin, avec jardins méditerranéens à Roquebrune-Cap-Martin sur la Côte d'Azur.

Historique[modifier | modifier le code]

La Villa Cypris (du grec Kypris=Chypre surnom de la déesse Aphrodite née dans la mer près de cette île), mais aussi hommage au prénom de la propriétaire Cyprienne Dubernet, est une grande villa édifiée en 1904 au Cap Martin.

Elle s'inspire du style byzantin et de celui de la cathédrale de Monaco. Elle a été édifiée pour madame Robert Douine, commanditaire et épouse du directeur des Grands Magasins du Louvre à Paris, par l'architecte Édouard Arnaud (1864-1943), architecte et également peintre aquarelliste drômois [1],[2].

Le jardin a été créé par l'architecte paysagiste Raffaële Maïnella qui a aussi conçu les jardins de la Villa Torre Clementina. Ce dernier était peintre de paysages et de genre né à Bénévent en Italie[3]. Depuis la construction principale, la vue principale aboutit à une colonnade couverte qui se détache sur l'arrière-plan marin. Le jardin est aussi composé d'une pergola de seize piliers de marbre soutenant des arcs de briques et faisant penser à une mosquée ruinée.

Cette construction originale permettait à la propriétaire des lieux de suivre sa fille, la navigatrice Virginie Hériot en régates dans la baie [2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cette villa a servi de décor à des films :

Classement[modifier | modifier le code]

La villa a été inscripte au titre des monuments historiques par arrêté du 19 septembre 1990[4].

La villa a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle » le 1er mars 2001.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La villa Cypris, consulté le 15 mars 2011.
  2. a et b Hugues de la Touche, Impératrices sur la Riviera, naissance d'un art de vivre, Paris, Thalia Éditions, , 228 p. (ISBN 978-2-35278-032-8) p. 93
  3. Le jardin de la villa Cypris, consulté le 15 mars 2011.
  4. « Propriété dite Villa Cypris », notice no PA00080958, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Didier Gayraud, Belles demeures en Riviera 1835-1930, p. 250, Éditions Giletta, Nice, 2005 (ISBN 2-915606-20-X) ; p. 304

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]