Cap Bénat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 05′ 43″ N 6° 21′ 43″ E / 43.09528, 6.36194 () Le cap Bénat est une petite pointe rocheuse sur le littoral méditerranéen du Var. Il est situé sur la commune de Bormes-les-Mimosas et fait face aux îles d'Hyères. Largement couvert de pins, il abrite des maisons résidentielles et un sémaphore de la Marine nationale. Le fort de Brégançon se trouve aux abords ouest du cap.

Historique[modifier | modifier le code]

Aperçu du Cap Bénat
Ilots de l'Estagnol vus depuis le Cap de Léoube. En arrière plan, le Fort de Brégançon
Chapelle de Saint-Georges à Léoube.
Château de Brégançon
Vers le Cap Bénat

Le cap a abrité autrefois des batteries de marine dont les murs existent encore.

La partie nord (environ 300ha d'un seul tenant, en amphithéâtre vers la baie du Gau) a été la propriété de la famille de Retz qui y possédait un château et ses dépendances. La dernière propriétaire de ce vaste "domaine de Bénac" fut Marie-Louise de Retz-Bressolles, épouse de Gontran Merle du Bourg. Elle a vendu 270 ha à Georges Marie Haardt, se réservant le château et une contenance de 30ha.

Georges-Marie Haardt (1884-1932), dirigeant des expéditions automobiles de Citroën (Croisière noire et Croisière jaune) l'avait racheté pour la transformer en grande plantation de type colonial. L'explorateur ne pourra mener son projet à son terme puisqu'il mourut en mars 1932 lors du retour de la Croisière jaune, laissant inachevé un petit château tout au bout du cap, un porche d'entrée et une maison d'hôte.

La succession Haardt aboutit à une vente aux enchères en 1937 : la partie sud couvrant environ 120 ha fut acquise par la Société Artistique du Cap Bénat; la partie nord fut acquise par la Société de la Plage de Bénat qui acquit aussi les 30 ha restant à Mme du Bourg de Retz. Puis la SA du domaine du Gaou-Bénat acquis 162 ha de la Société de la plage de Bénat (qui resta propriétaire de 10 ha autour du château et ses dépendances. Ses ayants droit sont toujours propriétaires et viennent, en 2008, de rénover le château. La SA du domaine du Gaou-Bénat obtint l'autorisation de lotir le "domaine du Gaou-Bénat" par arrêté préfectoral du 16 septembre 1958.

Le domaine du Cap Bénat restera inhabité pendant une vingtaine d'années avant d'être très lentement loti à partir des années 1950 pour former le Domaine privé du Cap Bénat. Parmi les premiers habitants de ce coin du Var alors presque désert, on compte le président de la République Vincent Auriol (qui fait venir l'eau potable au domaine), puis l'explorateur et cinéaste Marcel Ichac. Éric Boissonas y fait construire une maison par l'architecte moderniste américain Philip Johnson.

Un petit port a été construit dans le domaine par la Société civile de l'anse du Pradet. Ce petit port apparait dans le film Le Grand bleu réalisé par Luc Besson qui a acheté une maison au cap Bénat. Après des problèmes de permis de construire, il a revendu cette demeure en 2006.

Le Conservatoire du Littoral a acheté 4 parcelles entre 1994 et 2006 totalisant 53 hectares[1].


Demeures historiques du Cap Bénat[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]